Acheter une BENTLEY CONTINENTAL GT

Stéphane Schlesinger le 11/06/2021

La Continental GT se déniche à prix très bas, le supermalus ayant plombé sa cote. De bonnes affaires en perspective !

Partagez

réagir

Aristocratie à prix “discount”

BENTLEY CONTINENTAL GT

Pur produit de Ferdinand Piëch, ingénieur brillant et capitaine d'industrie redoutable, la Continental GT est d'une sophistication jamais vue chez Bentley. Rachetée par VW en 1998, la marque anglaise empruntera beaucoup à la Phaeton. Cette berline superlative, improbable rivale au badge populaire des Mercedes Classe S et BMW Série 7, s'équipe d'une suspension pneumatique, d'une transmission intégrale, d'un différentiel Torsen et d'une boîte automatique ZF à 6 rapports, ainsi que d'un étonnant moteur W12 6,0 l (un assemblage de deux VR6). Le tout se retrouve dans la Bentley Continental GT, qui ajoute deux turbos au W12, portant la puissance de 450 à 560 ch. L'auto drape le tout d'une carrosserie à deux portes dessinée sous la férule du Belge Dirk van Braeckel. Présentée au salon de Paris 2002, la GT fait l'effet d'une bombe, même si elle n'a plus rien de traditionnel, hormis son look et son luxe. Cette 2+2 dépassant les 300 km/h rencontre d'emblée un succès stupéfiant. La politique de partage des organes a permis de réduire ses frais de développement à 500 millions de livres Sterling, et surtout de la proposer bien moins cher que les autres Bentley, tout en offrant des prestations plus avancées. 172 300 €, soit 213 000 € actuels, c'est certes une somme, mais les bons de commande affluent. La production de Bentley passe ainsi de 792 voitures en 2003 à 7 686 en 2004, dont 6 896 Continental GT ! Un chiffre qu'elle ne rééditera qu'avec ses variantes Flying Spur, une berline présentée en 2005, et cabriolet GTC, lancé en 2006. Une première évolution a lieu fin 2004, avec l'apparition du pack Mulliner, apportant des jantes de 20 pouces ainsi qu'une nouvelle décoration de l'habitacle. Puis des versions plus puissantes sont présentées, la Speed (610 ch) fin 2007 à l'occasion d'une mise à niveau (allègement de 35 kg, suspension et direction revues, calandre modifiée), et la Supersports fin 2008 (630 ch). Au salon de Paris 2010, la Continental GT, largement modifiée, entre dans sa 2e génération. Au total, la 1re a été fabriquée à près de 23 000 exemplaires, dont plus 11 000 cabriolets GTC. Un succès inattendu !

Voir plus de photos

Au volant

La Continental GT impressionne par son gabarit, et dans l'habitacle par son luxe : cuirs doux, bois précieux, assemblage précis… Mais l'habitabilité à l'arrière est réduite ! Une fois installé, on se trouve assis plus haut que dans une berline, même si la visibilité reste mesurée. Aux premiers tours de roues, c'est la douceur qui domine : mécanique, suspension, sièges… Le moteur émet une sonorité particulière, intéressante mais pas suggestive. Ensuite, on est sidéré par les performances monstrueuses vu les 2,4 tonnes ! La motricité est totale, l'adhérence excellente, tout comme l'équilibre en virage, et ce même sous une pluie battante. Voici tout l'intérêt de la Bentley : emmener ses passagers à destination quelle que soit la météo, dans un confort et un luxe maximaux. En revanche, vu le poids, le freinage assez peu endurant et la direction muette, la Conti ne se destine pas à une conduite sportive.

Avenir

Complexe, la Continental GT a connu de nombreux soucis électriques, et la moindre réparation revient très cher en raison de la faible accessibilité. Le poids fait souffrir la suspension, mais heureusement la mécanique est fondamentalement robuste. La cote ? Elle s'est une première fois littéralement effondrée, sous les effets conjugués des coûts de maintenance et de sa relative abondance sur le marché. Puis après une période de stabilité, le supermalus l'a encore tassée. Car il frappe la Bentley de plein fouet : 8 000 € (51 CV). On trouve ainsi de bons exemplaires de 2005 totalisant 120 000 km dès 27 000 € ! Un modèle de 2006 (Crit'air 2, donc échappant à toute restriction de circulation) bien suivi et totalisant moins de 100 000 km s'affiche à 40 000 €. Il s'agit sans doute du bon compromis. Pour leur part, les GTC et les Speed débutent à environ 50 000 €, et la Supersports à 80 000 €. Des valeurs stables depuis deux ans, mais qui pourraient regagner leur niveau d'avant-malus dès 2021.

3 points clés

- Sécurité et confort
- Performances
- Cote plancher

Evolution

2002 : Apparition de la Continental GT au Mondial de Paris.
2004 : Pack Mulliner proposé en option.
2005 : Se décline en berline, la Flying Spur.
2006 : Le cabriolet GTC est lancé.
2007 : Version sportive Speed (610 ch).
2008 : Version radicale Supersports (630 ch).
2010 : Fin de production.

Partagez

réagir

Derniers guides d'achat BENTLEY

BENTLEY Continental GT MK1
BENTLEY Continental GT MK1
BENTLEY Continental R (1991 - 2003)
BENTLEY Continental R (1991 - 2003)
Tous les guides d'achat BENTLEY

Avis des propriétaires

Commentaires