24 Heures du Mans 2014

Après 9 heures de course

Jean-François Destin le 15/06/2014

Partagez

réagir


Toyota
La nuit est tombée sur le circuit de la Sarthe où continue la ronde des 24 Heures du Mans. Dans le village, les manèges battent le plein et les concerts font oublier à la foule le bruit des voitures. Depuis notre dernier rendez-vous, le classement en LMP1 H est resté figé avec toujours en tête la Toyota N° 7 pilotée par le fougueux Japonais Nakajima. Il a même été chronométré dans la portion la plus rapide des Hunaudières à 345 km/h et détient aussi le meilleur tour en course avec un chrono de 3’23’’112. Derrière, les deux Audi N°2 et N°1 de Fässler et Gené sont à l’affut à 1 tour en alignant régulièrement des temps entre 3’27’’ et 3’28’’, une cadence identique à celle de Nakajima.

Audi

Audi
A 23h08, la surprise est venue de l’arrêt non prévu de la Toyota N°8, celle impliquée dans l’accident sous la pluie battante de la fin de l’après-midi. La voiture était rentrée au box et placée sous un pont élévateur pour une inspection du fond plat. Quelque temps auparavant, un premier stop était effectué pour vérifier une éventuelle crevaison lente. Interrogé, Hughes de Chaunac, en charge de la gestion de piste pour Toyota Racing estimait qu’il ne fallait pas s’inquiéter mais elle ne repartait qu’après 10 minutes de travail. La guigne pour cette voiture reléguée désormais en 13 ème position.

Vincent Desmonts

Vincent Desmonts
Ces aléas de l’équipe japonaise profitaient aux deux Porsche 919 hybrid désormais en quatrième et cinquième place respectivement à 1 et 2 tours. Consigne était donnée à Mark Weber et Neel Jani de ne rien lâcher et de suivre le rythme des Audi. A noter aussi la très belle course de la Rebellion N°12 pilotée par Prost, Heidfeld et Beche. Sans hybridation mais bénéficiant d’une dérogation destinée à baisser son poids de 60 kilos, elle s’accrochait à une belle 6ème place à 9 tours du leader.

En LMP2, l’Alpine N°36 de Signatech, quelques minutes leader de la catégorie à la faveur des ravitaillements, restait cramponnée à la troisième place derrière la Ligier JS P2 du G-Drive Racing et la Ligier JS P2 du Thiriet TDS Racing.
article précédent  Après 6 heures de course

Page précédente
Après 6 heures de course

article suivant  A 5 heures de l'arrivée

Page suivante
A 5 heures de l'arrivée

Partagez

réagir

Commentaires