Acheter une BMW M4 F82 (2014 - 2020)

Stéphane Schlesinger le 05/10/2022

Remplaçant la M3 E92, la M4 F80 en troque le V8 atmo contre un 6-cylindres gavé par deux turbos. Si les performances progressent, qu'en est-il du caractère ?

Partagez

réagir

Un second souffle

BMW M4 F82 (2014 - 2020)

Présentée fin 2011, la berline Série 3 F30 adopte un look moderne mais consensuel. Sous le capot, exit le fameux 6-cylindres atmosphérique : tous les moteurs sont suralimentés. Ensuite, le coupé présenté en 2013 ne s'appelle plus Série 3 mais 4, et bénéficie d'une gamme spécifique. Les M3 et M4 débarquent en 2014, adoptant pour l'occasion respectivement les codes F82 et F80. Elles s'équipent d'un 6-en-ligne biturbo 3,0 l S55 à injection directe développant 431 ch et, surtout, un couple très élevé de 550 Nm disponible dès 1 850 tr/mn ! Comme le constructeur a travaillé sur l'allégement, la M4 tombe à 1 495 kg, soit 85 kg de moins que la M3 E92. Elle bénéficie en outre d'étriers de freins fixes à 4 pistons en série et de disques carbone-céramique en option : fini les problèmes d'endurance. BMW laisse le choix entre une boîte 6 mécanique et une unité à double embrayage et 7 rapports M-DKG fournie par Getrag. Enfin, affichées respectivement à 84 500 € et 85 800 € (90 000 € et 91 400 € actuels selon l'Insee), les M3 et M4 se révèlent nettement moins chères que leurs rivales Audi et Mercedes. Mais, déjà, à 10 000 € le malus écolo cogne dur ! L'animation de gamme sera intense. En 2016, le Pack Compétition est proposé (450 ch, suspension affermie, sièges allégés et gestion électronique châssis revue) suivi d'une incroyable version GTS. Radicale, celle-ci perd 27 kg, adopte des réglages de trains roulants plus agressifs et surtout inaugure un système d'injection d'eau à l'admission, qui permet de porter la cavalerie à 500 ch. Pointant à 305 km/h, elle ne sera produite qu'à 803 unités. C'est plus que les 5 de la Tour Auto Edition présentée cette année-là ! En mai 2017, la M4 se décline en CS (460 ch, boîte M-DKG, et liaisons au sol affûtées), avant que n'intervienne un léger restylage en août. L'arbre de transmission devient alors métallique. En novembre 2019 une série limitée Edition ///M Heritage (450 ch) vient marquer la fin de carrière de cette M4, qui disparaît en 2020 : sur les 750 exemplaires produits, 3 iront en France, à 109 000 €.

Voir plus de photos

Au volant

L'assemblage semble se relâcher chez BMW, à en juger par quelques jeux de carrosserie et des bruits parasites dans le cockpit. Heureusement, la position de conduite est excellente, même si le baquet optionnel se montre très ferme. On peut tout paramétrer : amortissement, moteur, direction, boîte… mais dans la nuance. Qu'on se rassure, le moteur est exceptionnel : il pousse rageusement dès 2 000 tr/mn et ne s'essouffle que passé 7 500 tr/mn. Incroyable pour un suralimenté ! Seulement, pour obtenir une belle mélodie métallique, il faut chasser les hauts régimes en mode Sport. Sinon, le son reste banal. Rivé au sol, précis et équilibré, le châssis permet une exploitation optimale de la puissance, sur le sec. Mais l'amortissement se révèle trop raide sur mauvaise route. De plus, la direction communique bien moins que celle de la M3 E92. En somme, face à celle-ci, la M4 apparaît plus efficace mais moins fluide, tout en proposant un compromis de haut niveau.

Fiabilité

Pas de problèmes de coussinets de bielles sur cette BMW M. Enfin ! La M4 est robuste, mais souffre de petits défauts : fuites d'eau et d'huile, tuyau de suralimentation fendu et, de façon rarissime, poulie de vilebrequin cassée. Dans l'habitacle, des bugs électroniques peuvent se manifester sporadiquement.

La cote

En 2016, la cote de la M4 était tombée à 55 000 €. Cette chute s'est poursuivie jusqu'en 2021, pour se stabiliser autour d'un seuil de 42 000 €, car les autos avaient eu le temps de rouler. Mais à kilométrage constant, la valeur ne chutait déjà plus : 50 000 € pour 50 000 km. Aujourd'hui, le plancher reste à 42 000 € mais pour 150 000 km ! À 100 000 km, comptez 45 000 €, et à 50 000 € on trouve désormais plutôt des autos de 70 000 km. À 53 000 €, des exemplaires de 40 000 km se présentent. Les versions Pack Compétition réclament en moyenne 5 000 € supplémentaires. Quant aux CS, elles débutent à 75 000 € pour 80 000 km, et s'affichent à 80 000 € pour 40 000 km, voire 90 000 € pour 30 000 km. Quant aux GTS, elles ont baissé, se trouvant parfois à 125 000 € pour moins de 10 000 km, le gros de l'offre avoisinant les 130 000 €, contre 145 000 € l'an dernier. Elles souffrent apparemment de l'arrivée de la nouvelle M4 Compétition (510 ch) à peine plus chère en neuf malussé, donc ruineuse ! Un point qui a pour effet de tirer vers le haut la cote des autres M4.

3 points-clés

- Moteur ultraperformant mais peu musical

- Châssis très efficace

- Cote en hausse sauf pour la GTS

Chronologie

- 2014 : Lancement des M3 et M4.

- 2016 : Pack Compétition en option et apparition de l'exclusive GTS.

- 2017 : Version CS.

- 2017 : Légères modifications en fin d'année.

- 2019 : Série limitée Edition ///M Heritage.

- 2020 : Fin de production.

Partagez

réagir

Derniers guides d'achat BMW

BMW 325i E30 (1985 - 1992)
BMW 325i E30 (1985 - 1992)
BMW M3 E36 (1992 - 1999)
BMW M3 E36 (1992 - 1999)
BMW 1M (2011-2012)
BMW 1M (2011-2012)
Tous les guides d'achat BMW

Avis des propriétaires

Commentaires