Saga Jensen

Créée en 1934, la marque Jensen a déposé son bilan en juillet 2002. Peu connue sur le continent, cette firme a produit quelques voitures aux avancées techniques remarquables.

sommaire :

JENSEN FF & Interceptor

le 02/09/2002

Partagez

réagir

La Jensen FF de 1965, dans sa première version elle empruntait la carrosserie de la CV 8.
La Jensen FF de 1965, dans sa première version elle empruntait la carrosserie de la CV 8. D.R
JENSEN
D.R
La FF a été le modèle phare de Jensen, porte drapeau et formidable vitrine technologique. " Ce n'est pas une nouvelle voiture mais une nouvelle catégorie de voiture ", c'est ainsi que les brochures publicitaires de l'époque présentaient la FF. Présentée en 1965, la première FF reprenait les traits de la C-V8 avec simplement une grille latérale pour la distinguer, alors que la voiture était radicalement différente. Un détail si mince qu'il fallut assez vite proposer une nouvelle carrosserie. Jensen en confia la réalisation à Vignale qui dessina le fameux coupé fastback avec une bulle à l'arrière.
La Jensen FF de 1966 dessinée par Vignale
La Jensen FF de 1966 dessinée par Vignale D.R
L'intérieur de l'Interceptor MK I
L'intérieur de l'Interceptor MK I D.R
Le moteur Chrysler de la FF dont la cylindrée fut portée à 6,3 litres développait maintenant 330 ch. La voiture dépassait les 220 km/h et lui fallait 28,9 secondes pour le 1000 m DA.

Mais l'innovation technique se situait ailleurs, la FF - pour Formula Ferguson - était équipée d'une transmission quatre roues motrices Ferguson. Une grande première pour l'époque et cela, 18 ans avant la première Audi Quattro. Et les freins à disques de la FF avaient la particularité d'être équipés d'un dispositif anti-blocage Dunlop "Maxaret" dérivé du système DSA utilisé par Boeing.
En 1965 Jensen avait dessiné une première version de l'Interceptor, baptisée P 66, ce modèle resta à l'état de prototype.
En 1965 Jensen avait dessiné une première version de l'Interceptor, baptisée P 66, ce modèle resta à l'état de prototype. D.R

Le système à 4 roues motrices Ferguson
Le système à 4 roues motrices Ferguson D.R
Un intérieur luxueux
Un intérieur luxueux D.R
Une version à deux roues motrices - une propulsion - était également disponible, elle prit le patronyme d'Interceptor, déjà utilisé par la marque en 1950 pour l'un de ses modèles. Et paradoxalement c'est sous le nom d'Interceptor que cette voiture fut d'avantage connu. Extérieurement la FF se reconnaît à ses deux grilles latérales situées juste à côté de la roue avant, alors que l'Interceptor n'en dispose que d'une seule.

Que ce soit la FF ou l'Interceptor, les deux modèles se dotaient de prestations de luxe, les Jensen n'ayant pas la réputation de voitures bon marché.
La Jensen FF de 1968
La Jensen FF de 1968 D.R
En 1972, GNK, un groupement de compagnies anglaises entreprit le développement de la FFF 100 - Ferguson Formula Four.
En 1972, GNK, un groupement de compagnies anglaises entreprit le développement de la FFF 100 - Ferguson Formula Four. D.R
En 1970, la FF et l'Interceptor connurent quelques évolutions stylistiques. Mais c'est avec l'apparition de la MK III en 1971 que les changements furent plus importants. La cylindrée du V8 Chrysler passa à 7 212 cm3 et une version SP, plus richement dotée en équipements, dont la climatisation, fut proposée au catalogue. Ce dernier modèle était reconnaissable à son toit en vinyle, très à la mode à l'époque.
La Jensen FF MK II de 1970
La Jensen FF MK II de 1970 D.R
L'Interceptor MK III de 1974
L'Interceptor MK III de 1974 D.R

L'Interceptor cabriolet 1972
L'Interceptor cabriolet 1972 D.R
Si l'Interceptor poursuivit sa carrière jusqu'en 1994, la FF stoppa la sienne en 1976. En 1972, Jensen proposa une version cabriolet dérivée de l'Interceptor. Et en 1974, un coupé 3 volumes enrichît la gamme de l'Interceptor.

Importée en France durant cette période, la marque Jensen n'a pas réussi à se forger une image dans le domaine des automobiles de sport. Pourtant les gros V8 Chrysler assuraient des performances étonnantes et les prestations proposées n'avaient rien à envier aux meilleures productions du continent. Jensen reste néanmoins le premier constructeur à avoir inauguré la transmission intégrale et le système anti-blocage des roues avec la FF.
L'Interceptor MK IV de 1984
L'Interceptor MK IV de 1984 D.R
La maquette à l'échelle 1 de la remplaçante de l'Interceptor
La maquette à l'échelle 1 de la remplaçante de l'Interceptor D.R
article précédent JENSEN C-V8

Page précédente
JENSEN C-V8

article suivant JENSEN Healey

Page suivante
JENSEN Healey

Partagez

réagir

Commentaires