Journées Européennes du Patrimoine 2008 à Montlhéry

510 voitures françaises ont été les actrices de cette fête organisée avec succès par l’UTAC à Montlhéry. On se serait cru revenu aux plus belles heures de l’Age d’Or !

sommaire :

MATRA MS 10-02 ex-Jackie Stewart

Gilles Bonnafous le 24/09/2008

Partagez

réagir

MATRA
Gilles Bonnafous
MATRA
Gilles Bonnafous
Appartenant à Bruno Perrin, la Matra MS 10, châssis numéro 2, est une machine hautement historique. Actrice de la première saison de Matra en Formule 1, elle fut, aux mains de Jackie Stewart, la première voiture française à remporter un Grand Prix du championnat du monde de F1 depuis la création de ce dernier en 1950. Il s’agissait du Grand Prix des Pays-Bas de 1968, couru à Zandvoort, dont Jean-Pierre Beltoise prit la deuxième place sur une autre Matra, une MS 11. Le lendemain, le quotidien « L’Equipe » titrait : « Le jour de gloire est arrivé ».

Construite en 1968, la MS 10-02 fut la seconde MS 10 réalisée. Durant la plus grande partie de la saison 1968, elle bénéficia des plus récents développements, tandis que la MS 10-01 conservait les trains roulants issus de la MS 630. Jackie Stewart remporta à son volant ses quatre victoires de la saison 1968, ainsi que le premier Grand Prix de la saison 1969, en Afrique du Sud. Cette victoire fut la première d’une longue série, qui lui vaudra d’être sacré champion du monde en fin d’année — Matra s’octroyant pour sa part la Coupe des constructeurs. Au total, la monoplace a marqué 49 points dans le championnat du monde.
MATRA
Gilles Bonnafous
MATRA
Gilles Bonnafous
Bruno Perrin est tombé tôt dans la marmite. Ayant grandi dans un garage Renault doté d’une station-service Elf, il a eu dès l’enfance le culte de Matra Elf. Il se souvient avoir servi les clients à la pompe et leur avoir offert les fameuses photos des Matra de course distribuées au début des années 70 par le pétrolier. Plus tard, il a commencé à collectionner les voitures anciennes.

Sa Matra MS 10-02, Bruno Perrin l’a acquise en 1999. La voiture n’avait pas été restaurée et sa cellule n’avait jamais été touchée depuis 1969. Pour le reste, la Matra avait été réassemblée avec des pièces qui n’étaient pas les bonnes — uniquement dans le but d’être vendue. Pendant quatre ans, Bruno Perrin s’est adonné à un important travail de recherche et de documentation, amassant plus de 250 photos d’époque, 800 plans d’usine, des rapports d’essais, ainsi que des notes d’ingénieurs, dont celles de l’ingénieur de piste.

MATRA
Gilles Bonnafous
MATRA
Gilles Bonnafous
Bruno Perrin a pu ainsi reconstituer l’histoire technique de la voiture, ses évolutions et les nombreux développements entrepris par Matra pour en faire une voiture compétitive par rapport à la référence de l’époque, la Lotus 49. Il a par ailleurs retrouvé beaucoup de pièces d’époque correspondant aux évolutions successives, dont il dispose aujourd’hui d’un stock important.
MATRA
Gilles Bonnafous
MATRA
Gilles Bonnafous
Initiée en 2005, la restauration a été terminée l’année suivante pour participer au Festival of Speed de Goodwood, où Jackie Stewart est remonté dans la monoplace pour la première fois depuis 1969. En fait, Bruno Perrin a successivement restauré la MS 10 dans les différentes configurations, que la voiture a connues au cours de sa carrière. D’abord en version Grand Prix d’Allemagne 1968 couru sur le Nürburgring, la plus légendaire victoire de Stewart. Puis en version Gold Cup 1968 et cette année, à nouveau pour le Festival de Goodwood, en version Grand Prix des Etats-Unis 1968.

Pour les Journées du Patrimoine, Bruno Perrin avait choisi de présenter la voiture dans sa première version, celle du Grand Prix des Pays-Bas afin de célébrer les 40 ans de la première victoire d’une voiture française dans le championnat du monde de Formule 1.
article précédent FERRY 750 Sport

Page précédente
FERRY 750 Sport

article suivant SIMCA 9 Sport Figoni

Page suivante
SIMCA 9 Sport Figoni

Partagez

réagir

Commentaires

avatar de chevy 72
chevy 72 a dit le 13-06-2016 à 13:11
fan de Matra . Je les collectionne toutes au 1/43.Natif du Mans j'ai encore en tête le son mélodieux du fabuleux V12 (Le chant du Coq ) Fan de Matra mais aussi de ses pilotes que nous ne pouvons dissocier de la saga exceptionnelle de cette marque et notamment Jean-Pierre Beltoise qui malgré le handicap de son bras bloqué fût l'égal des plus grands champion .Malheureusement , celui-ci nous a quitté prématurément début Janvier 2015 . I faut absoluement que je monte une expédition pour aller en pélerinage au musée Matra de Romorantin ;il est exeptionnel. Amitiés à tous les fans de Matra
avatar de toucan14
toucan14 a dit le 26-09-2008 à 23:46
Que du bonheur de revoir cette voiture. En 4 ans Matra est passé de la F3 à la F1 de la plus belle manière, inimaginable aujourd'hui ! Cela a vraiment été une belle histoire. La MS10 c'est aussi Beltoise en Espagne et Servoz à Monaco quand Stewart était sur la touche à cause de son poignet.