Salon de Detroit 2006

DODGE Challenger Concept

Jean Michel Cravy le 16/01/2006

Décidément, le revival bat son plein aux Etats-Unis. Aujourd'hui, c'est le groupe Chrysler qui s'y colle avec la Dodge Challenger Concept présentée au Salon de Detroit 2006.

Décidément, le revival bat son plein aux Etats-unis. L'Amérique automobile a du vague à l'âme. Son industrie va mal, ses concepteurs doutent. D'où cette vague qui submerge l'automobile américaine depuis quelques années. Ça avait commencé avec la dernière Ford Mustang qui renouait avec la Mustang des origines, puis la Ford GT, moderne décalque de la GT40 des années 60/70, sans compter un nombre conséquent de concepts cars jusqu'ici restés sans suite… Mais on ne sait jamais.

DODGE Challenger Concept DODGE Challenger Concept

Aujourd'hui, c'est le groupe Chrysler qui s'y colle avec la Dodge Challenger Concept. Un hommage appuyé à la Challenger RT originelle, celle des années 70, héroïne, entre autres, du film « Point limite zéro ». La nouvelle Challenger, œuvre des designers du West Coast Pacifica Studio de Chrysler Group, présente des lignes très pures, tout à fait conformes à celles d'origine, mais à la sauce moderne, avec des volumes plus musclés et râblés, une stature plus imposante. Les vitres latérales sont plus étroites, les ailes plus marquées, le pare brise plus incliné. Posée sur d'imposantes jantes de 20 pouces à l'avant et 21 à l'arrière, elle est aussi plus longue de 15 centimètres que l'originale (5,02 mètres au total !), et plus large de 5 cm, conformément à la tendance générale qui réclame plus d'espace intérieur.

« Dans la famille Challenger, le modèle initial de 1970 a valeur d'icône », explique Tom Tremont, Vice President - Advanced Vehicle Design. « Le modèle de 1970 est le plus recherché par les collectionneurs. Lors du développement de ce concept-car , explique Michael Castiglione, responsable du design extérieur, nous avons amené dans le studio une authentique Challenger de 1970. A mes yeux, cette voiture symbolise la période la plus passionnante de l'histoire du design automobile. »

Les designers se sont attachés à reproduire et à réinterpréter de manière moderne les caractéristiques faces avant et arrière de la Challenger originelle. Mission réussie : la nouvelle Challenger reçoit la traditionnelle calandre Dodge, implantée très en retrait du bord du capot en fibres de carbone, agrémentée des quatre optiques rondes. A l'arrière, des feux au néon courent sur toute la largeur de la malle, rappelant l'univers un peu clinquant des motels de la route 66. Dans sa robe orange pearl, elle est vraiment superbe. Dans l'habitacle, le bloc compteur rappelle, lui aussi les fameuses enseignes au neon, tandis que la sellerie noire est ornée de fins rehauts argentés ou orange. Le levier de vitesses, dessinée comme une poignée de pistolet (pistol grip), commande une boîte manuelle 6 rapports.

Bâtie sur la plateforme LH qui a déjà servi, entre autres, aux Chrysler 300 C, Dodge Magnum et Charger, la Challenger est bien entendu une pure propulsion. Au caractère résolument sportif, puisque son capot recèle un bon gros moteur déjà bien connu sous le nom de SRT8 : un V8 Hemi de 6,1 litres de cylindrée titrant 425 chevaux à 6000 tr/mn et 569 Nm. Ce qui lui permet de revendiquer des performances de premier ordre : 4,5 secondes pour passer de 0 à 100 km/h et…278 km/h en pointe ! La bonne nouvelle, c'est que la Challenger n'ira pas rejoindre le cimetière des concept cars mort-nés. Dodge a bien l'intention de la produire, avec une commercialisation prévue pour 2008. La mauvaise nouvelle, c'est qu'il n'est dans l'intention de personne de l'introduire en France. Dommage…

Avis des propriétaires

Commentaires