Essai HYUNDAI Santa Fe

Jean-François Destin le 02/05/2006

Surfant sur une vague de succès amplement méritée, Hyundai lance son nouveau Santa Fe plus grand, plus confortable, beaucoup plus tendance et capable de transporter jusqu'à 7 personnes.

Voir la vidéo en HD

Présentation

Hyundai monte en gamme et en prix ! Surfant sur une «success story» amplement méritée, le constructeur coréen lance son nouveau Santa Fe. Plus grand (4.68m), plus confortable, beaucoup plus «tendance» et capable de transporter jusqu'à 7 personnes, ce nouveau SUV 4X4 est tarifé entre 29.990 € et 36.700 € alors que l'ancien modèle culminait à 28.100 €. Il ne s'agit plus comme avec le Tucson (porté récemment à 140 chevaux) de jouer sur un meilleur rapport qualité/prix/présentation que les concurrents japonais mais d'aller les affronter à armes égales. Avec l'apparition à Genève du concept «Genus», révélateur du nouveau style Hyundai, et une croissance à deux chiffres dans la plupart des marchés européens, le coréen estime son image désormais suffisante pour faire payer les prestations à leur juste prix.

Et c'est vrai que le nouveau Hyundai Santa Fe cumule presque tous les points forts. La silhouette qui fait lever le pouce des passants, la finition, le confort, une espace habitable très supérieur à celui de la concurrence et un système intelligent à 4 roues motrices constituent de solides arguments. En revanche, son embonpoint (1.869 tonne) s'accommode mal d'un moteur 2.2l 4 cylindres de 149 chevaux, à peine plus puissant que celui du Tucson. Il passera à 160 chevaux rapidement mais seulement pour compenser la présence d'un filtre à particule. Le nouveau Santa Fe est proposé, à 29.990€, en simple traction avant, pour ceux, de plus en plus nombreux, qui privilégient le look à la transmission intégrale pénalisante pour le poids et la consommation.

HYUNDAI Santa Fe HYUNDAI Santa Fe

Habitacle

Mis à part quelques plastiques durs et une couleur de faux bois un peu rougeâtre, l'habitacle du Hyundai Santa Fe restitue une ambiance haut de gamme. La large console centrale métallisée intégrant la plupart des commandes et l'autoradio valorise une planche de bord fonctionnelle et claire et les sièges en cuir gris à liseré rouge apportent une note de gaieté. Cerclés de chromes, les cadrans rétro-éclairés la nuit ont droit à une teinte bleutée du meilleur effet et offrant une excellente lisibilité. Une petite fenêtre affiche les infos de l'ordinateur de bord et en particulier la consommation moyenne (10,8l durant notre essai). L'accroissement des dimensions profite aux occupants mais surtout au coffre qui dans la version 7 places dissimule deux sièges escamotables. En cinq places, la soute devient immense avec une longueur de chargement de plus de 1 mètre et 770 dm3. Un volume pouvant aller jusqu'à 1582 dm3 lorsque les dossiers des sièges sont rabattus. Ces derniers, un peu lourds à manœuvrer, ne forment pas un plancher parfaitement plat. Mais il s'en faut de peu.

HYUNDAI Santa Fe HYUNDAI Santa Fe

Sur la route

A l'usage, le nouveau Hyundai Santa Fe fait preuve d'une grande douceur et d'un confort surprenant. Confort obtenu grâce à des suspensions un peu trop souples occasionnant parfois des prises de roulis. Rien de bien rédhibitoire. Grâce à sa transmission intégrale TOD (Torque On Demand) s'adaptant aux conditions d'adhérence, le Hyundai Santa Fe «motricera» également sur pistes sans toutefois pouvoir aller concurrencer les véritables tout terrain. En fait, la répartition du couple sur chaque essieu s'effectue en fonction de trois paramètres : la vitesse de rotation des roues, la position de l'accélérateur et l'angle du volant. Favorisant la traction avant en usage normal, les chevaux, dès l'amorce de patinage des roues avant, sont transférés vers l'arrière jusqu'à une répartition égale 50/50. Dans la terre, la boue ou la neige, un blocage de différentiel (à partir du tableau de bord) permet de rester calé sur cette parité en cas de grosse difficulté. Le système est désactivé automatiquement au delà de 40 km/h. J'ai pu tester l'efficacité de cette transmission en toutes circonstances et sur terrains escarpés.

Point faible du Hyundai Santa Fe : son nouveau moteur 2.2l diesel. Bénéficiant d'une rampe commune de deuxième génération et d'un turbo à géométrie variable, il se montre pugnace mais ne délivre que 149 chevaux. Alors que le Tucson et ses 1729 kg disposent désormais de 140 chevaux, le Hyundai Santa Fe accusant 150 kilos de plus ne peut compter que sur 9 petits chevaux supplémentaires. Résultat : une mollesse difficile à combattre avec la boite de vitesse (à 5 rapports seulement). Pour avoir testé les deux modèles, nous conseillons d'opter pour la version automatique. Cette transmission douce et assortie d'une commande séquentielle rend la conduite agréable et permet une meilleure position de conduite au volant. Cette dernière étant en effet tributaire, sur la version à boite mécanique, de la course excessive de la pédale d'embrayage. Très bien équipé, le Hyundai Santa Fe réserve un tas de bonnes surprises concernant l'agrément de vie à bord. Citons dans le désordre un miroir loupe pour surveiller les enfants à l'arrière, des caches intermédiaires pour occulter les zones entre les pare-soleil et le rétro intérieur, des dossiers arrière multi-position, des aérateurs réglables sur les montants centraux pour les passagers arrière, la prise 12 volts à l'arrière, un grand tiroir de rangement arrière, des caches importants sous le plancher du coffre et un porte lunettes.

À retenir

Les prix du Hyundai Santa Fe commencent où finissent ceux du Tucson. Une continuité parfaite dans la gamme mais qui place Hyundai en face de concurrents sérieux comme le CR-V de Honda et son exceptionnel moteur diesel. Cependant, ce nouveau venu à la silhouette attirante offre une belle polyvalence d'usage et, fait rarissime dans cette catégorie, de 7 places. Avec sa transmission intégrale automatique, le Hyundai Santa Fe trouvera sa clientèle mais devra cette fois s'imposer sans l'aide de prix concurrentiels. Du travail d'explication pour le réseau commercial.
points fortsdesign réussi, comportement routier, confort, espace habitable, bonne finition, attentions particulières, boite auto et 7 places possibles.
points faiblespuissance moteur un peu juste, pas de filtre à particules au départ, pas de boite mécanique à 6 rapports, suspension un peu souple, bruit diesel au ralenti.
Les chiffres
Prix 2006 : 37 090 €
Puissance : 155 ch
0 à 100km/h : 11.3s
Conso mixte : 8.2l/100

Autres articles pouvant vous intéresser

HYUNDAI i30 Fastback N
HYUNDAI i30 Fastback N

Un coupé 4 portes de 275 ch pour 36 000 euros : y aurait-il un loup ? Au...

HYUNDAI Nexo
HYUNDAI Nexo

La pile à combustible est présentée par beaucoup comme le meilleur carburant...

HYUNDAI i30 N 2.0 T-GDi 275 Pack Performance
HYUNDAI i30 N 2.0 T-GDi 275 Pack Performance

Hyundai se lance enfin sur le segment des sportives avec cette i30 N. Sur le...

Tous les essais HYUNDAI
MERCEDES AMG GLE 53 4Matic+ Coupé
MERCEDES AMG GLE 53 4Matic+ Coupé

Mercedes renouvelle son grand « SUV coupé » et le décline dans cette inédite...

JAGUAR XE SV Project 8
JAGUAR XE SV Project 8

Les opérations spéciales de Jaguar n'auront jamais aussi bien porté leur nom...

ALFA ROMEO Stelvio Q4 210 ch Veloce
ALFA ROMEO Stelvio Q4 210 ch Veloce

Après presque trois ans d'une carrière en demi-teinte, le SUV Alfa Romeo...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires