Grand Prix de l\'Age d\'Or 2006

Organisé les 24 et 25 juin sur le circuit de Dijon-Prenois, le Grand Prix de l’Age d’Or a offert un superbe spectacle sur la piste comme dans les paddocks. Hélas, le bilan est loin d’être aussi positif au plan de l’affluence.

sommaire :

MCLAREN M1B

Gilles Bonnafous le 29/06/2006

Partagez

réagir

Construite en 1965, et donc l’une des premières Sports-Prototypes de la marque, cette McLaren M1B a été la propriété de Masten Gregory. Elle serait un don fait au pilote américain par Goodyear, le manufacturier de pneumatiques, pour avoir remporté les 24 Heures du Mans en 1965 avec Jochen Rindt sur une Ferrari 275 LM. A son volant, Masten Gregory a couru pour le directeur d’écurie Karl Haas toutes les épreuves de la première saison du Championnat CanAm en 1966, dont Riverside, Monterey, etc. La voiture a effectué toute sa carrière en Amérique du Nord.
MCLAREN
G.Bonnafous
MCLAREN
G.Bonnafous
Evolution de la McLaren M1A, première de la génération en 1964, la M1B est une Groupe 7 construite en 1965 et 1966. Elle possède une proue plus effilée et une poupe plus carrée que sa devancière. Son design est dû à l’artiste réputé Michael Turner, qui a travaillé avec les techniciens Tyler Alexander et Robin Herd. Ce dernier a conçu un châssis tubulaire de 20% plus rigide que celui de la M1A. Pour autant, la voiture n’est pas plus lourde. Les McLaren domineront totalement le Championnat CanAm de 1967 à 1972 avec 56 victoires et cinq titres constructeurs.

La McLaren a été achetée il y a quelques mois par le Britannique Julian Bronson. Tout heureux de sa nouvelle monture, ce dernier avoue être très amoureux de la belle McLaren, qu’il a acquise pour participer à des courses d’endurance. Au Grand Prix de l’Age d’Or, c’était la deuxième fois qu’il la pilotait, deux semaines après qu’il l’eut inaugurée à Silverstone. Pour sa première présence à Dijon, il a été enthousiasmé par le circuit de Prenois. Il a promis de revenir l’an prochain. Julian Bronson était un fidèle de Montlhéry, où il courait sur sa Riley à compresseur.
MCLAREN
G.Bonnafous
MCLAREN
G.Bonnafous

Avant de rejoindre la collection de Julian Bronson, la McLaren M1B était toujours demeurée aux Etats-Unis. Elle n’avait pas couru depuis 1991, étant restée stockée pendant quinze ans dans le garage de son précédent propriétaire Michael Murrey, qui l’a possédée pendant de longues années.

La McLaren M1B est strictement restée dans son état d’origine, comme l’attestent les autocollants d’époque que porte encore sa carrosserie. Elle apparaît comme l’une des McLaren les plus authentiques qui demeurent aujourd’hui.
MCLAREN
G.Bonnafous
MCLAREN
G.Bonnafous
Julian Bronson est le sixième propriétaire de la voiture. Il en possède l’historique complet grâce à une abondante documentation qui lui a été remise lors de l’achat. Celle-ci comprend de volumineux dossiers sur la carrière du véhicule, ainsi que de nombreux albums de photos d’époque représentant Masten Gregory au volant sur les circuits américains.

Tout en respectant l’origine, il a été nécessaire de réaliser quelques travaux pour des raisons de sécurité — notamment le remplacement d’éléments de suspension. Le moteur est un V8 Chevrolet de 5,7 litres ( 350 c.i.) équipé de culasses en aluminium. Alimenté par quatre carburateurs Weber double corps, il développe 500 ch à 7500 tr/mn avec un couple de 58 mkg. Ainsi gréée, la McLaren a pris 290 km/h sur la ligne droite de Dijon. Il faut souligner que cette mécanique n’a subi aucune restauration. Julian Bronson en a simplement fait vérifier l’état et prendre les compressions avant de mettre la voiture sur la piste !
MCLAREN
G.Bonnafous
MCLAREN
D.R.
article précédent LOTUS 24

Page précédente
LOTUS 24

Partagez

réagir

Commentaires