Acheter une PEUGEOT 406 V6 Coupé (1997 - 2004)

Stéphane Schlesinger le 05/10/2020

Au début des années 90, Peugeot opère un revirement de stratégie. La décennie 80 a été ponctuée de modèles à la qualité désastreuse, dont la 405 (finition) et la 605 (fiabilité). C'est ainsi que la naissance du mouvement « Newtimer » est arrivé, avec la Peugeot 406.

Partagez

réagir

Valeur à suivre

PEUGEOT 406 V6 Coupé (1997 - 2004)

Très ennuyeux car ces deux autos représentaient le haut de gamme de la marque, avec ce que cela signifie en matière d'image et de rentabilité. Toutes les 605 sont rappelées pour être corrigées en 1991, et la 405 bénéficie d'une impressionnante remise à niveau en 1992. Sa remplaçante 406, apparue en 1995, profite d'une fabrication très rigoureuse, ce que reflète ses prix, élevés. Elle incarne une montée en gamme de la part du sochalien qui a besoin d'une tête de pont pour le faire savoir. Et pour ce faire, il se tourne vers un partenaire de longue date, un carrossier réputé pour la beauté ses créations : Pininfarina. Il collabore avec Peugeot depuis la 403, sortie en 1955, et lui a dessiné une très belle série de coupés et de cabriolets, jusqu'à la 306. Pour la 406, les discussions franco-italiennes débutent en 1992, et dès 1995, la carrosserie de la future 406 Coupé est finalisée. Le spécialiste transalpin s'occupe non seulement du design, mais aussi du développement et de la fabrication, dans son usine de Grugliasco. La voiture est dévoilée en mai 1997, et les réactions sont unanimes : c'est une splendeur !

Ce coupé est d'autant mieux accueilli que depuis l'arrêt de la 504, ce type de carrosserie avait disparu du catalogue Peugeot. Certains la comparent à la Ferrari 456 GT, mais la Peugeot ne lui cède strictement rien sur le plan de la finesse, de l'élégance et des détails qui font mouche, comme cette lunette arrière incrustée entre ses montants. Dynamiquement, le coupé affiche la même excellence que la berline, alors que sa finition ne prête pas le flanc à la critique. On lui reproche tout de même de ne pas profiter d'un tableau de bord spécifique, surtout qu'elle n'est pas bradée. A 210 000 F en V6 194 ch (43 500 € actuels), elle est plus proche d'une BMW323i Coupé Worldline (219 900 F) que d'une Ford Probe V6 (169 800 F), et encore ne s'agit-il pas de la version la plus chère. Celle-ci est la V6 Pack (235 800 F soit 48 700 € actuels), dotée de série des sièges en cuir à réglages électriques. Cela dit, la 406 V6 berline n'est pas tellement moins chère (dès 197 000 F), ce qui favorise la carrière du coupé.

En juin 1999, un nouveau 2,0 l de 137 ch remplace le 135 ch, et en novembre 1999, le 50 000ème exemplaire voit le jour. En 2000, pour fêter son 70ème anniversaire, Pininfarina lui offre une série limitée Settantani, une V6 Pack à la teinte Bleu Hypérion exclusive. Début 2000, le V6 passe à 210 ch et, pour soutenir les ventes, en 2001, on lui adjoint le 2,2 l HDi de 136 ch, type de motorisation alors très apprécié. Elle devient même la plus vendue de la gamme ! Au printemps 2002, un 2,2 l de 160 ch remplace le 2,0 l boîte manuelle, mais en mars 2003, l'impensable se produit : Pininfarina restyle le Coupé, chose jugée impossible tant sa plastique était parfaite.

Le remodelage de la face avant ne fait pas du tout l'unanimité, avec sa calandre caricaturale qui jure avec l'esthétique générale tout en subtilité. Une série limitée Griffe soutient cette modification, mais fin 2004, la 406 Coupé prend sa retraite, une série limitée Ultima Edizione soulignant ce fait. 107 000 exemplaires de la belle sochalo-italienne sont tombés des chaînes, un joli succès que ne rééditera pas sa remplaçante, la 407 Coupé, dessinée en interne avec beaucoup moins d'élégance.

La 406 Coupé V6 est aujourd'hui très recherchée pour sa beauté inégalée, mais aussi sa puissance, son confort, sa tenue de route et sa fiabilité. Sachant qu'elle représente moins de 15 % de la production, totale, c'est la version à privilégier, surtout en série limitée. Une parfaite incarnation du mouvement « newtimer », encensant les autos encore récentes mais parées de spécificités tuées par les normes environnementales, comme de gros moteurs atmosphériques...

Partagez

réagir

Derniers guides d'achat PEUGEOT

PEUGEOT 504 CC (1969 - 1983)
PEUGEOT 504 CC (1969 - 1983)
PEUGEOT 404 Cabriolet
PEUGEOT 404 Cabriolet
PEUGEOT 504 Cabriolet
PEUGEOT 504 Cabriolet
Tous les guides d'achat PEUGEOT

Tags liés

Avis des propriétaires

Commentaires