Autojumble de Beaulieu 2007

L’Autojumble présentait 200 voitures pour tous les goûts et pour toutes les bourses. La De Lorean de « Retour vers le futur » a même fait une apparition. Mais elle n’était pas à vendre…

sommaire :

LAGONDA M45

Gilles Bonnafous le 01/10/2007

Partagez

réagir

Dans le secteur de l’Automart réservé aux professionnels, Trevor J. Hirst, un carrossier et restaurateur britannique réputé, installé dans le Dorset, proposait une très originale et unique Lagonda M45 de 1934.

La voiture a en effet été réalisée en un seul exemplaire par le carrossier britannique John Charles, dont l’atelier était situé à Ealing (Londres). Ce dernier a mis en musique un design dû à Brainsby Woollard et mis en œuvre la technique « Silent Travel ». Deux versions à quatre portes de ce design ont également été construites, dont l’une fut exposée au salon londonien d’Olympia en 1934 sur le stand de John Charles.
LAGONDA
Gilles Bonnafous
LAGONDA
Gilles Bonnafous
Immatriculée en mai 1934, cette berline deux portes s’inspire de la mode aérodynamique, qui vient de naître et dont le lancement de la Chrysler Airflow (beaucoup plus évoluée), la même année aux Etats-Unis, constitue l’étendard. Avec son pavillon et son pare-brise profilés, la Lagonda a beaucoup d’allure, même si sa poupe paraît moins réussie.

Après la Seconde Guerre mondiale, la voiture connaîtra les affres de l’abandon. Elle sera même utilisée pendant plusieurs années comme poulailler ! Finalement sauvée, elle sera restaurée. Le moteur d’origine sera alors remplacé par un Meadows identique. Dans sa très britannique livrée verte et dans son jus — l’ancienne restauration étant à reprendre complètement —, la M45 était à vendre 50 000 £.
LAGONDA
Gilles Bonnafous
LAGONDA
Gilles Bonnafous

La M45 est motorisée par le six cylindres en ligne Meadows. Largement éprouvé et monté également sur l’Invicta, ce six cylindres de 4,5 litres à soupapes en tête est alimenté par deux carburateurs SU. En 1934, il développe 108 ch et offre à la voiture une vitesse de l’ordre de 140 km/h.

En 1933, Lagonda remplace ses 2 et 3 Litres quelque peu sous-motorisées par la grosse M45 dotée du 4,5 litres fourni par la firme de Henry Meadows basée à Wolverhampton. La voiture est d’abord équipée de la boîte de vitesses de la 3 litres construite par Lagonda. Elle sera rapidement remplacée par une transmission Meadows.
LAGONDA
Gilles Bonnafous
LAGONDA
Gilles Bonnafous
Lancée en 1934, la Rapide constitue une version plus sportive de la M45 produite parallèlement au modèle normal. La M45R est construite sur le châssis plus court de la 3,5 litres, mais renforcé à l’avant pour recevoir le lourd 4,5 litres. Elle permet d’atteindre le cap symbolique des 100 miles à l’heure (160 km/h) grâce notamment à un taux de compression porté de 6 à 7 : 1. La puissance passe à 140 ch avec un bas moteur renforcé (bielles et paliers de vilebrequin).

En 1935, année de la victoire de Lagonda aux 24 Heures du Mans, la marque, alors en grandes difficultés financières, est rachetée par Alan Good. L’une des premières décisions du nouveau propriétaire est d’engager W.O. Bentley au poste de directeur technique. Malgré l’arrivée de ce dernier, le moteur Meadows prolongera sa carrière jusqu’à la guerre sous le capot de la LG45 et de la LG6 présentée en 1938 et entièrement conçue par Bentley.
LAGONDA
Gilles Bonnafous
LAGONDA
Gilles Bonnafous
article précédent JENSEN Interceptor  III

Page précédente
JENSEN Interceptor III

article suivant STUDEBAKER Hawk

Page suivante
STUDEBAKER Hawk

Partagez

réagir

Commentaires