Saga Alfa Romeo

Avec la Saga Alfa Romeo, Motorlegend vous propose de visiter la légende d'une firme qui a écrit quelques-unes des plus belles pages de l'histoire de l'automobile et qui a suscité l'attachement de millions de passionnés, fous des Chevaux de feu.

sommaire :

ALFA ROMEO 156 et Sportwagon GTA

Gilles Bonnafous le 28/01/2002

Partagez

réagir

Faire revivre le mythe du coupé GTA, qui inspira à la moitié des années soixante le célèbre slogan "Une victoire par jour au volant de votre voiture de tous les jours", tel est l'objectif assigné aux nouvelles Alfa Romeo GTA.

Qui ne se souvient du passé glorieux du coupé Giulia Sprint GTA (dit coupé Bertone GTA), dont la mécanique avait été ensorcelée par Autodelta ? Avec ses diverses évolutions (GTA 1300 Junior, 1750 GT Am et 2000 GT Am), cette voiture s'adjugea, à partir de 1965, tout ce qu'il y avait à gagner sur tous les circuits, de Sebring au Nürburgring. A ce palmarès des plus élogieux figure notamment le Challenge Européen Marques des voitures de Tourisme remporté trois années de suite de 1966 à 1968.
Alfa Romeo 156 GTA
Alfa Romeo 156 GTA D.R
Alfa Romeo coupé Bertone GTA 1965
Alfa Romeo coupé Bertone GTA 1965 D.R
GTA devient aujourd'hui la marque sportive d'Alfa Romeo, une entité qui se veut le pendant de Motorsport pour BMW, d'AMG pour Mercedes et des séries S pour Audi. C'est une gamme sportive constituée de versions à hautes performances et au comportement routier agressif dérivées des modèles grand public. Ces voitures d'exception s'adressent à la clientèle mâle de "ceux qui n'ont pas fini d'aimer les voitures…". Un public de passionnés qui ont les moyens, et qui s'inscrivent dans une démarche affranchie de la raison. Fleurons de la gamme Alfa Romeo pour laquelle elles apparaissent avant tout comme vecteurs d'image, les GTA veulent faire rêver.

Premiers jalons de cette nouvelle génération, les 156 et Sportwagon GTA inaugurent le bal. Suivra la 147 et, à l'avenir, tout nouveau modèle Alfa sera chapoté d'une version GTA.

Un nouveau V6 3.2 litres 24 soupapes constitue l'âme des 156 et Sportwagon GTA. Développant 250 ch, il dérive du 3 litres qui équipe notamment la 166. Pour favoriser l'agrément de conduite, il a été conçu pour offrir de meilleures performances à tous les régimes tout en respirant mieux. Les ingénieurs ont donc procédé à des améliorations nobles, sans apport de turbo ni de modification de cartographie. La course allongée à 78 millimètres et un nouveau calage de la distribution permettent d'augmenter le couple à bas régime (reprises possibles en sixième à moins de 2000 tr/mn). Avec une valeur de 30,6 mkg, ce dernier apparaît des plus respectables. Côté transmission, le client a le choix entre la boîte de vitesses mécanique et l'automatique Selespeed.
ALFA ROMEO
Alfa Romeo
ALFA ROMEO
Alfa Romeo
La philosophie de ce type de véhicules amène naturellement à supprimer certaines assistances électroniques à la conduite. C'est le cas du contrôle de stabilité VDC. Par contre, on a maintenu l'antipatinage ASR bien utile à transmettre les 250 ch du V6 au train avant… Beau challenge de motricité pour une traction ! Agissant à la manière d'un autobloquant électronique, ce système permet d'aider sans frustrer le plaisir du pilotage. L'ABS a également été conservé avec son répartiteur électronique EBD. Le freinage est évidemment renforcé, les disques voyant leurs dimensions augmenter - autoventilés à l'avant avec des étriers Brembo à double élément de pompage.

Les ingénieurs d'Alfa Romeo ont apporté d'importantes modifications à la plate-forme et aux suspensions de l'Alfa 156, qui ont été renforcées. A l'avant, la géométrie en quadrilatère haut comporte une traverse inférieure plus forte, ainsi qu'un montant de roue spécifique doté d'une nouvelle fixation du tirant de guidage. La suspension arrière de type Mc Pherson présente un nouvel emplacement des points d'ancrage à la coque. Globalement, l'assiette est plus basse et les deux barres stabilisatrices ont été surdimensionnées, tandis que les ressorts et les amortisseurs bénéficient d'un réglage spécifique.
ALFA ROMEO
Alfa Romeo
ALFA ROMEO
Alfa Romeo

Quant à la direction, elle a constitué l'un des axes majeurs du programme technique. Pour favoriser sa vivacité dans le comportement et dans la réponse, on l'a voulue extrêmement directe, sans doute l'une des plus directes des voitures de production aujourd'hui.

Sur le plan esthétique, Alfa Romeo a souhaité viriliser le design sans altérer les lignes très réussies de la berline et de la Sportwagon. On a donc limité les interventions à quelques traits qui marquent le tempérament sportif. Sans faire dans ostentatoire et en évitant le risque majeur de tomber dans le tuning ! Sinon bonjour l'image… Plus larges et plus basses, grâce notamment aux pneumatiques de 225/45 montés sur des roues de 17 pouces, les voitures sont aisément reconnaissables. Les ailes et les bas de caisse ont été élargis et les pare-chocs modifiés : à l'avant pour améliorer le refroidissement du moteur, à l'arrière pour intégrer l'extracteur d'air et les sorties d'échappement ovales.
ALFA ROMEO
Alfa Romeo
ALFA ROMEO
Alfa Romeo
L'habitacle des GTA propose le niveau de finition de la 156 enrichi d'ajouts sportifs : sièges enveloppants avec partie centrale de l'assise réglable, pommeau et coiffe du levier de vitesses gainés de cuir, pédalier en aluminium, graphisme spécifique du tableau de bord, etc. Mieux adaptée à la conduite sportive, l'ambiance se veut plus confinée avec des harmonies de coloris axées sur le noir. L'ensemble est bien équipé avec notamment une sellerie cuir de série.

Voitures d'image, les 156 et Sportwagon GTA se voient attribuer des objectifs commerciaux modestes conformes à leur spécificité et à leur tarif. Les prévisions de vente sont de l'ordre de 250 à 300 exemplaires. Les deux modèles seront commercialisés au début du mois de mars au prix de 40 300 euros. Un achat à programmer en prévision de la Fête des Pères…
ALFA ROMEO
Alfa Romeo
ALFA ROMEO
Alfa Romeo
article précédent  Le musée d'Arese

Page précédente
Le musée d'Arese

article suivant ALFA ROMEO 1900

Page suivante
ALFA ROMEO 1900

Partagez

réagir

Commentaires