Saga NSU

Grand constructeur de deux roues, NSU est passé très tôt à l¹automobile. Son nom reste attaché à la Prinz et au moteur Wankel.

sommaire :

NSU Wankel Spider

Gilles Bonnafous le 10/05/2005

Partagez

réagir

Le Spider NSU est la première automobile à avoir été commercialisée avec un moteur rotatif. Due à Felix Wankel, cette technique cumule les avantages : grande puissance spécifique, bon équilibre, fonctionnement régulier, silence, encombrement réduit et poids limité. Du moins sur le papier.
NSU
D.R.
NSU
D.R.
Dépourvu de diplômes universitaires, Felix Wankel est un ingénieur anti-conformiste qui a acquis son savoir faire par l’expérience. Inventeur intuitif, il a tracé son sillon dans la recherche sur les soupapes et systèmes rotatifs. En 1954, il réalise qu’un rotor triangulaire tournant dans une chambre cylindrique peut constituer la base d’un moteur à quatre temps. La puissance est alors transmise par l’intermédiaire d’un rotor extérieur.

Felix Wankel convainc NSU de s’associer à son projet. De 1954 à 1957, les nouveaux partenaires développent le prototype expérimental DKM 54, lequel est testé pour la première fois le 1er février 1957 sur un banc NSU. C’est une réussite. Avec une cylindrée de 125 cm3, on parvient à sortir 29 ch DIN à 17 000 tr/mn d’un moteur dont le diamètre est limité à 26 centimètres ! Quatre DKM 54 sont alors construits. Ce seront les seuls.
NSU
D.R.

Pour NSU, le moteur DKM paraît beaucoup trop complexe pour supporter la production en série. La firme l’abandonne en 1957 et concentre ses recherches sur un système planétaire, le type KKM. Dans ce nouveau dispositif, le rotor extérieur demeure stationnaire, tandis que le rotor intérieur tourne sur un arbre excentré. Le changement par rapport à la technique initiale de Felix Wankel est considérable car les très hauts régimes de rotation ne sont désormais plus possibles.
NSU
D.R.
NSU
D.R.
En 1960, un KKM 250 expérimental est monté dans la caisse d’une Prinz modifiée pour des essais routiers. Sa puissance ressortit à 30 ch DIN à 5000 tr/mn (seulement). Le KKM 500 (500 cm3) constitue l’étape suivante. En 1963, NSU décide de commercialiser un modèle équipé du KKM 500 devenu opérationnel sous le type 502.

Dévoilée au salon de Francfort 1963, cette voiture révolutionnaire est le « Spider », un très élégant cabriolet extrapolé du superbe coupé Prinz dessiné par Bertone. Implanté en porte-à-faux arrière, le moteur prend place sous le coffre à bagages vu son faible encombrement — le radiateur d’eau est installé à l’avant. Alimenté par un carburateur Solex, il développe 50 ch à 6000 tr/mn, qui propulsent le petit Spider Wankel (3,58 mètres et 700 kilos) à plus de 150 km/h. La boîte de vitesses manuelle possède quatre rapports, tous synchronisés. Quant aux freins, ils reçoivent des disques à l’avant.
NSU
D.R.
NSU
D.R.

Produit à partir du mois de septembre 1964, le Spider souffre de problèmes de fiabilité et d’une consommation excessive, talon d’Achille du moteur rotatif. Il aura une carrière discrète malgré quelques prestigieuses opérations promotionnelles. Ainsi, quatre Spider sont présentés dans le cadre du Grand Prix de Monaco 1965, où ils font un tour de démonstration sur le célèbre circuit. La construction sera arrêtée en juillet 1967 après une production de 2375 exemplaires, très inférieure aux prévisions. Il restera au catalogue jusqu’en juillet 1968.
Spider présentés lors du Grand Prix de Monaco, 1965
Spider présentés lors du Grand Prix de Monaco, 1965 D.R.
NSU
D.R.
Au salon de Francfort 1965, NSU a dévoilé un Wankel doté de deux chambres de 500 cm3, en fait deux moteurs de Spider accouplées. Cette mécanique a été présentée en prévision d’une future berline haut de gamme. Ce sera la RO 80 lancée deux ans plus tard.

NSU conclura neuf accords de licence avec des constructeurs automobiles et de motos, dont Mercedes, Mazda et Citroën. Une société d’études commune sera créée avec le Quai de Javel — la Comotor, installée au Luxembourg. Différents modèles plus ou moins expérimentaux verront le jour : Mercedes C 111, Citroën M35 et GS Birotor. En 1991, Mazda réussira l’exploit de remporter les 24 Heures du Mans avec un prototype à moteur rotatif. La firme japonaise demeure aujourd’hui la seule à commercialiser une voiture ainsi motorisée avec sa superbe RX-8. Entre temps, les problèmes de fiabilité et la consommation excessive ont été résolus…
NSU
D.R.
NSU
D.R.
article précédent NSU Sport Prinz

Page précédente
NSU Sport Prinz

Partagez

réagir

Commentaires

avatar de Andre B
Andre B a dit le 21-04-2012 à 17:21
Je cède au plus offrant le catalogue(doc.d'origine)du spider wankel. ETAT NEUF.Faire offre.