Acheter une ALPINE Renault V6 Turbo (1985 - 1991)

Stéphane Schlesinger le 26/04/2022

Techniquement pure Alpine, la V6 Turbo gagne peu à peu ses lettres de noblesse dans le monde de la collection. Logique, vu son caractère et ses performances !

Partagez

réagir

La française la plus rapide de son temps

ALPINE Renault V6 Turbo (1985 - 1991)

Si l'Alpine-Renault Berlinette a remporté un certain succès, on ne peut en dire autant de sa remplaçante, l'A310, qui dès 1972 tentait une montée en gamme afin de concurrencer Porsche. Pourtant, malgré les finances flageolantes de Renault, elle aura une descendante, présentée en 1985. Elle en reprend les grandes lignes : châssis-poutre, architecture 2+2, moteur en porte-à-faux arrière, carrosserie en synthétique. Mais tout a été revu sur cette nouveauté, codée GTA. À commencer par la ligne qui, ultramoderne, se caractérise par un Cx exceptionnel de 0,28 et surtout un sCx (Cx multiplié par la surface frontale) record de 0,48. Le V6 2,85 l PRV de 160 ch se voit déplacé vers le centre du châssis (de sorte que la masse se trouve répartie à 60 % sur l'arrière) et la déportance aérodynamique augmentée sur l'avant afin de stabiliser le comportement routier à haute vitesse. L'auto surprend quand elle apparaît en février 1985, mais on lui reproche le manque d'agressivité de sa proue et, surtout, son cockpit. Affublé d'un dessin torturé (pourtant signé Marcello Gandini) et composé de plastiques bas de gamme, il repousse une bonne partie de la clientèle potentielle. Celle-ci reviendra en fin d'année quand sera révélée la V6 Turbo. Elle apprécie le bloc retravaillé et doté de manetons décalés pour un fonctionnement plus doux avec sa cylindrée réduite à 2,5 l et surtout développant 200 ch grâce au turbo. Ainsi motorisée, l'Alpine pointe à 260 km/h, un record pour une française de série. De quoi en remontrer sérieusement à la Porsche 911 Carrera. Comme la dieppoise bénéficie par ailleurs de trains roulants affûtés, elle s'offre une belle efficacité dynamique même si elle demande toujours du doigté, et demeure confortable. À 221 000 F (59 400 € actuels selon l'Insee), elle n'est pas donnée. Mais elle reste 82 500 F moins chère que la Porsche. Pourtant, elle ne connaîtra qu'un succès d'estime, 1986 étant sa meilleure année commerciale avec 1 327 ventes. Déçu, Renault ralentit les évolutions, annulant par exemple la déclinaison destinée aux USA de la GTA, laquelle prévoyait des projecteurs escamotables. Des séries limitées seront néanmoins proposées : la 1000 Miles en 1989 (100 exemplaires), nantie d'un intérieur tout cuir (même le tableau de bord s'en couvre), d'une robe rouge, de jantes polies et d'un sticker blanc sur le coin avant gauche du capot. Suit en 1990, la Le Mans au kit carrosserie très réussi puisqu'il rend l'avant bien plus agressif (325 exemplaires). Catalyseur oblige, la puissance chute à 185 ch mais, en supplément (16 000 F), un kit Danielson permet de la rehausser à 210 ch. En 1991, la GTA est remplacée par l'A610, après avoir été produite à 6 494 unités.

Précautions d'achat

Mécaniquement, l'Alpine GTA se révèle très robuste. Cependant, attention au circuit de refroidissement qui, lorsque défectueux, peut engendrer des ruptures de joint de culasse. Si la carrosserie, par définition, ne peut rouiller, il en va différemment du châssis, qui se corrode notamment à l'arrière. Enfin, la sellerie apparaît fragile.

Cote

Elle a bien crû. En 2015, on trouvait de belles V6 Turbo pour 15 000 €. Désormais, comptez un minimum de 22 000 € pour un bon exemplaire de plus de 130 000 km, et 28 000 € s'il s'en tient à 80 000 km par exemple. Les séries limitées sont bien plus chères : 40 000 € pour une 1000 Miles, 45 000 € pour une Le Mans, voire plus de 50 000 € si celle-ci dispose du kit Danielson d'origine. Cote en hausse.

Partagez

réagir

Derniers guides d'achat ALPINE

ALPINE GTA / A610 (1984 - 1995)
ALPINE GTA / A610 (1984 - 1995)
ALPINE A610 TURBO V6 (1991 - 1995)
ALPINE A610 TURBO V6 (1991 - 1995)
ALPINE A310 (1971 - 1984)
ALPINE A310 (1971 - 1984)
Tous les guides d'achat ALPINE

Tags liés

Avis des propriétaires

Commentaires