Acheter une NISSAN 300 ZX (1989 - 1996)

Stéphane Schlesinger le 27/04/2022

Nissan laisse le monde coi en présentant en 1989 sa nouvelle 300 ZX. Tout est nouveau, à commencer par la carrosserie spectaculaire et ultramoderne, dessinée par Toshio Yamashita.

Partagez

réagir

NISSAN 300 ZX (1989 - 1996)

La montée en puissance de l'automobile japonaise inspire le respect. Dans les années 1980, les constructeurs de l'archipel investissent le marché de la grande GT avec des modèles sophistiqués comme jamais, donnant des complexes aux références européennes. Ainsi, Nissan laisse le monde coi en présentant en 1989 sa nouvelle 300 ZX. Codée Z32, elle remplace la Z31, lointaine descendante de la 240Z de 1969, et fait du passé table rase. Tout est nouveau, à commencer par la carrosserie spectaculaire et ultramoderne, dessinée par Toshio Yamashita.

À ce look étonnant répond une technologie de haut niveau. En effet, sous le capot, le V6 3,0 l VG30DETT se signale par des raffinements tels que des culasses à quatre soupapes par cylindre. Il accueille en outre quatre arbres à cames en tête, ceux de l'admission se parant de déphaseurs (dispositif NVCS). À cela s'ajoute une suralimentation par deux turbos. Malgré cette fiche technique impressionnante, la puissance n'apparaît pourtant pas mirobolante, avec 280 ch. Pourquoi pas plus ? Parce que les constructeurs japonais ont décidé d'un gentlemen's agreement pour ne pas excéder ce chiffre. La Honda NSX ne s'en tient-elle pas, elle aussi, à 280 ch ? Mais la Nissan profite d'un couple conséquent de 375 Nm, garant de reprises canon.

Voir plus de photos

Par ailleurs, si la 300 ZX conserve son moteur à l'avant, elle adopte à l'arrière des roues directrices (système Super Hicas), raffinement très rare à l'époque. Elle dispose également d'un différentiel à glissement limité ainsi que de freins dotés d'étriers en aluminium à quatre pistons. Le constructeur n'a donc rien laissé au hasard, dans sa stratégie ambitieuse de montée en gamme. Celle-ci se traduit, en France, par un prix assez colossal : 370 000 F, soit 87 700 € actuels selon l'Insee, avec la boîte 5 manuelle de série. Il faut même compter jusqu'à 379 000 F avec la transmission automatique. Ces montants la placent entre les Porsche 944 S2 (211 ch pour 328 000 F) et 964 Carrera (450 000 F pour 250 ch). Il faut dire que, capable de 250 km/h en pointe, la japonaise passe les 100 km/h en 5,8 s, malgré ses 1 585 kg. Elle n'a donc rien à envier aux allemandes, surtout pas leur équipement. Elle se dote en effet d'une clim automatique, d'un intérieur cuir, d'un toit T-Roof à deux parties en verre amovibles, ou encore d'un régulateur de vitesse. Un peu lourde mais très aboutie, la 300 ZX concilie performances de haut niveau, comportement routier étonnamment agile et confort sur long parcours.

En France, à cause de son prix et du quota limitant les importations japonaises à 3 % du marché, elle effectuera une carrière très discrète et quittera le catalogue en 1996. Sur d'autres marchés, cette 2+2 se déclinera en d'autres versions. Par exemple, aux États-Unis et au Japon, elle sera proposée en simple deux places à empattement court, pourra se passer de suralimentation et se contenter d'un équipement simplifié pour réduire son prix. Il y aura même un cabriolet, malheureusement doté d'un arceau. La 300 ZX disparaît définitivement en 2000, après avoir été fabriquée à 164 170 unités, dont quelques dizaines ont été vendues en France. Elle ne sera remplacée qu'en 2003 par une 350Z plus simple et abordable.
En attendant, la 300 ZX sort peu à peu de l'ombre qui était la sienne. Moins aisée à préparer que la Toyota Supra sortie peu après, elle n'a pas été l'égérie des « tuners ». Elle n'a donc pu profiter de la même notoriété, synonyme de grosse prise de valeur. Néanmoins, éligible à la carte grise collection et exhalant un sacré parfum youngtimer, la Nissan commence à intéresser les amateurs, son prix plancher ayant déjà crû à 14 000 € pour un modèle biturbo d'origine française. Les imports US à moteur atmo (222 ch) se révèlent nettement moins chers : logique, car leurs performances sont bien inférieures.

Partagez

réagir

Derniers guides d'achat NISSAN

NISSAN 370Z (2009 - 2020)
NISSAN 370Z (2009 - 2020)
NISSAN 350Z (2003 - 2009)
NISSAN 350Z (2003 - 2009)
NISSAN GTR 3.8 BI-TURBO 480 CH
NISSAN GTR 3.8 BI-TURBO 480 CH
Tous les guides d'achat NISSAN

Avis des propriétaires

Commentaires