Autojumble de Beaulieu 2007

L’Autojumble présentait 200 voitures pour tous les goûts et pour toutes les bourses. La De Lorean de « Retour vers le futur » a même fait une apparition. Mais elle n’était pas à vendre…

sommaire :

Autojumble de Beaulieu 2007

Gilles Bonnafous le 28/09/2007

Partagez

réagir

Quoi de neuf à Beaulieu cette année ? Le célèbre Autojumble, maintenant quarantenaire, s’est encore développé en gagnant en surface d’exposition et en multipliant les stands. Mais là n’est pas l’essentiel.

Au titre des diverses animations, qui scandent la manifestation, Beaulieu fêtait Bloody Mary. De quoi s’agit-il ? Bloody Mary est un petit racer construit par un amateur, John Bolster, qui s’illustra dans les courses de côte des années trente et de l’après-guerre. Si la voiture fait partie depuis longtemps des collections du musée, elle vient de sortir d’une longue restauration. Présentée au public en présence de Lord Montagu, elle a fait une démonstration dans les allées du parc. Une affaire somme toute très britannique…

Changement d’époque et de genre avec la présentation de la Toyota Hilux, qui a atteint le pôle Nord magnétique dans le cadre du challenge « polar race » organisé par l’émission Top Gear de la BBC Two. Partie de Resolute Bay au Canada, la voiture a réalisé un périple de 1300 kilomètres. Elle a été profondément modifiée par un spécialiste islandais pour l’adapter aux conditions climatiques extrêmes et à la conduite sur neige.

La Bloody Mary dans l'atelier du musée Gilles Bonnafous

203 camionnette entre deux Rolls-Royce Gilles Bonnafous
Comme il se passe toujours quelque chose à Beaulieu, nous avons fait une rencontre impromptue avec la De Lorean de la célèbre série de films « Retour vers le futur » réalisée par Robert Zemeckis. Fixée sur un plateau porte-voitures, la De Lorean chère à Michael J. Fox et Christopher Lloyd était de passage sur l’un des parkings de Beaulieu. Elle s’y est taillé un joli succès !

L’Automart présentait 200 voitures. Il y en avait pour tous les goûts et pour toutes les bourses, à l’image de cette 203 camionnette entourée de deux Rolls-Royce ! L’amateur avait le choix entre les anglaises populaires, les aristocratiques voitures de Crewe, les mythiques Jaguar SS ou Lagonda (dont une M45 à la carrosserie unique). Très britanniques également, une Sunbeam Talbot 90 et une Reliant Regal 3/30 à trois roues. Dans un tout autre genre, une rare Tatra 97 fut l’une des voitures les plus remarquées par son originalité.

La De Lorean de Retour vers le futur Gilles Bonnafous

Trojan 200 Gilles Bonnafous

Une Daimler DS 420 phaéton préparée pour un mariage voisinait avec un spider Ultima, une puissante barquette de course développée à l’origine par Lee Noble. Fort de son V8 Chevrolet de 5,7 litres et 355 ch, l’engin dépasse les 280 km/h. Non loin de là, une paisible 2 CV de 1957 en très bel état et immatriculée dans le département de la Charente était proposée à 4000 £. On citera encore une superbe Jensen Interceptor III et une Studebaker Hawk V8 pour l’Amérique des sixties.

Au programme de la traditionnelle vente Bonhams, 27 motos et 75 voitures de genres très divers. Le clou de la vacation fut une torpédo Sunbeam 3 litres de 1926 (141 200 £). La vente a été marquée par les fortes enchères obtenues par des voitures du début du XXe siècle. Heureux pays que la Grande-Bretagne qui honore les ancêtres : Locomobile à vapeur de 1900 (32 200 £), Oldsmobile 1904 (35 600 £) et Autocar 12 HP de 1904 bien restaurée qui a explosé son estimation (78 500 £). Sans oublier une charmante petite Quadrilette Peugeot à 21 850 £.

Parmi les lots les plus élevés, citons une épave de roadster Riley 9 HP 1935 (34 500 £), une Bristol 404 (38 900 £), une Aston Martin DB 6 (45 500 £) et une Cadillac Eldorado Biarritz 1958 (38 900 £).

Daimler DS 420 Phaeton Gilles Bonnafous

Spider Ultima Gilles Bonnafous
Au chapitre des curiosités, une 2 CV Dolly de 1987 neuve (125 miles au compteur) et conduite à droite est partie à 11 500 £, tandis qu’une Trojan 200, version anglaise de la Heinkel Kabine Cruiser (proche de l’Isetta mais plus habitable et plus légère) changeait de mains à 3565 £. Inspirée de Ferdinand Porsche et techniquement très moderne, une Steyer Type 55 de 1939, rare petite voiture aérodynamique dont la restauration était à terminer, a fait le bonheur d’un amateur averti pour 5520 £.

A côté d’une exposition guère passionnante consacrée à des supercars, le National Motor Museum met actuellement en vedette (temporaire) la Chitty Chitty Bang Bang du film réalisé par Ken Hughes en 1967 d’après Ian Fleming. Construit par Alan Mann et motorisé par un V6 Ford, cet excentrique véhicule est l’un des six exemplaires fabriqués pour le tournage.

L’Autojumble de Beaulieu s’internationalise d’année en année. Dans les allées, la langue de Molière se fait de plus en plus entendre. Et même l’italien. Un Français originaire du Midi venu en autocar affrété par l’agence Zone rouge est même rentré au pays au volant d’une MG Midget…

Une Westfield SEi et son vendeur Gilles Bonnafous

Pour tous les âges ! Gilles Bonnafous
article suivant JENSEN Interceptor  III

Page suivante
JENSEN Interceptor III

Partagez

réagir