Essai MERCEDES C63 AMG Edition 507

Vincent Desmonts le 06/01/2014

Juste avant de quitter la scène, la Mercedes C 63 AMG s'offre un dernier coup d'éclat sous la forme de cette série spéciale Edition 507. Une version qui nous permet aussi de dire adieu au fabuleux V8 6.3 AMG...

Voir la vidéo en HD

Espèce menacée

Les connaisseurs le désignent sous son matricule officiel : M156. Pour les autres, c'est juste « le gros V8 AMG ». Apparu en 2006, ce 6,2 litres entièrement conçu par la division sportive de Mercedes est déjà en train de tirer sa révérence, poussé vers la sortie par le nouveau 5,5 litres biturbo « M157 », lancé sur la S 63 AMG restylée. Une retraite anticipée pour de sombres raisons d'émissions de CO2 trop élevées. Pensez donc, à peine 280 g/km... bande de rabat-joie ! Bref, aujourd'hui, seuls deux modèles Mercedes-AMG proposent encore ce V8 « 6.3 » : la très exclusive SLS AMG, promise elle aussi à une retraite prochaine, et la C 63 AMG, en berline, break et coupé, qui vit également ses derniers mois de commercialisation. Bref, tout ceci a des allures de fin de règne...

Voir plus de photos

Transfert de technologie

Mais oublions la nostalgie le temps d'un essai, car l'exubérant V8 M156 n'est pas du genre à quitter la scène sur la pointe des pieds ! Pour lui rendre l'hommage qu'il mérite, Mercedes nous gratifie de cette C 63 AMG Edition 507, une série spéciale de la Classe C AMG déclinée en berline, break et coupé, et disposant d'une évolution à... 507 chevaux du V8 M156. Une augmentation de 50 chevaux obtenue grâce à un « transfert de technologie » de la... SLS AMG, rien que ça ! Les pistons forgés sont ainsi hérités du V8 de la supercar à l'Étoile, tout comme les bielles et le vilebrequin allégé. Au passage, la masse de l'équipage mobile est réduite de 3 kilos, réduisant l'inertie mécanique. La préparation est complétée par une nouvelle boîte à air et un calculateur moteur reprogrammé.

La boîte automatique AMG Speedshift MCT-7 reste inchangée, avec toujours cette particularité de disposer d'un train d'embrayages en lieu et place du classique convertisseur de couple. Cette augmentation de la puissance s'accompagne de l'adoption de jantes alliage spécifiques à cette Edition 507, abritant des disques de freins « composites » (mêlant acier et aluminium) ventilés et perforés, mesurant 390 mm de diamètre à l'avant. De façon surprenante, le différentiel autobloquant est par contre facturé en option (2 300 €). Vu la puissance, inutile de dire qu'il est fortement recommandé de choisir ce supplément ! Dernier détail, la bride de limitation de vitesse est relevée de 250 à 280 km/h, ce qui ravira sans doute les amateurs d'autobahn. Les évolutions techniques s'arrêtent là : pour le reste, nous avons affaire à une C 63 AMG classique.

Provoc' dehors, sage dedans

Sur le plan du style, par contre, l'Edition 507 s'autorise quelques excentricités, la plus flagrante étant l'adoption de bandes latérales en bas de caisse, accessoire qui ne sera pas forcément du goût de tous. En revanche, le capot spécifique, percé de deux ouïes de ventilation et hérité des versions « Black Series » devrait faire l'unanimité, tout comme les habillages noir brillant du becquet de coffre, des coques de rétroviseurs ou de l'entourage de la grille de radiateur. Et si vous n'appréciez pas la peinture gris mat, pas d'affolement : c'est une option à... 3 320 € !

L'habitacle reçoit quant à lui un traitement beaucoup plus sobre, voire un brin décevant vu l'exclusivité du modèle. On note bien l'apparition d'un badge « Edition 507 » face au passager et le nouveau volant sport très typé « racing », avec son marquage à 12 heures. Mais les sièges sport AMG sont plutôt classiques, et les placages en carbone ne sont même pas fournis en série ! On se consolera avec une présentation raffinée, une finition de belle facture et une ergonomie soignée.

Un moteur de feu

« Brâââp ! » Une pression sur le bouton « Engine Start », et le V8 M156 fait son show. Les quatre sorties d'échappement crachent leurs décibels dans un éternuement de dragon, puis le moteur se stabilise à un ralenti sonore. Quelle entrée en matière ! On ne s'en lasse décidément pas. Les premiers kilomètres effectués en ville dévoilent une direction douce, une bonne maniabilité, mais aussi quelques à-coups de transmission et une suspension (très) ferme. Lorsque le trafic s'allège, on peut enfin mesurer la fabuleuse réserve de puissance qu'offre le V8 AMG, qui supporte tous les types de conduite. En mode paisible, la C 63 AMG Edition 507 démarre en seconde, pour ne pas brusquer ses passagers. Si l'on hausse le rythme, on peut surfer sur la montagne de couple disponible (jusqu'à 620 Nm à 5 200 tr/min). Enfin, en allant titiller la zone rouge, la sonorité mécanique change, passant d'un grondement sourd à un cri aigu qui n'est pas sans évoquer le bruit d'un moteur de course ! Cher M156, tu vas vraiment nous manquer...

Un châssis affûté

Un caractère de feu plutôt bien supporté par un châssis optimisé par les sorciers d'AMG. Malgré les pneumatiques arrière aux dimensions (relativement) modestes (255 de large), la motricité est plutôt bonne, même en ce matin de décembre où le mercure tutoie les 0 degrés. La fonction launch control, baptisée ici « Race Start », parvient d'ailleurs assez bien à gérer ces conditions d'adhérence précaires, même si nous ne risquons pas d'égaler le très joli 4,2 secondes au 0 à 100 km/h revendiqué par le constructeur.

Performante en ligne droite et sur grands axes, la C 63 AMG Edition 507 se montre également étonnamment efficace sur routes sinueuses et bosselées. La direction précise et transparente offre un bon ressenti des conditions d'adhérence, tandis que l'amortissement contrôle parfaitement les mouvements de caisse lors des transferts de masse. Enfin, les limites du châssis sont très faciles à cerner grâce au caractère équilibré du châssis, qui « téléphone » ses réactions. La seule réserve viendra du freinage, efficace mais au toucher de pédale inconsistant.

L'amie des pompistes

Après cette session un peu plus musclée, le retour se passe comme dans un rêve, accompagné du doux feulement du V8. Je profite de la sono Harman/Kardon, du système d'info-divertissement moderne et du confort des sièges chauffants. Au final, même si les suspensions sont (très) fermes, elles conservent suffisamment de débattement pour ne jamais être cassantes, si bien que mes vertèbres se portent comme un charme, merci pour elles. Mon portefeuille, en revanche, fait un peu plus la moue : avec une consommation réelle avoisinant les 20 litres aux cent kilomètres, le réservoir de 66 litres est vite siphonné ! Finalement, le downsizing n'a pas que des mauvais côtés...

À retenir

Outre son parfum d'exclusivité, la Mercedes C 63 AMG Edition 507 nous rappelle que le charme des sportives à l'Étoile tient avant tout dans le caractère bien trempé de leurs mécaniques. Hélas, des moteurs comme le V8 M156, on n'en fera bientôt plus. Alors raison de plus pour en profiter !
points fortsMoteur extraordinaire, comportement routier prévenant, présentation, polyvalence préservée, parfum d'exclusivité.
points faiblesConsommation gargantuesque, sensations à la pédale de frein, fermeté des suspensions.
17

20
Les chiffres
Prix 2013 : 100 600 €
Puissance : 507 ch
0 à 100km/h : 4.2s
Conso mixte : 12l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 19/20
Sécurité active et passive : 19/20
Confort et vie à bord : 17/20
Budget : 12/20
Tag :

Autres articles pouvant vous intéresser

MERCEDES AMG C43 390 ch
MERCEDES AMG C43 390 ch

Pour sa 5ème année de commercialisation, la Mercedes Classe C s'offre un...

MERCEDES AMG C 63 Cabriolet
MERCEDES AMG C 63 Cabriolet

Mercedes décline son fameux V8 AMG à toutes les sauces. Mais le mariage avec...

MERCEDES AMG C43 4matic
MERCEDES AMG C43 4matic

Directement dérivée du coupé Classe C, la version cabriolet reprend ses...

Tous les essais MERCEDES
MERCEDES AMG GLE 53 4Matic+ Coupé
MERCEDES AMG GLE 53 4Matic+ Coupé

Mercedes renouvelle son grand « SUV coupé » et le décline dans cette inédite...

MERCEDES AMG CLA 35 4Matic Shooting Brake
MERCEDES AMG CLA 35 4Matic Shooting Brake

Le nouveau Mercedes CLA Shooting Brake peaufine son style et sa technologie,...

JAGUAR XE SV Project 8
JAGUAR XE SV Project 8

Les opérations spéciales de Jaguar n'auront jamais aussi bien porté leur nom...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de HugoStripone
HugoStripone a dit le 11-01-2014 à 19:03
L'essai a été fait dans quel coin ?
avatar de SALMO18
SALMO18 a dit le 08-01-2014 à 10:14
la voiture parfaite !