Les berlines Grand Tourisme

Les berlines de grand luxe à très hautes performances représentent une sorte de jardin d’Eden, où ces prestigieuses quatre portes offrent des puissances identiques à celles des coupés GT de haute volée.

sommaire :

Histoire : Le marché actuel des berlines GT

Gilles Bonnafous le 21/12/2006

Partagez

réagir

Vous avez dit crise ? Pas pour tout le monde. Les berlines Grand Tourisme ne se sont jamais aussi bien portées. Hier diffusées confidentiellement, elles étaient produites par des marques spécialistes des GT (Maserati, Aston Martin) ou par des constructeurs marginaux (Facel Vega, Bentley, De Tomaso, Iso). Ou bien elles vivaient à la marge des gammes des grandes firmes comme autant de cerises sur un gâteau (Mercedes). Aujourd’hui, elles se trouvent en plein essor.
Facel Vega Excellence
Facel Vega Excellence D.R.
Deux traits ont marqué l’évolution des berlines Grand Tourisme depuis l’époque des précurseurs. D’abord, au cours de la dernière période, elles se sont fait une place à part entière pour s’installer en tant que modèles incontournables. Avec l’apparition d’une nouvelle clientèle de gens très fortunés, nouvellement enrichis — euphémisme de nouveaux riches —, le marché s’est notablement élargi et la demande s’est trouvée en pleine croissance.

Par ailleurs, l’écart en termes de performances s’est considérablement réduit entre ces véhicules hors normes et les berlines statutaires haut de gamme. Cette évolution est la conséquence de la course à la puissance qu’on observe partout. Les berlines Grand Tourisme ont été rattrapées par les progrès de l’automobile, corollaire de l’augmentation du niveau de vie global.
De Tomaso Deauville
De Tomaso Deauville D.R.
Monteverdi High Speed 375-4
Monteverdi High Speed 375-4 D.R.

Classique parmi les classiques du haut de gamme européen, la Mercedes Classe S illustre bien cette évolution. La 600 SEL (W 140) lancée en 1991 a joué un rôle de précurseur de ce mouvement. Vaisseau amiral du constructeur de Stuttgart, elle est devenue avec ses 400 ch le sommet d'une gamme se développant progressivement jusqu'à son faîte. Sans hiatus. Le fossé qui, du double point de vue des performances et du prix, existait dans les années 60 et 70 entre les voitures équipées du V8 dérivé de la 600 (300 SEL 6,3 et 450 SEL 6,9) et les modèles qui leur étaient immédiatement inférieurs avait disparu.

Les modèles qui ont succédé à la W 140 n’ont fait que confirmer cette tendance. Le V12 de l’actuelle Classe S 600 développe 517 ch. Et ce qui est vrai pour Mercedes l'est pour BMW avec la Série 7 (V12 de 445 ch pour la 760i) et pour Audi avec l’A8 — moins pour Jaguar, le cas de l’XJ étant assez différent.
Mercedes 300 SEL 6,3
Mercedes 300 SEL 6,3 Mercedes-Benz
Mercedes 600 SEL W140
Mercedes 600 SEL W140 Mercedes-Benz
Cette situation est significative de l'évolution de l'automobile et du niveau de développement économique atteint par les pays industrialisés. Le progrès technique et l'enrichissement de nos sociétés ont permis que le haut de gamme de certains constructeurs atteigne le niveau de voitures qui relevaient jadis du hors-normes.

Allant de pair avec une consommation mieux maîtrisée, les performances de ces berlines ont rattrapé aujourd’hui celles des GT des années 70, tandis que leur vitesse maximum flirterait avec les 300 km/h si elle n’était pas volontairement limitée à 250 km/h. Ceci donne la mesure des progrès réalisés par l'automobile au cours des trente dernières années.
Mercedes S 600, 2005
Mercedes S 600, 2005 Mercedes-Benz
BMW 760i
BMW 760i BMW

Certes, poussées par ce mouvement général, les berlines Grand Tourisme ont évolué, elles aussi.

Elles ont continué à croître et les niveaux de puissance qu’elles offrent de nos jours atteignent des sommets inimaginables hier. Leur statut "sportif" s’est néanmoins relativement banalisé.
Audi S8, 2006
Audi S8, 2006 Audi
Bentley Continental Flying Spur
Bentley Continental Flying Spur Bentley
Elles conservent pourtant leur lustre et leur attractivité comme en témoigne la situation de leur créneau en pleine expansion. Deux cas se présentent. Elles apparaissent sous la forme d’hyper sommets de gamme des grandes firmes, à l’image notamment des Audi S8 (V10 de 450 ch) et A8 W12 (450 ch également). Ou bien elles sont proposées par des constructeurs élitistes inclus dans de grands groupes auxquels ils s’adossent. C’est le cas de Bentley intégré au groupe VAG, qui, à côté de la vieillissante Arnage, héritière de la Mulsanne Turbo, a lancé la Continental Flying Spur (W12 de 560 ch). Un archétype de berline Grand Tourisme, puisqu’elle dérive du coupé Continental GT dont elle reprend la plate-forme allongée.

Preuve de la vitalité de cet Eden automobile, de nouveaux acteurs sont entrés sur cette scène prestigieuse ou sont près de le faire. Dans un passé récent, ce fut le cas de DaimlerChrysler ressuscitant l’ancienne et très exclusive marque Maybach (V12 de 612 ch). Pour le futur, on attend la Porsche Panamera, qui sera construite en 2009 à Leipzig à côté de la Carrera GT et du Cayenne. Quant à Aston Martin, la marque a exposé aux salons de Detroit et de Genève 2006 un prototype baptisé "Rapide", version quatre portes de la DB9. L’avenir des berlines Grand Tourisme s’annonce radieux…
Maybach
Maybach Maybach
Aston Martin Rapide Concept
Aston Martin Rapide Concept Aston Martin
article précédent  Berlines grand tourisme : les précurseurs

Page précédente
Berlines grand tourisme : les précurseurs

article suivant ASTON MARTIN Lagonda

Page suivante
ASTON MARTIN Lagonda

Partagez

réagir

Commentaires