La Porsche 911 s'offre un lifting

le 06/06/2008

Nouvelle génération ou restylage, la présentation d'une Porsche 911 est toujours un mini événement dans le monde de l'automobile. Il faut dire que depuis maintenant plus de 40 ans, la marque a su faire évoluer avec brio le style de son vaisseau amiral tout en préservant la ligne pure dessinée par Ferry Porsche. Pour ne rien gâcher, le comportement particulier de la 911, avec son flat-six en sac à dos, n'a eu de cesse d'années en années de tendre vers la perfection. Un exploit !

Partagez

réagir
Alors aujourd'hui, la planète automobile est logiquement en émoi devant les premières images de la Porsche 911 type 997 phase 2. Ces retouches ne concernent pour l'instant que les Carrera et Carrera S dans leurs versions coupé et cabriolet.

Comme à chaque restylage de mi-parcours, les designers se sont contentés de procéder par petites touches. La plus grande différence se situe à l'arrière, où les optiques désormais à LED adoptent un dessin plus pointu. L'intégration de l'échappement au bouclier est également revue. L'avant se pare quant à lui de prises d'air élargies et perd les séparations horizontales qui les ornaient. La visibilité de nuit est assurée par des phares bi-xenon, complétés par des LED pour les codes et l'éclairage diurne. Pour la première fois, la Porsche 911 adopte des phares directionnels. Pour terminer le chapitre esthétique, signalons de nouvelles jantes de 18 et 19 pouces.

Sous cette carrosserie légèrement retravaillée, la partie mécanique bénéficie d'améliorations beaucoup plus importantes. Le 6 cylindres à plat passe en effet à l'injection directe ce qui lui permet de gagner 20 chevaux. Le boxer 3,6 litres atteint ainsi les 345 chevaux. Mais le meilleur reste une sobriété exemplaire pour une telle puissance : en boite mécanique, le coupé ne consomme que 10,3 litres au 100 km pour des rejets de CO2 de 242 g/km. Des chiffres qui passent à 10,4 et 245 si l'on opte pour la version cabriolet. Le 3,8 litres de la Carrera S subit le même traitement et gagne 30 chevaux pour un total de 385.

Enfin, "last but not least", Porsche remplace sur le catalogue des options la transmission Tiptronic S par la boite "PDK" à double embrayage. Mis à part la trop exclusive Bugatti Veyron et la Nissan GT-R, pas encore arrivée dans nos contrées, l'Allemande devient ainsi la toute première sportive de haut vol à bénéficier de cette technologie. Rapports enchaînés plus vite et sans rupture de charge, améliorations de 0,2s des temps de 0 à 100 km/h (pour atteindre 4,7s sur le coupé 3,6 litres et 4,5s en version S 3,8 litres) et, pour couronner le tout, consommation et émissions réduites : le double embrayage semble la solution miracle dans le monde des sportives.

Evidement, tout cela a un prix, et pas des moindres face à une concurrence acharnée : de 84 470 euros pour un coupé Carrera à 106 477 euros pour un cabriolet Carrera S.

Partagez

réagir

Dernières actualités PORSCHE

Livrées spéciales pour les Porsche officielles au Mans
Livrées spéciales pour les Porsche officielles au Mans
850 ch pour la Porsche 911 Turbo S revue par Manhart
850 ch pour la Porsche 911 Turbo S revue par Manhart
Porsche : deux modèles 911 spéciaux créés pour l'Australie
Porsche : deux modèles 911 spéciaux créés pour l'Australie
Toutes les actualités PORSCHE

Tags liés

Commentaires