Essai MERCEDES C63 AMG Coupé

David Lamboley le 20/11/2011

Après la berline, après le break, voici le coupé C63 AMG. Doté du Pack Performance, il revendique 487 ch et atomise le 0 à 100 km/h en 4,3 secondes. Attention, dynamite…

Voir la vidéo en HD

Présentation

Muscles tendus, profil élancé, ailes avant hypertrophiées et diffuseur percé de quatre tuyères, le Mercedes C63 AMG Coupé devient la bête noire des GT de tous poils. Côté style, la présence des vitres arrière fixes et du montant central fait de ce modèle un cas à part dans la gamme Mercedes, habitué à proposer des coupés dénués de pilier B. Notre coupé Mercedes C 63 AMG doté du Pack performance ne cède pas à la mode du downsizing déjà amorcée avec le nouveau V8 biturbo. Car il s'agit ici toujours du fameux 6.2 litres atmosphérique tout aluminium « M156 » taillé pour les hauts régimes. Disposant d'une culasse à quatre soupapes par cylindre et d'une distribution à calage variable, cet extraordinaire V8 100% AMG développe à la base 457 ch, voire 487 ch dans cette version Pack Performance.

De quoi atomiser le 0 à 100 km/h en 4,3 secondes, soit une performance de GT de haute volée. Ultra communicatif et hyper réactif, il dispose d'une réserve de puissance surnaturelle. Avec une sonorité unique et une boîte automatique très rapide, il réserve des surprises une fois la bride lâchée, transformant ce coupé BCBG en dragster dopé aux amphétamines. Un V8 exemplaire qui joue sa partition avec le même talent quelque soit le rythme. On retrouve d'ailleurs cette homogénéité en termes de châssis, pas ultra confortable il est vrai, mais à la fois suffisamment rigoureux et rassurant tout en étant très ludique à la demande. La Mercedes C63 AMG Coupé Pack Performance, décidément, c'est à la fois un ange et un démon. Le tarif, lui aussi, s'avère démoniaque : comptez 96 300 euros avec le Pack Performance…

Voir plus de photos

Design extérieur et intérieur

Jusqu'alors, la Mercedes Classe C n'avait jamais été décliné en véritable coupé, pas même les versions signées AMG. Les C36, C43, C55, C32 et enfin C63 AMG n'ont eu de cesse de prodiguer des sensations tout en offrant une véritable polyvalence propre aux berlines et aux breaks. Comble du bonheur, la déclinaison coupé de la Classe C est d'emblée proposée en méchante version 63 AMG, aux côté d'une berline et d'un break 63 AMG restylés dans la même veine. Cette version limitée Edition 1 ajoute quelques coquetteries à la mode comme la peinture mate ou l'habitacle aux habillages spécifiques blanc porcelaine, les sièges sport et le volant bicolore. On retrouve clairement une ambiance plus proche d'un très haut-de-gamme que d'une pure sportive.

A l'intérieur, inutile en effet de chercher le grand dépaysement ou une quelconque touche de dépouillement : l'équipement pléthorique n'a rien à envier aux limousines de la marque. Et pour ceux qui rêvaient d'une version plus radicale, (un peu) plus dépouillée et encore plus performante, rappelons que Mercedes a conçu une C63 AMG Black Series, élargie, optimisée et survitaminée à 517 ch.

Mécanique, châssis

Trinitrotoluène, TNT, nitroglycérine, dynamite… Appelez-le comme vous voulez, mais ce moteur de haute volée entièrement conçu en aluminium, équipant notamment le fameux SLS AMG (en configuration 517 ch), est absolument explosif, unique en son genre. C'est une première, ce V8 atmosphérique est entièrement conçu et réalisé par AMG, bloc compris. Un joyau atypique doté d'une cylindrée de Muscle Car des années 70, désormais peu à peu abandonné au profit du nouveau V8 biturbo, plus vertueux en termes de consommation, downsizing oblige. Profitons donc encore un peu de ce bloc taillé « à l'américaine » cubant 6 208 cm3 (et d'ailleurs improprement nommé 6.3 litres), fort d'un rapport volumétrique digne d'un moteur de course, 11,3 à 1.

Ses cotes supercarrées (102,2 mm d'alésage pour 94,6 mm de course) autorisent des hauts régimes jusqu'à 7 200 tr/mn, et ce sans inertie aucune ! Doté sur notre modèle du Pack Performance lui permettant de revendiquer 30 ch de plus, soit 487 ch et 600 Nm, il est capable de transformer la Mercedes C Coupé en véritable missile exécutant le 0 à 100 km/h en 4,3 secondes. En termes de performances pures, nous sommes sur le terrain des Porsche… Côté boîte, la nouveauté réside en l'abandon de l'ancienne boite automatique à convertisseur 7G-Tronic au profit de la nouvelle MCT dotée d'un embrayage à bain d'huile. Dotée d'un mode « manuel » ultra-rapide (100 ms pour changer de rapport), elle s'avère plus réactive, plus « intelligente » en adaptant finement ses rétrogradages en mode automatique, mais également moins énergivore que la précédente boîte.

Sur la route

Assurément, la Mercedes C63 AMG Coupé Pack Performance est un engin doté d'une double personnalité, mi-ange, mi-démon. Tout à fait confortable, doté d'une foule d'équipements permettant de voyager en toute quiétude, il joue sa partition « force tranquille » avec un vrai talent. Le doux ronron du gros V8, très fort en couple dès les plus bas régimes, cache pourtant une véritable rage lorsque l'on tourne la molette dédié sur le mode Sport ou Sport Plus… Là, changement de registre. Le gros matou se transforme en panthère, bondissant à l'assaut du compte-tours comme peu de V8 savent le faire, et ce jusqu'à 7 200 tr/mn. La sonorité, elle aussi impressionnante, participe à cette ambiance électrique, atypique à bord d'un coupé haut-de-gamme de cette caste. Un vrai régal.

Plus extrême encore, le mode manuel laisse la main. Dans cette configuration, les changements de rapports, ou plutôt les verrouillages de la boîte automatique, s'opèrent via des palettes, laissant toute liberté jusqu'à la zone rouge. Très réactif, ce mode est parfaitement adapté à un usage « fun » sur circuit, débarrassé des béquilles électroniques, ou sur parcours très sinueux, mais beaucoup moins lorsqu'il s'agit de conduire ce coupé en bon père de famille sur un asphalte « gras-mouillé ». Enfin, côté comportement, on regrettera juste un tarage de suspension notablement ferme, ce qui n'enlève rien à l'homogénéité globale, faisant de cet engin hors-normes une auto parfaitement utilisable au quotidien, ultra-sécurisante malgré presque 500 ch sous la semelle droite.

À retenir

Absolument atypique, impressionnant en termes de caractère mécanique et de performances, le coupé Mercedes C63 AMG devient ici carrément jouissif avec le Pack Performance. Le bémol, on s'en doutait, concerne le tarif. Avec près de 100 000 euros, il est possible de repartir avec une Porsche 911 qui gardera, au bout de quelques années, une valeur résiduelle nettement plus élevée. Voilà qui donne à réfléchir...
points fortsCaractère mécanique, performances pures, style, aptitudes dynamiques, double personnalité.
points faiblesMasse importante, tarif, équipement digne d'une limousine, coupé Mercedes à montant central !
15.4

20
Les chiffres
Prix 2011 : 96 300 €
Puissance : 487 ch
0 à 100km/h : 4.3s
Conso mixte : 12l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 17/20
Sécurité active et passive : 17/20
Confort et vie à bord : 14/20
Budget : 11/20
Tag :

Autres articles pouvant vous intéresser

MERCEDES AMG C43 390 ch
MERCEDES AMG C43 390 ch

Pour sa 5ème année de commercialisation, la Mercedes Classe C s'offre un...

MERCEDES AMG C 63 Cabriolet
MERCEDES AMG C 63 Cabriolet

Mercedes décline son fameux V8 AMG à toutes les sauces. Mais le mariage avec...

MERCEDES AMG C43 4matic
MERCEDES AMG C43 4matic

Directement dérivée du coupé Classe C, la version cabriolet reprend ses...

Tous les essais MERCEDES
BMW M2 Compétition M DKG
BMW M2 Compétition M DKG

La M2 Compétition n'est pas qu'une version un peu plus puissante de la M2 :...

MERCEDES CLA 250 4Matic Progressive Line
MERCEDES CLA 250 4Matic Progressive Line

Mercedes renouvelle son petit « coupé à quatre portes » CLA, qui ressemble...

TESLA Model 3 Grande Autonomie
TESLA Model 3 Grande Autonomie

La Model 3 débarque enfin en Europe, à des tarifs débutant à 42 600 €....

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de Expert 2
Expert 2 a dit le 02-12-2011 à 22:08
SVP je suis un expert et évaluateur en autombile j'ai besoin des dessins éclatés qui précéise la gémetrie du train roulant et châssis des nouvelle Mercedes
avatar de dlambo
dlambo a dit le 27-11-2011 à 19:58
Hedonic. Faut pas déconner. Remettons les choses à plat. une propulsion de près de 500 ch dotée d'un V8 atmo de 6.2 litre, ce n'est pas forcément conçu pour rouler en ligne droite en se tenant à carreaux. Surtout sur un circuit. Une AMG , c'est un peu plus "fun" qu'une machine à laver, non ? Il s'agit aussi du premier coupé Mercedes à montant central, ce n'est pas une critique, c'est un fait important à souligner. Secondo, Mercedes n'a pas attendu le montant central sur ses coupés pour les motoriser par des gros moulins. Les CLK et CL AMG (612 ch quand même) sans pilier B ne semblent pourtant pas manquer de rigidité...
avatar de Patricev1
Patricev1 a dit le 24-11-2011 à 22:53
Du lourd ! pourtant habitué aux autos puissantes ( plus de 500 cv) celle ci en réglage
avatar de hedonic
hedonic a dit le 24-11-2011 à 07:52
...et s'il n'y avait pas eu le montant central, il aurait critiqué un manque cruel de rigidité. Faut pas déconné, quand on met un tel moteur dans une voiture d'un tel poids, on a intérêt à ce que la caisse sache contenir les contraintes torsionnelles qu'elle subit lors des transfères de masse et autres. Sinon, ils feraient bien de changer de pilote pour les séquences sur circuit parce que ce qu'on voit (comportement de l'auto) n'est pas très vendeur.
avatar de bb246
bb246 a dit le 23-11-2011 à 13:24
Beau tracteur à caravanes, dans la plus pure lignée Mercedes. Avec une telle auto vous pourrez remorquer à 130Km/ Heure sans fatiguer le moteur. Bientôt disponible en deuxième main, à petit prix. Heureusement, dans le passé, Mercedes fabriquait la 300SL. Qu'est devenue la Deutsche Qualité????