24 Heures du Mans 2008

Une domination presque insolente de Peugeot pendant plus de 12 Heures puis une pluie qui, avant l’aube, vient au secours d’Audi : ainsi peuvent se résumer ces 76ème 24 Heures du Mans.

sommaire :

Les forces en présence

Jean-François Destin le 13/06/2008

Partagez

réagir


Peugeot
Trois Peugeot devant, trois Audi derrière : les essais qualificatifs de mercredi et jeudi semblent avoir déjà donné des indications sur les forces en présence de ces très attendues 24 Heures du Mans 2008 ce week-end. Un duel au sommet entre deux grands constructeurs comme nous en ont offert autrefois Ferrari, Ford, Matra, Porsche et déjà Peugeot vainqueur de l’épreuve en 1992 et 1993. Mais cette fois, le Lion de Sochaux s’attaque à un ogre qui, au travers de 7 succès dans la Sarthe, a acquis une folle expérience des lieux avec ses R8 puis depuis 2006 avec ses R10 TDI. Piqué au vif par cette incursion dans le diesel, Peugeot, le plus important fabricant de moteurs à gazole du monde a réagi dès 2007 en s’alignant au Mans avec deux 908 HDI dont l’une a bien failli créer l’évènement en finissant deuxième derrière Audi pour sa première participation.

V-Images
Une année pour apprendre, la suivante pour gagner. Chez Peugeot, 2008 est le millésime de toutes les ambitions. En point de mire le championnat LMS (Le Mans Series) et surtout les 24 Heures du Mans où trois 908 sont alignées pour démontrer que la technologie HDI diesel surpasse en performances et fiabilité celle du fameux TDI allemand. Un programme lourd, coûteux mais déjà récompensé par trois victoires en LMS (Barcelone, Monza, Spa), un record du tour aux 12 Heures de Sebring et ….trois Audi reléguées à 5 secondes et plus sur la grille de départ des 24 Heures prévu ce samedi à 15 Heures.

Au Mans où les télés du monde entier relaient les images des premiers tours, faire la pôle et truster la première ligne constituent un objectif prioritaire. Pour le reste, il faut à l’issue de 24 heures d’un sprint effréné, semé de pièges franchir la ligne en vainqueur. Et si, avec une étonnante humilité, le Dr Wolgang Ulrich, patron de Audi Sport se plait à déclarer que ses R10 TDI sont incapables de tourner en 3’18’’513, le temps de la pôle réussi par Stephane Sarrazin sur la 908 N° 8, il ne cache pas qu’il réserve à Peugeot quelques surprises pendant la course. On lira par ailleurs les forces et faiblesses des deux équipes mais d’ores et déjà, il apparaît que les trois Audi R10 aux mains de pilotes très expérimentés dont Tom Kristensen, 7 fois vainqueur dans la Sarthe vont obéir à un tableau de marche ménageant l’équation fiabilité/consommation. Au Mans, le vainqueur est celui qui s’est le moins arrêté. Et il apparaît déjà que la R10 semble moins gourmande en gazole que la 908. Le nombre de retour aux stands désignera peut-être le vainqueur.
Van Merksteijn Motorsport: Jeroen Bleekemolen, Jos Verstappen, Peter van Merksteijn
Van Merksteijn Motorsport: Jeroen Bleekemolen, Jos Verstappen, Peter van Merksteijn Porsche
Team ESSEX: Casper Elgaard, John Nielsen, Sascha Maassen
Team ESSEX: Casper Elgaard, John Nielsen, Sascha Maassen Porsche
Pour tous les autres concurrents nantis de moteurs à essence, la consommation ne sera pas aussi vitale. A commencer par les deux Porsche RS Spyder engagées en LMP2. Certes moins puissantes que les 6 LMP1 diesel, elles sont reléguées à 15 secondes du côté de la 8ème ligne sur la grille de départ mais leur fiabilité démontrée par leur victoire aux 12 Heures de Sebring devant Audi pourrait les amener dimanche aux avant-postes. D’autant que si elles sont engagées par deux écuries privées (danoise et néerlandaise), on sait très bien qu’un bataillon d’experts Porsche venus de Weissach seront dans Sarthe ce week-end.

Les places d’honneur devraient logiquement revenir aux Pescarolo Sport, aux Courage Oreca ou à l’étonnante Lola Aston Martin du team Charouz racing. La catégorie GT1 verra un nouveau duel entre Corvette C6 et Aston Martin DBR9 et en GT2 entre Porsche 911 GT3 et Ferrari F 430.
Team Pescarolo
Team Pescarolo V-Images
article suivant PEUGEOT 908 aux 24 Heures du Mans 2008

Page suivante
PEUGEOT 908 aux 24 Heures du Mans 2008

Partagez

réagir

Commentaires