Salon du Cabriolet & du Coupé 2001

Compte rendu

Gilles Bonnafous le 23/03/2001

Elégance automobile et grâce féminine ayant de tout temps été étroitement associées, le Salon du Cabriolet et du Coupé convie les visiteurs à son cortège de défilés de mode quotidiens.

Douzième du nom en 2001, le Salon du Cabriolet et du Coupé est devenu à l'aube du printemps le rendez-vous traditionnel des amateurs de voitures découvertes, il invite plus largement tous les passionnés d'automobiles à faire le plein de ciel bleu.

Elégance automobile et grâce féminine ayant de tout temps été étroitement associées, le Salon du Coupé et du Cabriolet convie les visiteurs à son cortège de défilés de mode quotidiens. Ce sera pour eux l'occasion de découvrir (s'ils ne l'ont déjà fait) les collections printemps-été 2001.

Compte rendu Compte rendu

Le succès croissant du salon va de pair avec la vogue retrouvée du cabriolet, qui connaît depuis plusieurs années un renouveau considérable. Après une longue période de vaches maigres, le retour en grâce de cette forme automobile se lit dans les statistiques de fréquentation du salon : 6000 visiteurs 1989, plus de 42000 l'an dernier avec 110 exposants, la surface d'exposition passant au cours de la même période de 4000 m2 à 15 000 m2.

En cheminant sur les stands des grands constructeurs, présents en nombre, les visiteurs ont pu satisfaire leur curiosité et découvrir les nouveautés 2001 : cabriolet Chrysler Sebring et Speedster Opel dévoilés au Mondial de Paris 2000 ou Opel Astra cabriolet présenté au salon de Genève en mars 2001.

Mais le salon le Salon du Cabriolet et du Coupé est aussi l'occasion unique pour les marques marginales d'exposer leurs réalisations : petits constructeurs courageux et importateurs audacieux, à l'image des Fargo, Zonda, Caterham et autres PGO. Et ceux qui ne l'ont encore vue pourront rêver devant la Morgan Aero 8.

Comme c'est la tradition, deux plateaux rétro apporteront au salon leur note de nostalgie, en même temps que quelques références historiques aux néophytes. Aston Martin et Ford (aujourd'hui propriétaire du premier) sont au programme de cette année. De la Mark II Ulster de 1934 à la DB 7 Vantage de 1999, en passant par les DB 4, DB 5 et DB 6 des années soixante, la rétrospective Aston Martin présente une douzaine de modèles de Newport Pagnell.

Quant au plateau Ford, il donne à voir huit voitures américaines et françaises, un modèle T, deux Types A, deux V8 type 40, une Comète, ainsi que deux cabriolets des années soixante, une Futura et une Mustang.

Avis des propriétaires

Commentaires