24 Heures du Mans 2008

Une domination presque insolente de Peugeot pendant plus de 12 Heures puis une pluie qui, avant l’aube, vient au secours d’Audi : ainsi peuvent se résumer ces 76ème 24 Heures du Mans.

sommaire :

24 Heures du Mans 2008 : LMP2, GT1 et GT2

David Lamboley le 16/06/2008

Partagez

réagir


Corvette C6R Loïc Bailliard
LMP2 :

Après une telle démonstration de force, on se dit forcément que les Porsche RS Spyder (V8, 476 ch) sont désormais prêtes pour un grand retour dans la catégorie reine des LMP1 dès l’année prochaine : les prototypes allemands, catégorie LMP2, des teams Van Merksteijn Motorsport (n°34) et Essex (n°31), respectivement premier et deuxième de la catégorie (10e et 12e au général), n’ont en effet jamais été inquiétés par la Pescarolo-Judd n°35 du team Saulnier Racing, et ce malgré des conditions rendues difficiles par la pluie dès le dimanche matin.

La française, qui prend la troisième position de la catégorie à la mi-course pour ne plus en bouger, finira à vingt et un tours de la Porsche leader après quelques frayeurs, dont un accrochage avec une Ferrari peu après midi, ayant occasionné d’importants dégâts de carrosserie. En deuxième position, la Porsche RS Spyder du team Essex finira à sept tours du leader. Le team privé néerlandais Van Merksteijn Motorsport, dont c’est la première participation aux 24H du Mans, réussit un coup de maître.

Notons que la voiture gagnante était pilotée par le propriétaire de l’écurie, Peter Van Merksteijn et ses coéquipiers Jeroen Bleekemolen et Jos Verstappen. Nouveau venu au Mans, ce dernier ne cachait pas son enthousiasme : « Ce succès est très particulier dans ma carrière. Gagner le Mans signifie que vous rentrez dans l’histoire de la course automobile. La voiture a été incroyablement fiable et agréable à piloter. Ce fut un vrai bonheur du premier au dernier relais. » Rendez-vous donc probablement l’année prochaine avec, selon les changements prévus de règlement, une participation éventuelle en catégorie LMP1…

RS Spyder, team Van Merksteijn Motorsport Loïc Bailliard

RS Spyder, team Essex Loïc Bailliard
LMGT1

Dans la classe LMGT1, les Aston Martin DBR9 officielles aux couleurs du pétrolier Gulf (V12, 575 ch) ont réalisé une superbe course après avoir bataillé ferme de bout en bout avec les Corvette, qui n’ont lâché qu’un minimum de terrain. L’anglaise (n°009) pilotée par Brabham-Garcia-Turner arrive en tête de la catégorie (13e au général) avec un peu plus de 4 minutes d’avance sur la Corvette C6R n°63, suivie par une autre C6R, la n°64, qui termine à trois tours du leader. En quatrième place, la seconde Aston Martin officielle (n°007) termine à 5 tours de la voiture de tête. Cette seconde victoire Aston Martin consécutive ne doit pas éluder la belle performance des Corvette, 14e et 15e au classement général…

Aston Martin DBR9 Loïc Bailliard

Corvette C6R Loïc Bailliard
LMGT2

En LMGT2, on trouve une meute de Ferrari en tête (de la première à la quatrième place de la catégorie), suivies par les Porsche 997 RSR (5e et 6e). La Ferrari F430 GT N°82 du team Risi Competizione, qui gagne en catégorie LMGT2, peut « remercier » l’accrochage des Porsche IMSA Performance Matmut n°76 et Flying Lizard n°80 samedi peu après 17 heures. Les deux allemandes, qui avaient pris la tête de la catégorie depuis le début de la course, ont ainsi terminé leur lutte dans le rail de protection, entre les virages de Mulsanne et d’Indianapolis. Dès lors, un boulevard s’ouvre pour les italiennes. les Ferrari purent donc tenir la dragée haute aux Porsche (la n° 80 finira toutefois à la 6e position de la catégorie) jusqu’au baisser de drapeau… Notons que Ferrari est le deuxième constructeur le plus titré de l’histoire des 24H du Mans (9 victoires) derrière Porsche (16 victoires).

Ferrari F430 GT, team Risi Competizione Loïc Bailliard
article précédent  24 Heures du Mans 2008 : la course

Page précédente
24 Heures du Mans 2008 : la course

article suivant AUDI R10 aux 24 Heures du Mans 2008

Page suivante
AUDI R10 aux 24 Heures du Mans 2008

Partagez

réagir