Autojumble de Beaulieu 2006

L’Autojumble de Beaulieu a soufflé, les 9 et 10 septembre derniers, ses 40 bougies. C'est la première bourse d’Europe consacrée à l’automobile de collection.

sommaire :

RILEY 12/4 Kestrel

Gilles Bonnafous le 20/10/2006

Partagez

réagir

RILEY
Gilles Bonnafous
RILEY
Gilles Bonnafous
Superbe et ô combien british, la Riley 12/4 Kestrel de 1936 était l’une des plus belles voitures proposées par le marché des autos de collection de Beaulieu. Elle fut vendue dès l’ouverture de l’Autojumble, l’affaire étant réalisée quelques minutes après l’ouverture des portes. Les seules qualités de ce modèle séduisant n’expliquent pas une telle promptitude.

Pour son acquéreur, c’était un rêve de vingt ans qui se concrétisait en quelques instants !
Archétypique des berlines sportives britanniques des années trente, la Riley 12/4 Kestrel associe performances, confort et luxe d’un habitacle enrichi de cuir et boiseries. Une riche tradition également et brillamment représentée par les MG SA, Triumph Gloria et Dolomite, ainsi que les Jaguar SS.
RILEY
Gilles Bonnafous
RILEY
Gilles Bonnafous

Terminée par une séduisante poupe fastback, la ligne élégante et racée de la Kestrel apparaît en 1933. Cette carrosserie profilée à l’allure sportive est lancée en même temps qu’une autre berline, la Falcon, plus haute et au dessin plus conventionnel.

Disponible en deux versions à quatre et six places (cette dernière voyant son empattement allongé), la Kestrel figurera au catalogue Riley jusqu'à la reprise de la firme en 1938 par Nuffield — pour cause de situation financière difficile. Elle recevra différentes motorisations.
RILEY
Gilles Bonnafous
RILEY
Gilles Bonnafous
Quant à la 12/4, modèle de gamme moyenne, elle apparaît en 1934. Elle est animée par un quatre cylindres de 1496 cm3 à deux arbres à cames en tête, qui développe la puissance de 51 ch (puis 55 ch). Deux versions existent à simple carburateur Zénith de 36 millimètres et double carburateur.
La transmission est assurée par une boîte de vitesses présélective Wilson. La 12/4 est équipée de freins Girling et d’une lubrification centralisée du châssis.
RILEY
Gilles Bonnafous
RILEY
Gilles Bonnafous

RILEY
Gilles Bonnafous
RILEY
Gilles Bonnafous
Belle histoire que celle de Robert Armstrong, qui a réalisé son rêve à Beaulieu. Tombé amoureux des Riley d’avant guerre dès l’âge de 10 ans, il cherchait à acquérir une Kestrel depuis la fin de son adolescence. De préférence une 12/4 et à carrosserie six glaces, la plus belle des Kestrel. Mais c’est une voiture rare et il a beaucoup galéré pour en dénicher une. Ou bien celles qu’il trouvait étaient trop chères pour son budget, ou elles étaient en mauvais état et nécessitaient de gros travaux de restauration.
RILEY
Gilles Bonnafous
RILEY
Gilles Bonnafous
Car Robert Armstrong ne voulait pas d’une voiture restaurée, avec sa peinture neuve et sa sellerie refaite. En homme de goût, il souhaitait une Kestrel en état d’origine, avec la patine du temps et le cuir d’époque. Il a lorgné plusieurs années sur celle d’un ami, mais la voiture lui échappa. Il se mit alors sur la piste d’un modèle qui se trouvait en Australie, puis d’un autre en Belgique. Toujours trop chères.

RILEY
Gilles Bonnafous
RILEY
Gilles Bonnafous
Notre homme arrive donc le samedi matin à l’ouverture de l’Autojumble pour, faute de Riley, s’intéresser à une MG SA de 1937 inscrite à la vente Bonhams — elle ne sera pas vendue compte tenu de son état et de son prix de réserve élevé. Traversant le marché des voitures de collection, il tombe sur la Kestrel. Il n’en croit pas ses yeux ! La voiture se présente exactement comme il l’a rêvée, dans un état original avec ses boiseries et son cuir vert patiné assorti à la couleur des roues à rayons. Son sang ne fait qu’un tour. Pas question qu’elle lui échappe, d’autant que son prix apparaît fort raisonnable (10 200 £). Fou de joie, il conclut l’affaire en quelques minutes…

La Riley Kestrel a aussitôt pris le chemin de l’Ecosse où vit Robert Armstrong. Il compte bien s’en servir régulièrement et jure qu’il ne la vendra jamais : « C’est une voiture pour la vie ! ».
article précédent LEA FRANCIS Roadster 14 HP

Page précédente
LEA FRANCIS Roadster 14 HP

Partagez

réagir