Les berlines Grand Tourisme

Les berlines de grand luxe à très hautes performances représentent une sorte de jardin d’Eden, où ces prestigieuses quatre portes offrent des puissances identiques à celles des coupés GT de haute volée.

sommaire :

ASTON MARTIN Lagonda

Gilles Bonnafous le 21/12/2006

Partagez

réagir

Le premier prototype de l’Aston Martin Lagonda date de 1969 (MP230). Il est l’œuvre de William Towns, auteur de la DBS, qui a dessiné en même temps deux versions de la même voiture : le coupé DBS et la berline Lagonda à l’empattement allongé. La voiture, qui est motorisée par un V8 de cinq litres, une version prototype du futur 5,3 litres, ne connaîtra pas de suite immédiate. Elle sera utilisée à titre personnel par David Brown.

En effet, la Lagonda ne sera commercialisée que cinq ans plus tard. Traditionnellement déficitaire, Aston Martin connaît au début des années 70 des problèmes financiers aigus. En 1972, David Brown cède la marque à la Company Developments Ltd. Ce n’est qu’au salon londonien d’Earls Court de 1974 que la voiture sera exposée, où elle arbore une calandre décorée (si l’on ose dire car l’effet n’est guère heureux) d’un fer à cheval inversé.
Le premier prototype MP230
Le premier prototype MP230 D.R.
Aston Martin Lagonda Série 1
Aston Martin Lagonda Série 1 D.R.
Hélas, la période — crise pétrolière et difficultés économiques — n’est guère favorable au lancement d’une super berline capable de rouler à 250 km/h et proposée au prix très élevé de 14.000 £. Sept voitures seulement seront construites.

Connaissant à son tour des difficultés, la Company Developments Ltd. est placée sous administration judiciaire. Un consortium reprend la firme en 1975 et la production, un temps interrompue, va redémarrer. Le premier modèle lancé par les nouveaux propriétaires est la nouvelle et spectaculaire Lagonda.

L'Aston Martin Lagonda série 2 apparaît en octobre 1976. Esthétiquement, elle a été totalement renouvelée. Egalement œuvre de William Towns, la voiture revendique le style caractéristique des années 70, le "edge design" anguleux à souhait. Les phares rétractables autorisent le dessin de la face avant en lame de couteau.
Aston Martin Lagonda Série 2
Aston Martin Lagonda Série 2 D.R.

Motorisée par le V8 de 5,3 litres, qui développe 305 ch, la voiture roule à 250 km/h. Mais la production ne démarrera pas avant 1978, le temps de fiabiliser les nombreux équipements électroniques dont l'Aston Martin Lagonda est équipée (les sièges à mémoire notamment). Hors de prix (50.000 £ dans les années 80), cette somptueuse berline s’attire la clientèle du Moyen-Orient, dont les princes d’Arabie Saoudite. De l’ordre de 460 exemplaires en seront construits jusqu’en 1985.

Parallèlement au coupé AM V8 et à la Volante, la Lagonda (série 3) bénéficie en 1985 du V8 à injection électronique séquentielle Weber-Marelli (moteur type V585). Soumise aux normes antipollution, la voiture s’avère moins gourmande et plus "propre", tandis que la puissance reste identique. Esthétiquement, elle s’avère pratiquement inchangée.
Aston Martin Lagonda Série 2
Aston Martin Lagonda Série 2 D.R.
Habitacle de la Lagonda
Habitacle de la Lagonda D.R.
Afin de donner une nouvelle jeunesse à un modèle apparu plus de dix ans auparavant, l'Aston Martin Lagonda (série 4) s’offre un face lift en 1987. Le "edge design" étant passé de mode, les lignes sont quelque peu adoucies tout en demeurant très géométriques. Elles sont surtout alourdies, à l’image de la poupe, ainsi que de la face avant rendue massive par l’adjonction d’un spoiler. Quant aux projecteurs rétractables, ils disparaissent au profit de deux batteries de trois phares.

Construite à raison d’une voiture par semaine, l'Aston Martin Lagonda poursuivra sa carrière jusqu’en 1990. Au total, 645 exemplaires en auront été fabriqués sur une période douze ans de production, un niveau respectable pour un véhicule aussi exceptionnel.
Aston Martin Lagonda Série 4
Aston Martin Lagonda Série 4 D.R.
article précédent  Le marché actuel des berlines GT

Page précédente
Le marché actuel des berlines GT

article suivant ISO Rivolta S4/Fidia

Page suivante
ISO Rivolta S4/Fidia

Partagez

réagir

Commentaires