Rétromobile 2008

Compte rendu

Gilles Bonnafous le 12/02/2008

Rétromobile 2008 change de lieux et s'étend. Nouveauté, le public peut entendre résonner les moteurs. Avec au programme du récital, des partitions aussi différentes que celles d'un tracteur et d'une Matra du Mans.

Voir la vidéo en HD

Pour sa 33e édition, Rétromobile change de lieux et s'étend. Le lointain hall 7 est avantageusement remplacé par deux halls (4 et 3.1). Les organisateurs ont profité de cette nouvelle géométrie pour organiser des démonstrations de véhicules dans l'allée séparant les deux espaces. Nouveauté de cette année donc, le public peut entendre résonner les moteurs ! Avec au programme du récital, des partitions aussi différentes que celles d'un tracteur à boule et d'une Matra des 24 Heures du Mans…

Rétromobile 2008 épouse la cause des femmes. « La femme et l'automobile », tel est en effet le thème retenu cette année. Sur le papier du moins. Car à travers stands et allées, on peut toujours chercher la femme… L'un des rares à jouer le jeu, Mercedes honore le thème avec l'une des toutes premières machines motorisées de l'Histoire, le Tricycle Benz, auquel est attaché le célèbre périple que l'épouse de Karl Benz, Bertha, réalisa en 1888 entre Mannheim et Pforzheim. La marque à l'étoile devant son nom à celui d'une jeune fille, Mercedes Jellinek, elle expose également une Simplex 28/32 HP de 1904, l'une des premières Mercedes commercialisées.

Compte rendu Compte rendu

Passionné d'automobiles, Jean-Pierre Foucault présente sa collection de voitures anciennes dans un décor de garage et de station-service des années cinquante. Amoureux des modèles populaires français, le célèbre animateur de TF1 possède une dizaine de véhicules.

BMW fête une jeune trentenaire, la magnifique M1, tandis que Citroën célèbre les soixante ans de la 2 CV, qui fut présentée au salon de Paris de 1948. Difficile d'imaginer dans un rôle de sexagénaire cette voiture malicieuse à la bouille espiègle mais bon enfant, qui attira partout dans le monde une incroyable sympathie. Vilain petit canard érigé au rang de mythe, la 2 CV doit à sa personnalité singulière d'avoir gagné ses lettres de noblesse. Elle est aujourd'hui une voiture de collection à part entière.

Le stand Alfa Romeo permet de découvrir deux pépites venues du musée d'Arese. Ce sont deux prototypes à moteur central arrière, un coupé Junior Z construit sur la base de l'Alfetta et une AlfaSud Sprint 6C dotée du six cylindres de la GTV6. En relation avec la prochaine présentation du nouveau modèle au salon de Genève, Lancia fait un zoom sur la Delta. Deux voitures sont présentées, un modèle de première génération et une Intégrale Stradale.

Peugeot a choisi de mettre en valeur son savoir faire passé dans le domaine des automobiles de haut de gamme. Un patrimoine souvent mal connu du public, en particulier celui des sans-soupapes frappées du lion de Sochaux : Type 156, Type 176 et Type 184. Ce dernier modèle est illustré par la présence sur le stand d'un exemplaire carrossé en landaulet par Labourdette. Une voiture qui sort de restauration avec son bel habitacle Art Déco.

Le Club Delahaye fête les 70 ans de la victoire de la marque aux 24 Heures du Mans. Un triomphe même, puisqu'elle s'adjugea les deux premières places, ainsi que la quatrième. Le stand présente deux machines, dont celle (la vraie) de Serraud et Giraud Cabantous, qui franchit la ligne d'arrivée en deuxième position.

Nombreuses sont les voitures d'exception présentées par les marchands. Le cabriolet Facel Vega FV2 du stand Osenat et la Lancia Aurelia Giardinetta exposée chez Bruno Vendiesse, deux voitures uniques, sont sans doute les plus étonnantes du salon. On ajoutera une Lagonda V12 et le prototype Ghia G230S chez Thiesen, une Talbot Saoutchik, etc. Il faudrait en citer bien d'autres encore.

Odeurs de gomme brûlée sur la Galerie des Damiers, où Christophe Pund a rassemblé, à côté d'une Tojeiro Climax et d'une Arnolt Bristol, un bel ensemble d'italiennes de course : la dernière Abarth à avoir couru au Mans en 1969, une Siata 300 BC, ainsi qu'une Stanguellini Junior. Et surtout une barquette sur base Fiat 1100 ayant couru les Mille Milles en 1948. Cette authentique sortie de grange est dotée d'une carrosserie évoquant la Cisitalia spyder Nuvolari.

L'habituelle vente aux enchères du samedi était assurée par Bonhams, qui succède à Christie's. La maison britannique proposait un plateau exceptionnel au cours d'une vente comportant pas moins de 75 véhicules. Pratiquement que du haut de gamme, avec de nombreux lots d'exception. Les vedettes de la vacation étaient la Mercedes 500 K cabriolet A du peintre Georges Mathieu, une somptueuse Farman de 1921 commandée par un maharadja, la Sauber Mercedes C9 présentée par ses pilotes et la Rolls Royce Silver Wraith du film Les Félins. Mais l'amateur (fortuné) pouvait se laisser tenter par l'une des sept Bugatti ou l'une des cinq Ferrari du catalogue.

Enfin, Rétromobile rend hommage à l'ingénieur Jean Bertin, père de l'Aérotrain et précurseur du train à grande vitesse. Propulsé par une hélice d'avion et se déplaçant sur un coussin d'air à 300 km/h, l'Aérotrain se réclame de la technique aéronautique. Ce qui causera sa perte. Une ligne avait été programmée entre La Défense et Cergy Pontoise. Mais le projet sera brisé par le lobby du rail et abandonné par Valéry Giscard d'Estaing. Le TGV n'aura plus de concurrent… Entouré de maquettes et projections de films d'époque, le prototype 02 est exposé, dont les visiteurs peuvent visiter le poste de pilotage.

Compte rendu Compte rendu

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de EOLE0002
EOLE0002 a dit le 22-02-2008 à 13:27
Un peu dommage que vous n'ayez pas consacré un petit développement à la Porsche 904 qui surtout en 6 cylindre m'a fait beaucoup rêver dans les années 1960 où elle n'était pas très nombreuse mais très remarquée à cette époque heureuse où on courait en course de cote, rallyes et circuit avec la même auto.