Acheter une CHEVROLET Camaro VI (2016 - ...)

Stéphane Schlesinger le 05/07/2022

Look d'enfer, moteurs regorgeant de puissance, châssis affûté, la Camaro de 6e génération se déguste sans restrictions et son tarif reste raisonnable. Un sans-faute ?

Partagez

réagir

Le muscle-car du quotidien

CHEVROLET Camaro VI (2016 - ...)

C'est peu dire que les “Big Three” passent leur temps à s'épier. La Ford Thunderbird fut une réponse à la Chevrolet Corvette ? La Chevrolet Camaro en est une à la Ford Mustang. Tout aussi réussie, elle a connu dès sa sortie en septembre 1966 un grand succès, annonciateur d'une longue carrière ponctuée d'une pléthore de refontes. Incapable de se moderniser judicieusement, elle disparaîtra en 2002, pâtissant d'une technologie hors d'âge. Surprise, elle effectue son retour fin 2009 sur une toute nouvelle plateforme, en arborant un look néo-rétro des plus réussis… comme la Mustang ! Grâce à ce dessin modernisé et au châssis de au niveau, le public est au rendez-vous, ce qui incite Chevrolet à revoir à nouveau la Camaro fin 2015. Cette 6e génération récupère cette fois l'excellente plateforme Alpha, déjà utilisée par la Cadillac ATS, alliée à des trains roulants top niveau (triangulation à double articulation à l'avant, essieu multibras à l'arrière). Allégée de 90 kg, l'auto est plus dynamique et moins gourmande. Sous le capot, on a le choix entre un 4-cylindres 2,0 l turbo LTG Ecotec de 275 ch, un V6 LGX 3,6 l de 335 ch et un V8 LT1 6,2 l de 455 ch. Tous s'attellent, au choix, à une boîte 6 manuelle ou 8 automatique. Mais seuls le premier (finition RS) et le dernier (SS) seront importés en France à partir de 2016, à respectivement 48 695 € et 52 065 €. La version cabriolet requiert 5 100 € supplémentaires. Malheureusement, la 2,0 l écope d'un malus de 8 173 € et la V8 de 10 000 €, ce qui va limiter leur succès en France. Mais moins que le couperet tombé cette même année : Chevrolet réduit drastiquement la voilure en Europe pour ne plus distribuer que la Camaro et la Corvette. Le réseau officiel fond alors comme neige au soleil, pour carrément disparaître début 2019. Aussi l'américaine ne se vendra-t-elle qu'à quelques dizaines d'unités par an chez nous, les importateurs privés ayant pris le relais. Du coup, ceux-ci peuvent proposer en France la version ZL1 dotée du V8 LT4, un 6,2 l à compresseur offrant 650 ch, autrement indisponible, ainsi que les Camaro restylées apparues fin 2018 aux États-Unis. Outre un museau et une poupe remodelés, elles arborent un équipement plus technologique (aides à la conduite et multimédia améliorés) et adoptent une boîte auto à 10 vitesses contre 8 précédemment. La production est encore en cours, mais Chevrolet a annoncé que la Camaro s'arrêterait pour 2024. Voilà qui devrait aider les valeurs à se maintenir.

Voir plus de photos

Au volant

Belle allure pour la Camaro de 6e génération ! On apprécie le look sympa du tableau de bord, alors que la finition, si elle n'égale pas celle des premiums allemands, reste convenable. On est surpris par le confort du siège et la bonne position de conduite. Au démarrage, sourire : le V8 sonne comme il faut. En conduite tranquille, il se fait même oublier, l'auto se révélant douce et docile. Mais dès qu'on appuie sur l'accélérateur, le 6,2 l se met à rugir et catapulte la Chevrolet avec une vigueur inépuisable. Gorgé de puissance et de couple, il confère à l'américaine des performances proches de celles d'une BMW M3 F80. La boîte manque un peu de réactivité, mais le châssis séduit par sa rigueur et son équilibre. De surcroît, l'ensemble se montre plutôt précis et bien réglé. Un coupé à deux visages très réussi, dont le principal défaut concerne une habitabilité arrière très réduite… et une consommation tombant difficilement sous les 14 l/100 km.

Fiabilité

Pour l'instant, la Camaro de 6e génération ne semble pas pâtir de soucis graves et récurrents. Relativement simple mécaniquement, elle est facile et peu onéreuse à entretenir.

La cote

Comme toute moderne, ou presque, la Camaro décote. Et comme tout américaine elle le fait très faiblement. Le plancher actuel se situe à 30 000 €, pour une V6 (importée individuellement donc) totalisant 100 000 km. Pour une V8, on comptera 38 000 € à kilométrage équivalent. Si l'on s'en tient à 50 000 km, tablez sur 35 000 € pour une RS, 45 000 € pour une SS, ce à quoi il faut ajouter environ 3 000 € pour un cabriolet. Soit une perte de valeur d'environ 40 % pour la première et de 30 % pour la seconde. La ZL1 ? Ce sera 80 000 € minimum, avec 40 000 km au compteur. La baisse légère devrait continuer.

3 points clés

Look aguicheur
Châssis réussi
Cote en légère baisse

Evolution

1966 : Apparition de la Camaro de 1re génération.
2002 : Disparition de la Camaro (4e génération).
2009 : Retour de la Camaro (5e génération).
2015 : La Camaro passe à sa 6e génération.
2016 : Importation officielle sur le marché français.
2018 : Restylage en fin d'année.

Partagez

réagir

Derniers guides d'achat CHEVROLET

CHEVROLET Camaro 5ème génération
CHEVROLET Camaro 5ème génération
CHEVROLET CORVETTE C4 ZR1
CHEVROLET CORVETTE C4 ZR1
CHEVROLET C7 Z06 V8 6.2 660 Ch
CHEVROLET C7 Z06 V8 6.2 660 Ch
Tous les guides d'achat CHEVROLET

Avis des propriétaires

Commentaires