Grand Prix de l\'Age d\'Or 2005

Le déménagement de l’Age d’Or à Dijon s’avère une réussite quant au spectacle, magnifique sur la piste comme dans les paddocks, où abondaient les voitures d’exception.

sommaire :

ASTON MARTIN P 214 Le Mans

Gilles Bonnafous le 08/07/2005

Partagez

réagir

ASTON MARTIN
G. Bonnafous
ASTON MARTIN
G. Bonnafous
Après la victoire remportée aux 24 Heures du Mans et le titre de champion du monde des constructeurs conquis en 1959, Aston Martin se retire de la compétition. Toutefois, à la demande du réseau commercial, l’usine met en chantier un prototype de GT basé sur la DB4 GT et dont la vocation est de courir les 24 Heures du Mans.

Baptisé Projet P 212 et doté d’une très belle carrosserie aérodynamique, il est motorisé par le six cylindres Aston Martin porté à la limite de quatre litres autorisée par le règlement manceau. Ce groupe développe 390 ch pour un poids du véhicule inférieur à la tonne. Pilotée par Graham Hill et Richie Ginther, la P 212 se révèle très rapide, mais elle sera arrêtée à la septième heure par des problèmes de moteur et d’allumage.
ASTON MARTIN
G. Bonnafous
ASTON MARTIN
G. Bonnafous
Malgré son échec, la P 212 a montré un réel potentiel, qui justifie la décision d’Aston Martin de poursuivre son développement. En 1963 sont réalisés, toujours sur la base de la DB4 GT, deux P 214, châssis 0194 et 0195. Abaissée, élargie et allongée, la carrosserie est prolongée par un becquet aérodynamique destiné à améliorer la stabilité à haute vitesse.

Inscrites en catégorie GT aux 24 Heures du Mans 1963, les deux voitures échouent par la faute de pistons cassés après qu’elles ont occupé des positions flatteuses. Pilotée par Jim Kimberley et Jo Schlesser, la 0194 se retire à la onzième heure alors qu’elle tenait la troisième place. Quant à la 0195 confiée à Bruce McLaren et Innes Ireland, elle avait abandonné à la sixième heure.

ASTON MARTIN
G.Bonnafous
ASTON MARTIN
G.Bonnafous
Les P 214 sont engagées dans diverses courses au cours de la saison 1963 : Brands Hatch, Goodwood, Monza (victoire) et Montlhéry — Coupe de Paris (deux premières places) et Coupe du Salon (victoire). L’année suivante, elles sont vendues au Dawnay Racing Team. Mais 0195 sera détruite dans un accident survenu au Nürburgring et qui coûtera la vie à son pilote, Brian Hetreed. La voiture sera reconstruite par des spécialistes d’outre-Atlantique après qu’elle eut été récupérée par un Américain. Elle appartient aujourd’hui à Wolfgang Friedrichs, un amateur allemand qui ne collectionne que les Aston Martin de course et qui était venu à Dijon avec cette superbe machine. Wolfgang Friedrichs est également le propriétaire de la P 212.

Toujours pour l’édition 1963 des 24 Heures du Mans, Aston Martin a préparé une nouvelle voiture pour courir dans la catégorie Prototype, la P 215. Allégée et motorisée par le six cylindres de quatre litres, elle sera pilotée par Phil Hill et Lucien Bianchi. Comme les P 214, elle ne terminera pas l’épreuve, trahie par sa transmission à la quatrième heure. Elle avait atteint les 320 km/h lors des essais dans les Hunaudières. Sa carrière s’arrêtera dès sa seconde course à Reims, où Jo Schlesser abandonnera à nouveau.
ASTON MARTIN
G.Bonnafous
Projet 215
Projet 215 G.Bonnafous
article précédent ASTON MARTIN DB3S

Page précédente
ASTON MARTIN DB3S

article suivant BUGATTI 57 Stelvio

Page suivante
BUGATTI 57 Stelvio

Partagez

réagir

Commentaires