Salon de Detroit 2001

CHRYSLER Crossfire

Gilles Bonnafous le 01/01/2001

"Notre inspiration s'est nourrie du désir d'associer haute technologie et pureté de la sculpture". Ainsi s'exprime Eric Stoddard, responsable du design extérieur de la Chrysler Crossfire.

" Notre inspiration s'est nourrie du désir d'associer haute technologie et pureté de la sculpture ". Ainsi s'exprime Eric Stoddard, responsable du design extérieur de la Chrysler Crossfire.

C'est peu dire que la réussite est à la hauteur du projet de ce concept car. Superbe création, la Crossfire affiche un design, dont la pureté le dispute au dynamisme d'une ligne ciselée bourrée de caractère. Nous ne sommes pas loin de penser que les designers de Chrysler ont accouché là d'un véritable chef-d'œuvre esthétique.

CHRYSLER Crossfire CHRYSLER Crossfire

Les géniteurs de la Crossfire ont cherché à réaliser une synthèse entre le gabarit d'une voiture européenne et la puissance d'une sportive américaine. Faite d'une coque en fibre de carbone fixée sur un châssis en aluminium, la Crossfire est construite sur un long empattement de 2, 61 mètres associé à de larges voies. Des proportions qui abaissent visuellement son centre de gravité et ajoutent encore au caractère ramassé de son look.

Identique à celle du concept car Atlantic présenté en 1995, une ligne en forme d'épine dorsale court sur le pavillon et traverse aussi bien la lunette arrière que le pare-brise. Encadrée de larges hanches, la face arrière s'arc-boute sur un magnifique séant en poupe de bateau, qui n'est pas sans évoquer celui de la Buick Riviera 1971. Très sculpté, le capot moteur conduit le regard vers le logo ailé de la marque, qui surplombe l'ample grille de calandre nécessaire à la respiration du monstre tapi dans l'ombre.

La Crossfire est motorisée par un V6 suralimenté de 2,7 litres délivrant 275 ch (couple de 366 Nm), associé à une boîte de vitesses manuelle à cinq rapports. Puissamment campée sur ses énormes roues de 19 pouces à l'avant et de 21 pouces à l'arrière, la voiture abat le 0 à 100 km/h en 5,8 secondes avant d'atteindre la vitesse maximum de 240 km/h.

Stricte deux places, la Crossfire offre deux baquets réglables électroniquement — le pédalier est également réglable. Un petit coffre permet d'accueillir deux casques. Riche en couleurs, l'habitacle est habillé de deux tons de cuir, bleu saphir et havane, tandis qu'une fine console centrale en aluminium brossé partage l'espace du cockpit à la manière d'une lame.

La Crossfire est équipée d'un système d'acquisition de données baptisé EVIC (Electronic Vehicle Information Center). Celui-ci collecte les informations sur les performances de la voiture et les affiche sur un écran à cristaux liquides. Il mesure notamment les accélérations, les temps au tour (sur circuit) et les G encaissés par le pilote !

"Si nous la construisions, je suis certain qu'elle deviendrait aussitôt un grand classique", a déclaré Trevor Creed, patron du Design Chrysler. Alors messieurs de Detroit, qu'attendez-vous pour la commercialiser ?

Avis des propriétaires

Commentaires