< retour

Essai RENAULT Clio RS Cup

David Lamboley le 20/07/2009

Trois ans après sa sortie, la Renault Clio RS reste la référence dans le clan des petites GTi. Mais pour rester au top, elle s'offre un nouveau visage et une pincée de chevaux supplémentaires.

Voir la vidéo en HD

Présentation

Dans la famille Clio RS, la Renault Clio RS Cup propose le programme le plus allégé, autant en termes d'équipements qu'au chapitre financier. Comme l'ancienne Renault Clio RS WSR dont elle reprend point par point la philosophie, la nouvelle version Cup propose un prix d'attaque, désormais 22 100 euros, ainsi qu'un programme d'allègement qui lui permet de revendiquer une masse à vide inférieure de 36 kg par rapport à la nouvelle Clio RS Luxe, affichée à 25 600 euros.

Alors finalement, qu'est-ce qui change ? En premier lieu, mais dans une faible mesure, l'aspect. On remarque une nouvelle face avant plus proéminente, un brin plus agressive, caractérisée par une lame de bouclier inférieure dont le dessin s'inspire des moustaches des Formule 1. A l'intérieur, même constat, on retrouve l'ambiance, ici dépouillée, de l'ancienne version. La Renault Clio RS Cup abandonne la climatisation, la radio CD, les airbags rideaux, le régulateur de vitesse ou les rétroviseurs électriques. Seul changement notable : des fonds de compteurs différents, ici à fond jaune. Sous le capot, c'est la même chanson : Renault annonce un gain de 3 ch, ce qui permet au 4 cylindres atmo de revendiquer désormais 200 « vrais » chevaux contre 197 auparavant, délivrés 150 tours plus tôt. Au volant, pourtant, impossible de faire la différence, ce que les performances inchangées attestent. Reste le fantastique châssis Cup, ferme et toujours ventousé à l'asphalte. Mais finalement, elle n'est pas si nouvelle que ça cette petite bombe…

Voir plus de photos

Design extérieur et intérieur

La version Cup de cette Renault Clio RS, outre sa peinture spéciale « vert Alien » aux reflets bizarres capables de rendre dingue le plus doux des photographes, se reconnaît à ses jantes noires. Cela nous rappelle l'ancienne Clio RS World Series by Renault que nous avions essayé il y a quelques mois. Comme elle, le dépouillement est de mise : baguette latérales non peintes, aucun équipement de confort, possibilités d'options très réduites. La peinture spéciale est tout de même facturée 1600 euros, la clim manuelle est affichée à 1000 euros, la radio à 350 et les jantes blanches à 250. L'habitacle, encore une fois, déçoit un peu. Outre des fonds de compteurs remaniés, tout est identique. Et la qualité des matériaux, ainsi que l'assemblage, commencent désormais à dater. Au chapitre ergonomique, la Renault Clio RS Cup 2009 n'apporte rien de plus : la position de conduite, trop haute, n'est définitivement pas celle d'une véritable sportive. A l'extérieur, le nouveau look ne fait pas totalement l'unanimité. Le porte-à-faux avant rallongé de 26 mm n'apporte aucun gain notable au chapitre aérodynamique, mais l'agressivité monte il est vrai d'un cran.

Mécanique et châssis

Même si le bloc de la nouvelle Renault Clio RS Cup revendique désormais 100 ch au litre, c'est la déception, car il faut toujours le cravacher pour en tirer tout le potentiel. Renault annonce un couple (inchangé) et une puissance maxi (3 ch de plus) certes disponibles 150 tours plus tôt, mais le manque de réactivité à faible régime n'est pas corrigé, d'autant que la boîte de vitesse, depuis quelques mois déjà, affiche un étagement plus long. Cela permet de rabaisser les rejets de CO2 de 209 à 199 grammes/kilomètre et accessoirement d'acquitter un malus moins important lors de l'achat, puisque l'on passe de 1600, sur les anciennes versions à 750 euros. Ces changements mineurs n'apporte donc aucun gain notable en performances pures, ni en consommation. Au chapitre châssis, la Renault Clio RS Cup s'aligne techniquement sur les anciennes Clio RS F1 Team R27 et Clio RS WSR avec l'adoption, en série, de trains roulants raffermis. Comme avant, les amortisseurs sont plus fermement tarés et les ressorts sont plus raides de 27% à l'avant et 30% à l'arrière par rapport à une Clio RS Luxe. La caisse, enfin, est rabaissée de 7 mm. Bref, c'est ferme, mais très très efficace.

Sur la route

Cette fois, il est vrai, les changements n'étaient pas nécessaires au niveau du châssis, puisque le comportement de la Renault Clio RS Cup s'avère tout simplement exceptionnel : toujours aussi efficace et équilibrée. Le train avant à pivot indépendant fait toujours preuve d'une précision diabolique, d'autant que la direction est elle aussi bien calibrée et dépourvue de réaction parasites tout en demeurant informative. Et côté freinage, le système surdimensionné se montre très efficace et intuitif, grâce à une assistance bien calibrée. Pour résumer, cette homogénéité fait de la Renault Clio RS Cup une des meilleures GTi du moment en termes de tenue de route. Alors comment ne pas être déçu, encore une fois, par le manque de verve mécanique. De tels trains roulants pourraient facilement encaisser un surplus de puissance notable, ce qui ferait de la Clio RS Cup une bombe inattaquable et imbattable quel que soit le terrain. Mais ne boudons pas notre plaisir. Pour les sportifs désargentés, la Renault Clio RS Cup apparaît presque comme une aubaine, d'autant que Renault annonce un tirage limité de cette version, disponible sous cette forme jusqu'à la fin de l'année 2009.

À retenir

A part son nez pointu, sa nouvelle couleur improbable et sa pincée de chevaux qui ne semblent efficaces que pour arrondir le chiffre de puissance, la Renault Clio RS Cup n'est pas plus nouvelle que ça. C'est vrai, nous sommes déçus par cette timidité, mais comme le prix n'a presque pas changé et comme elle reste toujours aussi plaisante et efficace à mener, la pilule passe quand même…
points fortsComportement super efficace en conduite sportive, tarif quasi-inchangé.
points faiblesAucun gain en performances pures, moteur toujours décevant à faible et moyen régimes, look discutable.
15.2

20
Les chiffres
Prix 2009 : 22 100 €
Puissance : 200 ch
0 à 100km/h : 6.9s
Conso mixte : 8.9l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 14/20
Sécurité active et passive : 19/20
Confort et vie à bord : 14/20
Budget : 16/20

Autres articles pouvant vous intéresser

RENAULT Clio RS 220 EDC Trophy
RENAULT Clio RS 220 EDC Trophy

Un brin décevante, la Renault Clio R.S. ? Bonne nouvelle : elle nous revient...

RENAULT Clio RS 200 EDC
RENAULT Clio RS 200 EDC

La Renault Clio R.S. fait sa révolution en passant au turbo et à la boîte à...

RENAULT Clio RS WSR
RENAULT Clio RS WSR

Renault applique à la Clio RS ce qui a fait le succès de la Mégane RS, à...

Tous les essais RENAULT
BMW M850i xDrive Coupé
BMW M850i xDrive Coupé

Pour remplacer sa Série 6, BMW ressort un numéro 8 qui ne lui a pas toujours...

PEUGEOT 508 SW PureTech 180 EAT8 GT Line
PEUGEOT 508 SW PureTech 180 EAT8 GT Line

Dans un segment dominé par le conformisme, le nouveau break Peugeot impose un...

NISSAN Qashqai 1.3 DIG-T 160 ch
NISSAN Qashqai 1.3 DIG-T 160 ch

Même si son succès commercial ne se dément pas, le Qashqai a décidé d'évoluer...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires