Essai AUDI R8 V10 Plus

Vincent Desmonts le 02/09/2013

La turbulente Audi R8 évolue : outre un discret restylage, elle se décline désormais dans une version « Plus » forte de 550 chevaux et dotée d'une boîte à double embrayage. Chaud devant !

Voir la vidéo en HD

Intemporelle

Depuis son lancement au salon de Paris en 2006 (voici déjà presque 7 ans!), l'Audi R8 a parcouru du chemin. Produite à plus de 20 000 exemplaires, elle n'a cessé d'évoluer et de monter en puissance, jusqu'à devenir une star de cinéma grâce à la série des Iron Man ! Force est de reconnaître que son look reste d'actualité : les années semblent glisser sur l'Audi R8, qui continue d'impressionner les passants avec son style de pure supercar. Les designers se sont d'ailleurs contentés du minimum syndical au moment de la restyler, de peur de dénaturer le dessin originel !

Les Audi R8 « facelift » se reconnaissent donc à leurs nouvelles optiques à diodes LED, à leur calandre Singleframe remaniée selon les derniers canons du design Audi, et à leur bouclier (très) légèrement modifié. À l'arrière, les feux – également à LED – sont inédits, tandis que le diffuseur est agrandi. La version Plus se distingue par une lame avant et un diffuseur en carbone. Du carbone qu'elle adopte également pour ses coques de rétroviseurs, ses « sideblades » (les panneaux latéraux en arrière des portières) ou encore... dans l'habillage du compartiment moteur, joliment exposé sous une verrière éclairée de nuit !

Voir plus de photos

Plus de puissance, moins de poids

Il faut dire que le « moulin » qui s'y trouve mérite d'être mis en valeur. Il s'agit toujours du V10 5,2 litres à injection directe que l'Audi R8 partage avec la Lamborghini Gallardo. Doté de l'injection directe, de 40 soupapes et d'une lubrification par carter sec, il atteint une sorte d'apogée dans cette version « Plus » : sa puissance passe de 525 à 550 chevaux, atteints à... 8 000 tr/min.

Autre bonne nouvelle, la peu convaincante boîte pilotée R Tronic a été remplacée par une S Tronic à double embrayage spécialement développée pour la R8... et dont sa cousine la Gallardo est étonnamment privée. La R8 Plus bénéficie également d'une petite cure amaigrissante : les sièges à châssis en carbone, les freins en céramique de série ou encore l'ablation d'une partie des insonorisants ont permis de contenir le poids. Cette version V10 ne pèse ainsi que 10 kilos de plus que la V8 de 430 chevaux.

Un cockpit élégant, mais qui commence à dater

S'installer à bord d'une Audi R8 est toujours une sorte d'événement. Le poste de conduite largement habillé de carbone et de cuir est résolument orienté vers le conducteur, avec un petit volant à jante épaisse et un imposant sélecteur de vitesses en aluminium. Les sièges maintiennent parfaitement bien le corps, d'autant qu'ils sont dotés de bourrelets latéraux gonflables. Mais si la finition inspire toujours le respect, certains détails trahissent la conception un peu datée de la R8. On pense notamment au GPS d'ancienne génération, aux commandes de chauffages identiques à celles d'une banale Audi A1, ou encore à l'écran de l'ordinateur de bord à gros pixels noirs et blancs.

Une bête sauvage !

Mais tout ceci est vite oublié dès que l'on actionne la clé de contact : le V10 s'ébroue dans un son rauque d'autant mieux perceptible qu'il respire à quelques centimètres de vos oreilles, juste derrière la vitre de séparation. Et il respire encore mieux lorsque l'on active la petite touche « Sport » située à la base du levier de vitesses, chose que l'on a tendance à faire en permanence tant cette sonorité caverneuse est addictive ! On avait quitté une R8 polyvalente et incroyablement civilisée, on la retrouve aussi affûtée qu'un rasoir et tonitruante comme jamais ! Dans cette version Plus, tous les taquets ont été poussés au maximum : bruit, efficacité, performances. Ressorts et amortisseurs sont raffermis, tandis que la suspension pilotée Magnetic Ride a été abandonnée.

Du coup, la voiture percute davantage sur les inégalités à basse vitesse, mais gagne en sérénité lorsque le rythme s'accélère : la R8 V10 Plus ne demande qu'à être cravachée. Ça tombe bien, on n'attendait que ça ! La vivacité des réactions, aidée par le roulis minimal et la direction aussi directe que précise, n'est pas sans évoquer certaines productions britanniques labellisées « light is right ». Les vitesses de passage en virage sont étourdissantes, tandis que le freinage est aussi puissant qu'inépuisable. Quant à la boîte S Tronic, elle assure des passages de vitesse éclair avec une excellente réactivité et une grande douceur. En revanche, elle n'apprécie pas trop les manœuvres à basse vitesse, où elle a tendance à progresser par à-coups.

Sensations exacerbées

Vous l'aurez compris, l'Audi R8 V10 Plus est un peu la « GT3 » de la gamme. Encore plus sportive, elle troque un peu de polyvalence contre une plus grande efficacité et des sensations exacerbées. Elle n'en devient pas pour autant invivable au quotidien : son coffre de 100 litres n'est pas immense mais reste facile à charger, sa boîte S Tronic facilite la vie en ville et son insonorisation se révèle étonnamment bonne sur longs parcours. Quel cocktail !

À retenir

Nul ne sait encore quand l'Audi R8 sera remplacée... ni même si elle le sera sous cette forme. Toujours est-il que la supercar aux Anneaux a encore de sacré beaux restes ! Son style n'a pas vieilli, et dans cette version V10 Plus, elle offre des performances très élevées et des sensations affirmées. Cerise sur le gâteau : avec un tarif juste en dessous des 175 000 €, elle est plus abordable que ses rivales, les Ferrari 458, Porsche 911 Turbo S et autres McLaren 12C. Même après 7 ans de carrière, la R8 a encore des atouts dans son jeu !
points fortsSensations fortes, efficacité du châssis, sonorité mécanique, douceur et rapidité de la boîte S Tronic, polyvalence préservée, finition, tarif compétitif.
points faiblesDétails d'équipement vieillissants, suspensions fermes à basse vitesse.
17.5

20
Les chiffres
Prix 2013 : 174 500 €
Puissance : 550 ch
0 à 100km/h : 3.5s
Conso mixte : 12.9l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 17/20
Sécurité active et passive : 17/20
Confort et vie à bord : 16/20
Budget : 13/20

Autres articles pouvant vous intéresser

AUDI R8 V10 Performance
AUDI R8 V10 Performance

Les supercars à moteur atmosphérique sont condamnées à brèves échéance....

AUDI R8 V10 5.2 FSI RWS S tronic
AUDI R8 V10 5.2 FSI RWS S tronic

Avec cette série limitée RWS, la R8 brise un tabou : c'est la première Audi...

AUDI R8 Spyder V10
AUDI R8 Spyder V10

Les plaisirs du grand air au son inimitable du V10 : telle est la proposition...

Tous les essais AUDI
MERCEDES A 35 AMG 4 Matic
MERCEDES A 35 AMG 4 Matic

Alors que la sulfureuse A45 AMG pointe le bout de sa calandre, nous prenons...

PORSCHE 911 Carrera 4S Pack Sport Chrono (992)
PORSCHE 911 Carrera 4S Pack Sport Chrono (992)

La Porsche 911 se refait une beauté et revient dans une huitième génération....

MERCEDES AMG GT-R
MERCEDES AMG GT-R

Pour affronter la future Porsche 992 GT3, voici que la Mercedes AMG GT R...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de ENIGMA
ENIGMA a dit le 13-11-2013 à 13:34
Le summum du plaisir de conduire, pardon, de piloter !!!