Vente Bonhams du 20 décembre 2008 à Gstaad

La crise financière et économique mondiale aura-t-elle un impact sur le marché des automobiles de collection ? La traditionnelle vente de Gstaad nous a apporté sa réponse avec cynisme.

sommaire :

FERRARI 275 GTB/4

Serge Bellu le 08/01/2009

Partagez

réagir

FERRARI
2002-2009 Bonhams 1793 Ltd.
FERRARI
2002-2009 Bonhams 1793 Ltd.
Le contexte dans lequel apparaît la 275 GTB, en octobre 1964, est plutôt porteur. Ferrari vient d’être sacré Champion du Monde en Formule 1. Graham Hill et Joachim Bonnier viennent de faire triompher leur 330 P aux 1000 Kilomètres de Paris, tandis que la 250 GTO/64 de Lucien Bianchi a remporté le Tour de France. L’humeur est plus que jamais parfumée de compétition chez Ferrari.

De fait, la 275 GTB s’avère d’emblée beaucoup plus sportive que la 250 GT Berlinetta (dite « Lusso ») qu’elle vient remplacer.
Le moteur est directement issu du bloc qui a rendu invincibles les 275 P pendant la saison écoulée.
FERRARI
2002-2009 Bonhams 1793 Ltd.
FERRARI
2002-2009 Bonhams 1793 Ltd.
La grande innovation réside dans la suspension arrière qui, pour la première fois sur une Ferrari de route, adopte des roues indépendantes et des ressorts hélicoïdaux associés à des triangles superposés. Autre nouveauté importante : la disposition de la boîte de vitesses est désormais renvoyée à l’arrière, à côté du différentiel. Cette boîte dispose dorénavant de cinq « vrais » rapports, alors que jusqu’à présent, la cinquième vitesse était obtenue par le biais d’un overdrive sur la quatrième. L’embrayage reste accolé au moteur.
Le style, empreint de sportivité, est l’œuvre de Pininfarina. Les phares carénés et le léger becquet intégré au panneau arrière tronqué l’attestent. La carrosserie est réalisée chez Scaglietti.
FERRARI
2002-2009 Bonhams 1793 Ltd.
FERRARI
2002-2009 Bonhams 1793 Ltd.
Au Salon de Paris 1966, Ferrari dévoile le cabriolet 330 GTS qui remplace la 275 GTS, et la 275 GTB/4 qui succède à la 275 GTB. Seule une bosse sur le capot permet de la distinguer de la 275 GTB précédente et pourtant, pour les amateurs, la 275 GTB/4 ouvre une ère nouvelle par rapport à la 275 GTB.

L’essentiel se cache précisément sous ce capot : le nouveau moteur à quatre arbres à cames (Tipo 226) qui dérive des prototypes 275 P2. Le bloc reste identique à celui de la 275 GTB.
La lubrification par carter sec nécessite l’ajout d’un réservoir et d’un radiateur d’huile. Le gain de puissance est modeste, mais l’avantage se situe dans l’amélioration de la souplesse et du couple. Avec une cylindrée de 3 286 cm3, le V12 fournit 300 ch à 8 000 tr/min. Sur la nouvelle planche de bord, le cuir remplace le bois. Les lève-vitres sont proposés en option.
FERRARI
2002-2009 Bonhams 1793 Ltd.
article précédent FERRARI 250 GT Berlinetta

Page précédente
FERRARI 250 GT Berlinetta

Partagez

réagir

Commentaires