Les muscle cars américains

Si les premières américaines à grande puissance sont nées dans les années 50, l'histoire officielle désigne généralement sous l'appellation de "muscle car" des modèles datant pour la plupart de la décennie suivante...

sommaire :

MERCURY Cougar

Didier Lainé le 17/12/2002

Partagez

réagir

Ford fourbit ses armes

Si la Mustang s'est octroyée une place prédominante sur le marché des pony cars, a contrario, le groupe Ford semble ne pas s'être autant intéressé à la clientèle des muscle cars intermédiaires. On retrouve tout de même dans les différentes gammes du groupe quelques versions particulièrement performantes, comme les Ford Fairlane 500 GT et XL et Mercury Montego Cyclone GT dérivée. Sans oublier les variantes Torino GT et Torino Cobra (dont un exemplaire traité en rouge et blanc sera longtemps en vedette dans la célèbre série TV "Starsky et Hutch") qui connaîtront elles aussi leur heure de gloire au championnat Nascar. Aucun de ces modèles n'atteindra toutefois la notoriété de la Pontiac GTO ou de la Dodge Charger, et ce, malgré un potentiel sportif très comparable.
La Ford Fairlane fut la première série
La Ford Fairlane fut la première série D.R
Vouée à devenir le muscle car intermédiaire de la gamme Ford, la série Fairlane s'étoffe au fil des
Vouée à devenir le muscle car intermédiaire de la gamme Ford, la série Fairlane s'étoffe au fil des D.R
Quoiqu'il en soit, Ford n'a pas attendu le lancement de la Pontiac GTO pour constater que la performance était un bon argument de vente. Dans les années 60, l'implication du groupe dans de nombreuses disciplines sportives (des 500 Miles d' Indianapolis à la Formule 1 en passant par le Championnat du Monde des Sport-Prototypes, sans oublier les rallyes internationaux et le championnat Nascar) témoigne de sa vocation à figurer en tête du peloton des grands constructeurs engagés en compétition. On peut aussi estimer que le succès historique de la première Mustang (100 000 exemplaires vendus dans les 4 premiers mois et plus d'un million en deux ans...) a davantage incité Ford à pérenniser son leadership sur le marché porteur des pony cars en s'y consacrant pleinement.
Lancée en 1967, la Mercury Cougar est une proche parente de la Mustang.
Lancée en 1967, la Mercury Cougar est une proche parente de la Mustang. D.R
Cougar
Cougar D.R

Sic Transit

Lancée fin 1966, soit trois ans après la Mustang, la Mercury Cougar, d'un gabarit supérieur et destinée à une clientèle plus aisée, aurait pu prétendre à un rôle majeur sur le marché des muscle cars. Au fil des ans, cette série profitera d'ailleurs de motorisations de plus en plus prometteuses : aux V8 289 et 390 ci qui constituent l'offre de base s'ajouteront ainsi un V8 428 ci de 335 chevaux ainsi qu'un 427 ci de 390 chevaux (Cougar GTE) en 1968, puis un 429 "Boss" de 375 chevaux, disponible deux ans plus tard. Des moteurs à haut rendement déjà proposés sur les Mustang de haut de gamme comme dans les séries Mercury Cyclone et Ford Torino. Dans la gamme Cougar (de plus en plus étoffée au fil des ans), ces moteurs seront exclusivement réservés aux versions les plus sportives portant la désignation GTE et "Eliminator", cette dernière résumant bien la vocation "criminogène" du modèle...
Mercury Montego Cyclone : une cousine clonée de la Ford Torino
Mercury Montego Cyclone : une cousine clonée de la Ford Torino D.R
Mercury Cyclone
Mercury Cyclone D.R
Malgré une diffusion satisfaisante (un peu plus de 100 000 exemplaires annuels pour les trois premiers exercices), la Cougar semblera toujours en quête d'identité et son positionnement hybride (il s'agit davantage d'un "personal car" intermédiaire que d'un muscle car sans concession) nécessitera par la suite une redéfinition du produit. Après 1970, le modèle se rapprochera de plus en plus de la Ford Thunderbird par l'esprit et même le style. Une évolution "bourgeoise" qui se révèlera tout à fait en phase avec les attentes du marché, à la fin des années 70. Au contraire de la Mustang, vouée à subir une cure d'amaigrissement draconienne après 1973, la Cougar ne cessera donc de prendre du poids et des centimètres tout au long de cette décennie, perdant ainsi une bonne partie de sa personnalité originelle. Sic Transit...
Cougar 1971 : plus longue, plus large, plus luxueuse aussi.
Cougar 1971 : plus longue, plus large, plus luxueuse aussi. D.R
Mercury Cougar Brougham 1973
Mercury Cougar Brougham 1973 D.R
article précédent FORD MUSTANG 1964 à 1970

Page précédente
FORD MUSTANG 1964 à 1970

article suivant PLYMOUTH Barracuda

Page suivante
PLYMOUTH Barracuda

Partagez

réagir

Commentaires