Essai VOLKSWAGEN Golf GT

Vincent Desmonts le 26/04/2006

La Golf GT montre la voie de demain en proposant un petit moteur, compensant sa faible cylindrée par une suralimentation sophistiquée.

Voir la vidéo en HD

Présentation

Les constructeurs sont face à un terrible dilemme ! Les automobilistes veulent toujours plus d'équipements, de sécurité, d'espace habitable... Autant de caractéristiques qui contribuent à alourdir nos autos modernes. A l'inverse, ils sont également de plus en plus attentifs à la consommation de leur auto, et les constructeurs doivent affronter des normes antipollution toujours plus contraignantes. Une vraie quadrature du cercle !

Pour réduire la consommation, il n'y a qu'un moyen véritablement efficace : réduire la cylindrée. C'est le chemin qu'a suivi Volkswagen avec cette Golf GT, qui tire ses 170 ch d'un moteur de... 1,4 litre de cylindrée seulement ! Pas de miracle là dedans, mais plutôt une injection directe d'essence complétée par une double suralimentation. A bas régimes, un compresseur (entraîné par une courroie reliée au vilebrequin) fournit puissance et couple. A partir de 2400 tr/min, un turbocompresseur (entraîné lui par les gaz d'échappement) commence à entrer en action. Au delà de 3500 tr/min, le compresseur est débrayé, et seul le turbo continue son office. Au total, la pression de suralimentation atteint 1,8 bar. Quant à la courbe de couple, elle n'a rien à envier aux meilleurs diesels : les 240 Nm sont disponibles entre 1750 et 4500 tr/min ! A l'usage, le résultat est bluffant. Ce moteur 1.4 TSI se révèle incroyablement souple, performant (0 à 100 km/h en 7,9 s) et très doux. Quant à la consommation, elle est la plus basse de la catégorie : 7,2 l aux 100 km en moyenne. Cette formule gagnante sera également déclinée en version 140 ch.

VOLKSWAGEN Golf GT VOLKSWAGEN Golf GT

Sur la route

Si l'on vous installe au volant de cette Volkswagen Golf GT sans vous avoir décrit la fiche technique au préalable, il vous sera impossible de détecter le miracle se déroulant sous le capot : vous aurez tout simplement l'impression de conduire un gros quatre cylindres. Pas d'à-coup, pas d'effet turbo, pas de sifflement : le 1.4 TSI joue sa partition tout en douceur et en linéarité. La boîte 6 rapports n'hésite pas à tirer assez long vu le couple disponible, mais cela ne gêne guère l'élastique 1.4 TSI, qui sait reprendre à 800 tr/min en... 6e ! Impossible également de détecter la transition entre suralimentation par compresseur et suralimentation par turbocompresseur : celle-ci est tellement progressive qu'elle est imperceptible.

L'avantage côté consommations est évident : avec 7,2 l/100 km, la Volkswagen Golf GT 1.4 TSI brûle entre 0,5 et 1,2 l/100 km de moins que ses rivales (Citroën C4 VTS 180 ch, Opel Astra 2.0T 170, Renault Mégane 2.0T). L'écart se creuse en ville, puisque la Golf GT est la seule à descendre sous la barre des 10 litres, quand l'Opel flirte avec les 13 l/100 km ! A l'usage, la consommation réelle est cependant directement liée au style de conduite : en adoptant des semelles de plomb, les 11 litres sont à portée... Si la démonstration technologique du 1.4 TSI est probante, son intégration dans la Golf GT est quelque peu inadéquate. Ce moteur au long cours, souple et endurant, est en effet glissé dans une auto plutôt bruyante (bruits de roulement et aérodynamiques) et manquant de confort (sièges fermes, suspensions parfois sèches). En outre, le tarif de cette Golf GT (25 500 € en version 3 portes) la rapproche dangereusement de la GTI (27 410 €), certes moins sobre, mais plus vivante et sportive.

VOLKSWAGEN Golf GT VOLKSWAGEN Golf GT

À retenir

La Volkswagen Golf GT montre la voie de demain : les constructeurs vont multiplier à l'avenir ce genre de petit moteur, compensant sa faible cylindrée par une suralimentation sophistiquée. En l'état, c'est une étonnante compacte, capable d'excellentes performances et dotée d'une souplesse incroyable... le tout au prix d'une consommation fort modeste eu égard aux prestations. Dès lors, on ne peut guère lui reprocher qu'un tarif un peu élevé, et un confort de roulement qui n'est pas tout à fait au niveau des prestations de son étonnant moteur.
points fortsPerformances élevées, souplesse incroyable, consommation réduite, fonctionnement parfaitement transparent de la double suralimentation, douceur du moteur, comportement routier efficace et agile, finition soignée.
points faiblesTarif élevé (notamment face à la Golf GTI), confort et insonorisation perfectibles.
Les chiffres
Prix 2006 : 25 500 €

Autres articles pouvant vous intéresser

VOLKSWAGEN Golf GTI TCR
VOLKSWAGEN Golf GTI TCR

Inspirée de sa cousine de compétition en TCR, la Golf 7 GTI reçoit une ultime...

VOLKSWAGEN Golf GTI Performance DSG7
VOLKSWAGEN Golf GTI Performance DSG7

La Golf GTI Performance s'offre un (tout) petit lifting et reçoit 15 chevaux...

VOLKSWAGEN Golf GTI Clubsport
VOLKSWAGEN Golf GTI Clubsport

Pour les 40 ans de la Golf GTI, VW offre à sa star une version Clubsport, qui...

Tous les essais VOLKSWAGEN
JAGUAR XE SV Project 8
JAGUAR XE SV Project 8

Les opérations spéciales de Jaguar n'auront jamais aussi bien porté leur nom...

BMW 840d xDrive Gran Coupé
BMW 840d xDrive Gran Coupé

La BMW Série 8 complète sa gamme avec cette élégante carrosserie à quatre...

ASTON MARTIN V8 Vantage AMR
ASTON MARTIN V8 Vantage AMR

Dès le lancement de la nouvelle V8 Vantage, Aston Martin avait assuré qu'une...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires