Acheter une PORSCHE BOXSTER SPYDER 3.8

Stéphane Schlesinger le 05/05/2021

Bénéficiant d'une nouvelle coque, le Boxster 981 sublime ses qualités dynamiques tout en conservant ses excellents flat-six. Des valeurs sûres.

Partagez

réagir

L'apogée du Boxster

PORSCHE BOXSTER SPYDER 3.8

Après avoir duré près de 16 ans, le duo 986/987 cède la place au 981, en mars 2012. Esthétiquement, cette génération reprend nombre de codes inaugurés par la supercar 918, lancée l'année précédente. Mais techniquement, c'est plus intéressant encore. La voiture gagne en longueur, en empattement et en rigidité, mais s'abaisse et parvient à s'alléger d'une trentaine de kilos. La ligne reste typée Boxster, mais très travaillée, elle regorge de détails subtils comme cette moulure transversale arrière se prolongeant sur les feux. Dans l'habitacle, l'ambiance se veut plus chic et technologique, un écran TFT s'incrustant dans le combiné d'instruments pour par exemple afficher les données du GPS.


Sous le capot arrière, cette nouvelle génération remanie les moteurs de sa devancière, même si les augmentations de puissance semblent modestes : 315 ch pour le 3,4 l et 265 ch pour le… 2,7 l (oui, il perd 200 cm3). En réalité, ces mécaniques ont été conçues pour émettre moins de CO2. Enfin, le roadster de Zuffenhausen reçoit pour la première fois le système Porsche Torque Vectoring (PTV) avec différentiel mécanique (option à 1 315,60 €), ou les supports moteur actifs, autrefois réservés... à la 911. Celle-ci conserve toutefois l'exclusivité de la boîte 7 manuelle, le Boxster se contentant de 6 rapports. En revanche, la boîte PDK en compte bien 7. Autre surprise, et pas forcément bonne, la direction adopte une assistance électrique et non pas hydraulique, choix peu convaincant sur la 991…

Lors de la commercialisation en avril 2012, les prix sont en petite hausse : à partir de 49 372 € pour le Boxster (soit 52 200 € actuels) et 60 435 € pour la version S (soit 64 000 € actuels). Étonnamment, ces tarifs sont assez compétitifs, le Boxster S s'affichant 3 000 € moins cher qu'un Z4 35is de 340 ch par exemple.

Le 981, très bien accueilli par la presse, connaît un bon démarrage commercial, doublant pratiquement ses ventes par rapport au 987.2, même s'il reste très loin des records du 986. En 2014, la version épicée GTS apparaît, arborant une présentation plus sportive, des trains roulants affûtés et une puissance accrue à 330 ch. Le prix grimpe à 71 708 € (74 800 € actuels), ce à quoi il faut ajouter… 8 000 € de malus écologique à l'achat ! Celui-ci tombe à 4 000 € quand on opte pour la PDK, qui abaisse les émissions, donc malgré le surcoût de cette boîte, le GTS devient moins cher au final ! En 2015 le Spyder apparaît, nanti de trains roulants encore affûtés : 82 430 € (86 000 € actuels), plus 8 000 € de malus là encore. Cela dit, il jouit d'un fabuleux 3,8 l de 375 ch (celui du Cayman GT4 avec 10 ch de moins), s'allège de 30 kg face à un GTS, mais il n'a pas droit à la PDK. C'est le bouquet final du Boxster 981.

Au volant

Sobre et très moderne, le cockpit de ce Boxster S a encore progressé niveau qualité. Si le siège conserve une forme simple, il offre un excellent maintien. Parfaitement installé, on se sent en confiance dès que les roues tournent. Et en joie, car on goûte particulièrement aux commandes, parfaitement calibrées. Même le volant à assistance électrique communique bien. Alléché par le son du flat-six, on attaque, et là, on se rend compte que l'efficacité a encore progressé, l'amortissement piloté étant juste parfait ! Tout comme la commande de boîte, qui si, elle grève un poil les performances, a tendance à magnifier l'agrément. Le moteur est fidèle à lui-même, musical, linéaire et très performant, mais sans véritable rage. En somme, un engin fabuleusement homogène, et toujours pratique au quotidien avec ses deux coffres.

Avenir

Pas de souci de fiabilité notable sur les 981, hormis quelques aléas électroniques. Les 981 ont relativement peu décoté. Nous avons repéré un S à 33 000 € et 140 000 km, mais il ne représente pas le marché. On trouve plutôt des S manuels totalisant 70 000 km pour 45 000 €, ce à quoi on ajoute environ 2 000 € s'il dispose de la PDK. Curieusement, les 2,7 l sont plus abondants mais pas tellement moins chers : 40 000 € à kilométrage équivalent, mais 35 000 € vers 100 000 km. À noter qu'ils sont souvent gorgés d'options, ceci expliquant cela. Les valeurs sont en décrue, mais très faiblement. Pour les GTS c'est l'inverse : la PDK fait chuter la cote. Celle-ci est stable depuis deux ans, dès 64 000 €, alors que les versions à boîte manuelle débutent à 72 000 €, quand on en trouve ! La perte de valeur se montre en tout cas très faible. Quant au Spyder, il réclame au minimum 88 000 €, donc il ne décote pratiquement pas !

Evolution

Mars 2012 : Présentation du Boxster 981, doté d'une nouvelle coque.
Fin 2014 : Version sportive GTS.
Eté 2015 : Version exclusive Spyder.
Janvier 2016 : Fin de production.

3 points clés

- Châssis entièrement nouveau.
- Qualités routières en hausse.
- Cote en faible baisse, sauf pour les versions GTS et Spyder.

Partagez

réagir

Derniers guides d'achat PORSCHE

PORSCHE BOXSTER (987) SPYDER 3.4i S
PORSCHE BOXSTER (987) SPYDER 3.4i S
PORSCHE BOXSTER 3.2i S
PORSCHE BOXSTER 3.2i S
PORSCHE Boxster (1996 - 2004)
PORSCHE Boxster (1996 - 2004)
Tous les guides d'achat PORSCHE

Avis des propriétaires

Commentaires