Vente Artcurial du 13 avril 2008

La vente de printemps de la maison Artcurial s’est tenue le 13 avril 2008 au palais des Congrès de Paris.

sommaire :

SHELBY Cobra 427

Serge Bellu le 24/04/2008

Partagez

réagir

SHELBY
Artcurial / D.R.
SHELBY
alternativecars.fr
La Cobra est née de la rencontre d’une vieille dame anglaise, AC Cars, et d’un cow-boy iconoclaste, Carroll Shelby connu en Europe pour avoir remporté les 24 Heures du Mans 1959 sur une Aston Martin avec Roy Salvadori.

AC livre à Carroll Shelby les premiers ensembles châssis / carrosserie destinées à la Cobra en février 1962. Dans les ateliers de Caroll Shelby, à Santa Fe Springs, en Californie, elles reçoivent le moteur Ford qui titre 260 pouces cubiques soit 4,2 litres. Les AC conservent leur châssis en échelle, ainsi que leur suspension assurée par des antiques ressorts transversaux et la direction à vis et secteur. Extérieurement, la carrosserie de la Cobra est très semblable à celle des dernières Ace (avec leur calandre aplatie) ; seul un léger bourrelet renforçant les passages de roue permet d’identifier les versions envoyées en Californie.
SHELBY
alternativecars.fr
SHELBY
alternativecars.fr
Au total, ce sont soixante-quinze exempaires de la Cobra 260 qui sont ainsi assemblés entre février 1962 et janvier 1963. Les châssis sont compris entre les numéros CSX 2000 et CSX 2074. À partir du n° 2031, la fabrication des Cobra est transférée à Venice, charmante villégiature, qui deviendra le creuset des hippies et des baba cool de tout poil. Sur les soixante-quinze voitures, on compte quatorze modèles « compétition » dont sept préparées à l’usine.

En janvier 1963, apparaît la deuxième génération logiquement connue sous la désignation « Mark II ». Elle porte encore le logo « AC », mais elle s’américanise : le moteur passe à la vitesse supérieure avec une cylindrée de 4,7 litres (289 pouces cubes). On la reconnaît à ses ouïes percées sur les ailes avant. Deux séries distinctes sont référencées selon qu’il s’agit de voitures destinées au marché américain (CSX2075 à 2589) ou au reste du monde (COB/COX6001 à 6062). Courant 1964, la Cobra Mark II bénéficie d’une direction à crémaillère. La série Mark II se termine en avril 1965 au terme d’une production de 579 exemplaires.
SHELBY
alternativecars.fr
SHELBY
alternativecars.fr
Avec l’arrivée de la Mark III, en octobre 1964, la destinée de la Cobra bascule : elle reçoit un moteur 7 litres (427), sa carrosserie est hypertrophiée et dissimule un nouveau châssis tubulaire et quatre roues indépendantes. Il s’agit dorénavant d’un pur produit Shelby et pratiquement plus d’une AC.

Néanmoins, tout en préparant le lancement d’un nouveau modèle dessiné en Italie par Pietro Frua, la 428 Convertible, AC Cars continue de proposer un roadster sous sa propre marque : le « 289 Sports ». Il se conforme à la structure et au style de la Cobra Mark III américaine, mais se contente d’un moteur 4,7 litres de 280 ch.
article précédent FORD USA GT 40

Page précédente
FORD USA GT 40

Partagez

réagir

Commentaires