< retour

Essai PEUGEOT 207 RC

Jean-François Destin le 11/06/2007

La 205 GTI a profondément marqué l'histoire de Peugeot. Elle a transmis ses gènes à la 206 RC et, depuis quelques semaines, à la 207 RC.

Voir la vidéo en HD

Présentation

La 205 GTI a profondément marqué l'histoire de Peugeot. Légendaire par ses succès sportifs et l'aura qu'elle suscitait auprès des jeunes, elle a transmis ses gènes à la 206 RC puis depuis quelques semaines à la 207 RC, dernière née des compactes sportives frappées du Lion. Avec cette fois un "plus" considérable au niveau du moteur signé …BMW. Même si la célèbre griffe allemande n'apparaît pas sous le capot, les acheteurs seront flattés d'apprendre que leur turbulente 207 est équipée d'un tout nouveau 1600 cm3 de 175 chevaux identique à celui de la Mini Cooper S. Fruit du partenariat entre les deux firmes, ce moteur high-tech turbo à injection directe autorise selon Peugeot 220 km/h et un 0 à 100 km/h en 7,1 secondes. C'est aussi le temps revendiqué par la Cooper S pesant 120 kg de moins. Comprenne qui pourra.

Extérieurement, la 207 joue la carte discrète du politiquement correct mais on remarque tout de même le becquet aérodynamique à l'arrière, les passages de roues taillés "sport" et la double sortie d'échappement chromé. Plus typé, l'intérieur rassemble des sièges baquets en Alcantara, un volant à jante de cuir, des cadrans à aiguilles rouges sur fond noir à damiers et un pédalier en alu. Sans procurer de grosses sensations au volant, la 207 RC montre un beau tempérament malgré une boite à 5 rapports (contre 6 pour la Cooper S). En revanche, le bruit dans l'habitacle et surtout l'inconfort notoire de la suspension rendent sa conduite fatigante. La 207 RC est facturée 22.500 €. Un tarif compétitif face à la Mini Cooper S et à la Renault Clio RS.

Voir plus de photos

Sur la route

Cossue, bien finie et encore mieux posée sur la route que la 206, la 207 rencontre un vif succès même si commercialement, elle a peu de chances de rattraper la Clio. Plus de 70 versions sont disponibles avec au sommet de la gamme essence ce fameux 1600 voulu par BMW pour sa Mini et dont les frais d'étude, de conception et d'industrialisation ont étés répartis entre les deux constructeurs. Comme Mini qui l'exploite en 120 ch sur sa Cooper et en 175 ch sur sa Cooper S, Peugeot propose la 207 avec ces deux strates de puissance. Après avoir beaucoup apprécié la 207 THP 150, nous avons donc pris le volant de la RC et honnêtement, les 25 chevaux supplémentaires ne nous ont pas vraiment convaincus. Sans doute avons-nous sous le pied de meilleures ressources à haut régime et un meilleur couple en reprises. Mais globalement, les réglages « sport extrême » souhaités par Peugeot nuisent à l'agrément de conduite. On ne remet pas en cause ici le comportement routier ni la motricité plutôt meilleure que celle de la Cooper S.

Mais il s'agit de comprendre pourquoi les techniciens, passés maîtres dans les liaisons au sol, ont cru bon d'augmenter la raideur de la traverse arrière de près de 30% par rapport à celle de la 207 THP 150. Du coup, l'auto colle à la route mais la suspension s'avère si raide, si sèche qu'elle perturbe parfois la tenue en cap. Un amortissement minimum auquel contribuent des Bridgestone taille basse de 205/45 R 17. Une configuration sans doute efficace sur le revêtement lisse d'un circuit mais contestable pour une utilisation au quotidien. Le freinage, spécifique, est bien adapté aux performances mais la pédale brutale de notre voiture d'essai a nécessité un petit apprentissage pour ne pas faire saluer les occupants à chaque ralentissement. Enfin, l'insonorisation nous a paru moins bien maîtrisée que sur la version THP 150. Signalons encore que la 207 RC est équipée en série de l'aide au freinage d'urgence (AFU), de l'antipatinage (ASR) et du contrôle de stabilité (CDS) déconnectable.

À retenir

Si Peugeot exploite bien les 175 chevaux du nouveau 1600 cm3 en offrant notamment une meilleure motricité que la Mini Cooper S, au final, l'agrément de conduite est plutôt du côté de la petite anglaise. Même le confort de suspension a été mieux appréhendé par Mini malgré un empattement plus court et de plus grandes roues. Pour la finition en revanche, avantage à Peugeot tout comme pour l'accueil à bord. Encore une fois cependant, la RC ne s'impose pas face à une 207 THP 150 beaucoup plus homogène.
points fortsPuissance du moteur, performances, châssis efficace, freinage à la hauteur.
points faiblesBoite à 5 rapports, confort, commande de boite, progressivité de la pédale de frein, poids élevé, portières lourdes, accès à l'arrière difficile, insonorisation perfectible.
12.6

20
Les chiffres
Prix 2007 : 22 500 €
Puissance : 175 ch
0 à 100km/h : 7.1s
Conso mixte : 7.2l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 14/20
Sécurité active et passive : 13/20
Confort et vie à bord : 11/20
Budget : 11/20

Autres articles pouvant vous intéresser

PEUGEOT 508 SW PureTech 180 EAT8 GT Line
PEUGEOT 508 SW PureTech 180 EAT8 GT Line

Dans un segment dominé par le conformisme, le nouveau break Peugeot impose un...

PEUGEOT 508 (II) 2.0 BlueHDi 160 ch Allure EAT8
PEUGEOT 508 (II) 2.0 BlueHDi 160 ch Allure EAT8

Désormais largement dominé par les marques premium, le marché des berlines...

PEUGEOT 508 GT PureTech 225
PEUGEOT 508 GT PureTech 225

C'est devenu incontournable. Les constructeurs automobiles puisent...

Tous les essais PEUGEOT
HYUNDAI Nexo
HYUNDAI Nexo

La pile à combustible est présentée par beaucoup comme le meilleur carburant...

BMW i8 Roadster
BMW i8 Roadster

Depuis quelques mois, la BMW i8 existe en roadster, déclinaison qui...

SKODA Kodiaq RS
SKODA Kodiaq RS

A contre-courant du marché, qui délaisse petit à petit les moteurs Diesel,...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de BobJT
BobJT a dit le 11-07-2008 à 14:24
C'est hallucinant de lire des commentaires aussi partiaux. Je possède une 207 RC et j'ai déjà effectué 12000 km à son bord. Cette voiture ne se conduit absolument pas comme un diesel, le moteur prend allègrement plus de 6000 tours. rien à redire sur son comportement routier si ce n'est la direction trop assistée à basse vitesse.