Festival Automobile de Mulhouse 2007

Des voitures d’exception en nombre et une grande fête au coeur de la ville : le Festival Automobile de Mulhouse, c’est trois jours de manifestations dédiées à la passion automobile.

sommaire :

Festival de Mulhouse 2007

Gilles Bonnafous le 12/07/2007

Partagez

réagir

Pour la neuvième édition de son Festival Automobile, la ville de Mulhouse a offert à la population trois jours de spectacles de qualité. Investie par l’automobile le temps d’un long week-end, la cité alsacienne s’est transformée en un immense musée vivant, riche d’un millier de véhicules, dont certains aussi rares qu’exceptionnels par leur valeur intrinsèque, leur histoire, leur rareté ou la qualité de leur restauration. Manifestation européenne, le Festival se veut aussi une grande fête ouverte sur la ville pour partager la passion automobile avec le plus grand nombre.
Isotta-Fraschini de la Cité de l'Automobile de Mulhouse
Isotta-Fraschini de la Cité de l'Automobile de Mulhouse Gilles Bonnafous
Fiat 500
Fiat 500 Gilles Bonnafous
La journée de vendredi était centrée sur la Cité de l’Automobile. A cette occasion, les visiteurs du musée (tarif réduit pour la circonstance) pouvaient exceptionnellement en découvrir les ateliers de restauration et les réserves sous forme de visites guidées. De plus, grâce à la nouvelle politique de la Cité de l’Automobile mise en œuvre depuis l’arrivée de Cultures Espaces, les belles endormies de jadis, qui ne sortaient pas, ont commencé à reprendre vie. Sous le regard étonné des visiteurs, ont ainsi évolué une Gardner-Serpollet à vapeur de 1905 (sifflante et fumante !), la fameuse Panhard course de 1908 vedette du Centenaire de la Coupe Gordon Bennett célébré en Auvergne en 2005, et, dans un autre genre, une Isotta-Fraschini de 1931 ou une Rolls-Royce carrossée par Hooper.
Gardner Serpollet à vapeur de 1905
Gardner Serpollet à vapeur de 1905 Gilles Bonnafous
Panhard course de 1908
Panhard course de 1908 Gilles Bonnafous

L’enceinte de la Cité a servi de cadre au Trophée International des Musées. Aux fidèles de la manifestation depuis plusieurs années, se sont joints cette année quatre nouveaux invités : le musée de Reims-Champagne, la Fondation Hervé et le musée Monteverdi (suisses), ainsi que le Rosengart Museum allemand — grâce à l’initiative d’un passionné, la marque française Rosengart possède désormais son musée… en Allemagne.

La remise des trophées s’est faite en ouverture de la soirée « L’Auto fait son Show ». C’est sous les projecteurs que les lauréats ont reçu leurs coupes : premier Prix de la catégorie « Classique » pour une MG-WA 1939 du musée polonais Jan Peda, premier Prix de la catégorie « Sportive » pour une Fiat 1500 Touring 1937 du musée italien Luigi Bonfanti, et Prix de la plus belle voiture hors-concours pour l’Isotta Fraschini présentée par la Cité de l’Automobile.
Berlinettes Alpine A110
Berlinettes Alpine A110 Gilles Bonnafous
Avec pour cadre le stade vélodrome adossé au musée, le spectacle nocturne « L’Auto fait son Show » proposait la projection sur grand écran de séquences de films célèbres ou séries TV mettant en vedette des voitures, tandis que les modèles correspondants défilaient devant le public. Parmi la quinzaine de tableaux ainsi constitués, citons notamment Bullit, James Bond, Chapeau melon et bottes de cuir. Le musée de Mulhouse avait également sorti sa célèbre Gordini 24 S pour un hommage rendu à Françoise Sagan.

Le samedi, un sympathique rallye touristique « de la Route Fleurie » rassemblait, dans le Sungau et sous le soleil, plus de soixante voitures de tous âges et de toutes origines. Pendant ce temps, le public pouvait admirer les voitures exceptionnelles présentées par les musées et regroupées dans le Parc Salvator baigné de soleil — les organisateurs ont été choyés par la météo…
AC Bristol Aceca de la Fondation Hervé
AC Bristol Aceca de la Fondation Hervé Gilles Bonnafous
Citroën Traction cabriolet
Citroën Traction cabriolet Gilles Bonnafous

La « Nuit de l’automobile » constituait le point d’orgue de la journée. Une grande fête organisée au cœur de la ville, place de la Réunion et dans le centre piétonnier, au milieu des voitures classées par nationalités avec orchestres dans le même ton. Cette fois-ci, le public alsacien avait répondu présent pour faire de cette nuit une vraie réussite avec des formations de qualité, dont l’excellent quartett Quadro Nuevo.

Evocation de la course automobile réservée aux voitures de sport, « Le Kilomètre de Mulhouse » faisait résonner les moteurs dans le calme du dimanche matin et sur un circuit tracé dans la ville. Il fut hélas quelque peu perturbé par de méchantes averses. Comme par miracle, le ciel se dégagea l’après-midi pour ne pas gâcher le finale du Festival. Des centaines de véhicules — voitures, motos et utilitaires mêlés — s’étaient donné rendez-vous pour la Grande Parade.
Maybach SW38 du musée de Sinsheim
Maybach SW38 du musée de Sinsheim Gilles Bonnafous
Jean-Marie Bockel, sénateur-maire de Mulhouse fait un tour à bord d'une Jaguar XK140
Jean-Marie Bockel, sénateur-maire de Mulhouse fait un tour à bord d'une Jaguar XK140 Gilles Bonnafous
L’apothéose des trois journées de la fête mulhousienne était structuré en 17 tableaux construits par thèmes : tacots et vieux vélos, période hippie, Amérique d’après guerre, « P’tites anglaises », motos, Solex et Rumi, etc. Dans la profusion des modèles qui défilaient, les amateurs avertis pouvaient découvrir des raretés, comme la Monteverdi Tiara, ou des pépites comme une rarissime Standard Avon Sport. Et bien d’autres encore.

En 2008, le Festival Automobile de Mulhouse fêtera sa dixième édition. Gageons qu’après le succès de cette année, les organisateurs sauront faire franchir un nouveau pas à cette manifestation sui generis, unique en France dans son genre. Et que les collectionneurs franciliens ont tort de bouder…
Cadillac coupé De Ville
Cadillac coupé De Ville Gilles Bonnafous
Une rarissime Standard Avon Sport de 1930
Une rarissime Standard Avon Sport de 1930 Gilles Bonnafous
article suivant DELAHAYE 135 M Antem

Page suivante
DELAHAYE 135 M Antem

Partagez

réagir

Commentaires