Essai JAGUAR XKR Black Cat

Jean-François Destin le 13/12/2010

Dérivé des XK Séries de moins de 300 chevaux, le nouveau coupé Jaguar XK apparu en 2005 s'est offert un dérivé R dont la puissance est passée de 416 à 510 chevaux. Presque déraisonnable.

Voir la vidéo en HD

Présentation

"Notre coupé XKR 2010 est animé du V8 suralimenté le plus abouti et le plus performant de toute l'histoire de la marque". Chez Jaguar, aujourd'hui propriété du groupe indien Tata, on joue à fond et sans état d'âme la carte de la performance ultime. Notre version "Black Cat" d'essai était même assortie d'un pack "Speed" faisant passer la vitesse de pointe de 250 à 280 km/h. Plus utile, l'énorme couple de 625 Nm permet au coupé (comme au cabriolet) d'abattre le 0 à 100 km/h en 4,8 secondes. Un fantastique résultat obtenu grâce au compresseur Twin Vortex 6ème génération et à la réactivité de la boite automatique à 6 rapports.

A l'usage, le XKR est bestial voire presque indomptable surtout sur un circuit trempé par une température proche de 0°. Avec les très efficaces filtres électroniques en action, impossible d'assurer la cadence digne de la voiture. Sans filet et compte tenu d'un poids embarqué de 1755 kilos (malgré la carrosserie en alu), l'exercice relève d'acrobaties désordonnées, les 510 chevaux ayant beaucoup de mal à se frayer un passage vers les seules roues arrière. Dans ce contexte, le surpuissant XKR ne pourra jamais rivaliser avec les R8 ou autres Carrera 4 à transmission intégrale. Sur route et autoroute, le fauve, griffes rentrées, procure un transport raffiné où l'insonorisation ne laisse filtrer que les accents rauques des échappements. La tenue en cap est irréprochable même à très haute vitesse et le comportement dynamique souverain. Prix : 105.400 € et 113.700 € en cabriolet.

Voir plus de photos

Design extérieur et intérieur

Déjà un peu datée dès sa sortie en 98 avec son important porte-à-faux arrière, la silhouette de la série XK a bien évolué en 2005 sans vraiment faire référence. Respectant les critères type de la GT (long capot avant, arrière ramassé), le XK a pour mission de perpétrer un passé prestigieux et l'icône E-Type. Cependant, avec l'inspirée XJ et surtout le somptueux concept C-X75 révélé au Mondial de Paris, le coupé XK apparaît un peu vieillissant face à la concurrence. La raison pour laquelle Jaguar a tout donné pour rendre encore plus méchante l'édition "Black Cat". Cette personnalisation comprend des jantes Kalimnos de 20 pouces finition noire haute brillance, des inserts noirs au niveau des grilles de calandre, des prises d'air latérales, des étriers de frein rouge et des feux à diodes. Notons encore le spoiler avant et le large becquet arrière.

Cocon douillet et très british, l'habitacle de la "Black Cat" se distingue par des boiseries en finition "piano black", d'un écran tactile de 7 pouces, d'un luxueux garnissage de pavillon en en suédine et de tapis de sol en couleur. Mais le plus select concerne les revêtements cuir à surpiqûres sellier pour les sièges, les contre-portes et même les poignées. Enfin on retrouve avec plaisir le JaguarDrive Selector autrement dit la grosse molette en alu qui sort de son logement au démarrage pour commander la boite auto. Ella a été inaugurée par la XF.

Châssis et moteur

Très rigide, robuste et léger, le châssis fait partie des points fort du Jaguar XKR. Son long empattement, ses voies larges contribuent à un comportent dynamique rigoureux d'autant que les trains roulants font appel à des jambes élastiques et des triangles transversaux. La suspension pilotée Cats du départ a été remplacée par l'Adaptive Dynamics censé optimiser la motricité et la tenue de route et mieux travailler avec un contrôle de différentiel actif.

Mais le cœur du XKR se trouve sous le long capot plongeant. Les ingénieurs Jaguar n'ont jamais cessé de travailler leur V8 dont la cylindrée est passée de 4.2l à 5l tout rond. Pour supprimer tout à coups et assurer une accélération progressive, un compresseur a été préféré au turbo. Avec à la clé 625 Nm de couple !!! Tout en alu, le V8 réunit le nec plus ultra de la technologie. Citons un système d'injection directe orientée multijet et une double distribution à calage variable. Les ingénieurs apprécieront. Bénéficiant d'une extraordinaire plage d'utilisation, ce V8 n'a qu'un seul défaut : sa voracité. La fiche technique annonce un cycle mixte de 12,3l mais comptez 6 litres de plus même sans vraiment flirter avec la zone rouge.

Sur la route

Trois cents kilomètres nous séparaient du circuit de Magny-Cours dans la Nièvre et ce fut un grand bonheur de les parcourir au volant du XKR. Caressant la grosse molette en alu de la commande de boite, on progresse à 140 km/h sur l'autoroute dans un confort ouaté. Peu ou pas de bruits aérodynamiques et le ronronnement à 3000 tours du fauve prêt à bondir. Et c'est peu de le dire car, à la moindre pression du pied sur l'accélérateur, le dos colle au dossier du siège, les aiguilles rouges des cadrans blancs s'affolent et la vitesse devient vraiment très répréhensible. Mais la piste Club nous attend. Elle est détrempée et un vent froid balaie le circuit. Sous l'œil de la caméra, nous testons les réactions d'un XK extrêmement vif lorsque les surveillances électriques sont sur "off" . Le train arrière décrochant brutalement exige une remise en ligne immédiate mais qui casse le rythme.

Ce n'est pas en une heure qu'un circuit s'apprend surtout dans ces conditions climatiques avec une telle puissance. En fait, l'idéal est ne pas trop attaquer et d'anticiper sur la glisse pour rester sur la bonne trajectoire. Un exercice délicat et que les clients du XK-R ne pourront découvrir qu'en espace privé. Sans transmission intégrale, le XK s'avère vraiment difficile à maîtriser en raison de son poids élevé. A cet égard, une Corvette Z06 avec ses 300 kilos de moins se révèle plus facile et maniable. Mais à part les membres du Club XK qui se retrouvent régulièrement sur une piste pour se défier amicalement, les acheteurs d'un tel coupé ne seront jamais confrontés sur routes aux pertes d'adhérence, l'électronique assurant une surveillance sans faille voire même castratrice.

À retenir

Après avoir cru possible une descente en gamme au travers de la X-Type sur base Ford Mondeo, Jaguar dont l'image s'était un peu dégradé a vigoureusement réagi en multipliant les concepts haut de gamme et les modèles élitistes. Ainsi, le coupé/cabriolet XK dans sa version R a fait l'objet d'une escalade à la puissance pour dépasser aujourd'hui les 500 chevaux. Un seuil mythique impressionnant mais bien peu exploitable. Le Pack "Speed" permettant de passer de 250 à 280 km/h apparait un peu dérisoire et gratuit. Mais grâce à sa conception, sa qualité de fabrication, le raffinement de son habitacle et son agrément de conduite aux allures touristiques rapides, le coupé Jaguar XK continue de faire rêver les fans de la marque. Jusqu'à son remplacement par une version route dérivée du fabuleux Concept C-X 75 à microturbine et motorisation électrique dévoilé au Mondial de Paris. Les Indiens de Tata sont non seulement respectueux du patrimoine de la marque mais bien décidés à investir pour être les premiers à lancer une Supercar zéro émission
points fortsPerformances, V8 très abouti, boite auto bien adaptée, confort de suspension, habitacle raffiné, agrément de conduite en usage quotidien, insonorisation.
points faiblesDesign un peu vieillissant, poids, puissance difficile à exploiter sur les seules roues arrière, protections électroniques de comportement dynamique mal calibrées, consommation.
12.7

20
Les chiffres
Prix 2010 : 105 400 €
Puissance : 510 ch
0 à 100km/h : 4.8s
Conso mixte : 12.3l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 14/20
Sécurité active et passive : 11/20
Confort et vie à bord : 12/20
Budget : 11/20

Autres articles pouvant vous intéresser

JAGUAR XKR coupé
JAGUAR XKR coupé

En musclant son V8 suralimenté, la Jaguar XKR grimpe d'une catégorie : le...

JAGUAR XKR
JAGUAR XKR

Lancé il y a plus d'un an, le nouveau coupé Jaguar XK est désormais...

JAGUAR I-Pace
JAGUAR I-Pace

Rarement nouveauté n'aura été aussi attendue, surtout dans le domaine de...

Tous les essais JAGUAR
VOLKSWAGEN T-Roc R
VOLKSWAGEN T-Roc R

Volkswagen lance une version sportive de son petit SUV. Chic, stylé et...

PORSCHE Cayenne Coupé Turbo
PORSCHE Cayenne Coupé Turbo

Il lui en a fallu du temps ! Le Porsche Cayenne cède enfin à la mode du coupé...

BMW M135i xDrive (F40)
BMW M135i xDrive (F40)

La BMW Série 1 fait sa révolution. Exit la propulsion et les 6-cylindres, et...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de SirJack
SirJack a dit le 19-08-2012 à 13:46
Quelle bien curieuse formulation : "A l?usage, le XKR est bestial voire presque indomptable surtout sur un circuit trempé par une température proche de 0°. Avec les très efficaces filtres électroniques en action, impossible d?assurer la cadence digne de la voiture. " ... Ou bien l'auteur ne sait pas traduire ses perceptions au volant, ou bien - mais je n'ose y croire - il n'a pas su observer que l'auto s'apprivoisait très bien toute seule des pires conditions de route. Essayez donc le coupé XKR-S (550 cv lui aussi), et oubliez vos références à l'Audi R8 ou à la Porsche ! Observez bien chacun de ces trois véhicules : lequel est le plus homogène et le plus polyvalent ??? Eh oui : le félin british ! Of course !