Audi fait revivre le circuit de Sitges

Soufyane Benhammouda le 30/05/2012

A l'image du circuit de Linas-Montlhéry en France, l'Espagne possède également un vestige de la compétition automobile près de Barcelone, le circuit de Sitges-Terramar. Alors que le circuit français retrouve de sa superbe en accueillant régulièrement des manifestations d'automobiles anciennes, de sport et de prestige, le circuit catalan est resté à l'abandon, gardé par la nature.

Partagez

réagir
Voir plus de photos
Son histoire remonte à 1922 lorsque Frick Armangue fonde l'Autodromo Nacional et entreprend la construction du circuit de Sitges, où des dalles de béton se succèdent sur une longueur de 2km. Dès la fin de sa construction, quelques pilotes se sont essayés sur ce tracé ovale avant que le béton ne sèche, laissant des signatures intemporelles.

En 1923, il accueille le 2ème Grand Prix d'Espagne. Seulement, le circuit fait faillite en 1925. Frick Armangue peine à rembourser sa dette et l'autodrome s'avère être un circuit dangereux. De plus, son isolement le prive de public et l'enfonce vers un oubli pur et simple en 1950.

Depuis, le circuit de Sitges a été la propriété d'un fermier loin d'être affable en lâchant ses chiens aux trousses des nostalgiques ou des curieux. Mais depuis peu, Marcel Ricart a repris les rennes du circuit de Sitges et permet à quelques clubs d'aller fouler la piste, avec des voitures à la hauteur du béton armé défoncé.

Audi et Red Bull ont récemment tenté l'expérience en apportant deux R8 LMS avec aux commandes deux Espagnols, Carlos Sainz et Miguel Molina. La marque aux anneaux partage cette rencontre à travers une vidéo de 8 minutes. Quand le présent rencontre le passé.

Partagez

réagir

Dernières actualités AUDI

Tout Audi partout et tout le temps avec myAudi
Tout Audi partout et tout le temps avec myAudi
Audi Connect
Audi Connect
Audi Service s'adapte à votre emploi du temps et l'optimise !
Audi Service s'adapte à votre emploi du temps et l'optimise !
Toutes les actualités AUDI

Tags liés

Commentaires

avatar de Michel Lovaty
Michel Lovaty a dit le 30-05-2012 à 16:45
Reportage original ! Espérons que ce circuit retrouve vie un jour.
avatar de skyliner42
skyliner42 a dit le 30-05-2012 à 15:37
Malheureusement, les coûts et la mise aux normes (ce qui fait également grimper la facture) freinent les plus intrépides qui essayent de faire renaitre ces temples automobiles
avatar de jagte56
jagte56 a dit le 30-05-2012 à 14:02
Quel joli circuit! Dommage qu'en Europe ont laisse tomber en ruine ce type de circuit historique. Linas-Montlhéry n'est pas tellement mieux loti, ayant habité à quelques kilomètre pendant quelques décennie je l'ai vue partir en ruine sans que rien ne soit fait.