Vente Artcurial du 13 avril 2008

La vente de printemps de la maison Artcurial s’est tenue le 13 avril 2008 au palais des Congrès de Paris.

sommaire :

FERRARI Testarossa

Serge Bellu le 24/04/2008

Partagez

réagir

FERRARI
Artcurial / D.R.
FERRARI
Artcurial / D.R.
La Testarossa reprend le flambeau de la BB 512i en apportant de grandes innovations en matière d’aérodynamique, liées au nouveau système de refroidissement.

Le remplacement de la Berlinetta Boxer a été lancé chez Pininfarina dès 1981. Plusieurs designers ont été sollicités pour travailler sur le sujet sous l’autorité de Lorenzo Ramaciotti, notamment Ian Cameron, Emmanuele Nicosia et Diego Ottina. Toutes les propositions tournent autour des mêmes idées-forces. Il s’agit d’abord, pour les stylistes, de perpétuer l’esprit de la Berlinetta Boxer tout en tenant compte d’une importante modification architecturale : le déplacement des radiateurs d’eau et d’huile dans les flancs, au centre de la voiture. Cette importante contrainte rebondissant sur l’aérodynamique globale doit également s’harmoniser avec les objectifs habituels en termes de performances et de stabilité à hautes vitesses. Ce changement d’architecture a pour but de modifier la répartition des masses en les recentrant sensiblement. L’augmentation de la voie arrière a aussi beaucoup pesé sur les options en matière de style.
FERRARI
D.R.
FERRARI
D.R.
Becquets et déflecteurs n’ont pas manqué de fleurir sur les premiers dessins. L’effet de sol a même été envisagé ce qui nous vaut quelques dessins affublés de jupes en bas de caisse. Après ces égarements, la consigne de Pininfarina était claire : il fallait marier tant que faire se peut l’aérodynamisme avec l’étude de style. L’opération a été réussie : au final, la Testarossa se passe de tout appendice visible et bien qu’elle ne soit pas écrasée par les surcharges aérodynamiques, elle se montre rassurante à grande vitesse.

Sur les premières propositions des stylistes Nicosia et Ottina, la personnalité de la Testarossa s’esquissait déjà. D’emblée, on trouvait la prise d’air latérale, une prise « NACA » stylisée autour de laquelle allaient se développer les thèmes stylistiques principaux : les fameuses ailettes horizontales, ainsi que le mouvement de volute dans lequel s’associent la ligne d’infrastructure et l’aile arrière.
FERRARI
D.R.
FERRARI
D.R.
Un minutieux travail en soufflerie a porté sur les détails tels que les rétroviseurs extérieurs, l’entrée d’air sur la face avant, et la zone névralgique située au-dessus du couvercle du moteur.

Contrairement à la BB 512i qui était produite chez Scaglietti, la Testarossa est fabriquée à Grugliasco, chez Pininfarina.

Sur le plan mécanique, les principales innovations portent sur le moteur de la Testarossa. Les dimensions demeurent inchangées, mais la distribution marque un net progrès. Le Tipo F113A se caractérise par l’adoption de quatre soupapes par cylindre.
FERRARI
D.R.
article précédent  Quelques surprises chez Artcurial

Page précédente
Quelques surprises chez Artcurial

article suivant FORD USA GT 40

Page suivante
FORD USA GT 40

Partagez

réagir

Commentaires