24 Heures du Mans 2014

A 2 heures de l'arrivée

Jean-François Destin le 15/06/2014

Partagez

réagir


Audi

Vincent Desmonts
Fidèle à sa légende, l’épreuve des 24 heures du Mans va se terminer une fois de plus par un suspens insoutenable. Alors que ce matin, on paraissait s’acheminer vers une nouvelle victoire Audi, la R18 TDI N°1 en tête de la course était signalée au ralenti à 11h11. Tom Kristensen alors aux commandes parvenait à repartir puis au grand dam des mécaniciens prêts à l’accueillir, elle passait à grande vitesse dans la ligne droite des stands. Un simple sursis car 5 minutes plus tard, elle rentrait au box où l’on diagnostiquait une rupture de turbo. Une défaillance déjà constatée quelques heures auparavant sur l’Audi N°2. Du coup, la Porsche 919 Hybrid de Timo Bernhard héritait de la place de leader.

Audi
Alors qu’un changement de turbo réclame un travail de 18 minutes, les dix mécanos réquisitionnés battaient le record et effectuaient le boulot en 17 minute seulement. La N°1 se retrouvait en troisième position et Audi comptait maintenant sur André Lotterrer sur la N°2 pour chasser la Porsche. En inspectant les chronos, on constatait que Lotterer tournait en moyenne 3 secondes plus vite que Timo Bernhard. Mais par radio, le staff Porsche ordonnait à Bernhard d’élever la cadence A midi, l’écart entre les deux voitures se stabilisait à 1’11. Un écart fragile car la Porsche N°20 devait s’arrêter pour un ravitaillement éclair d’1 minute. Suffisant pour repartir à 8 secondes devant Lotterer. Un mano à mano très court puisque l’Audi à son tour repassait par les stands et cédait le haut du classement à son rival. Au grand plaisir des spectateurs, ce ballet allait encore s’inverser à 12h35 lorsque la Porsche N°20 s’arrêtait à nouveau pour ravitaillement et changement de pilote, l’Australien Mark Weber s’installant au volant vraisemblablement jusqu’à l’arrivée.
C’était sans compter sur un nouveau rebondissement car à 13 heures, nouveau coup de tonnerre, la Porsche N°20 était signalée au ralenti. Arrivée au box, la voiture était rentrée dans le box pour démontage. Quel dommage.

Un boulevard s’ouvre à nouveau pour Audi qui peut viser un doublé. Et c’est aussi l’espoir d’un podium pour Toyota. Une maigre consolation.
article précédent  A 5 heures de l'arrivée

Page précédente
A 5 heures de l'arrivée

article suivant  13ème victoire pour Audi

Page suivante
13ème victoire pour Audi

Partagez

réagir

Commentaires