Rétromobile 2005

CHRYSLER Town & Country 1941

Gilles Bonnafous le 24/02/2005

Nouveau et important modèle, la Chrysler Town & Country est la vedette du millésime 1941. Elle est aussi le premier break woody construit par la marque.

La Carrosserie François Cointreau, installée près d'Angers, s'est fait une spécialité de la restauration des grands classiques européens, notamment de l'époque Vintage. Aussi, quelle n'a pas été notre surprise de découvrir sur son stand une rare et ô combien attachante Chrysler Town & Country 1941.

Remarquable à plus d'un titre, notamment pour son originalité et son caractère haut de gamme, la Town & Country 1941 est aussi le premier break woody construit par Chrysler. Nouveau et important modèle de la marque, elle est la vedette du millésime 1941, par ailleurs célèbre pour la réalisation des dream cars Newport et Thunderbolt, deux cabriolets qui feront le tour des concessions du géant de Detroit.

CHRYSLER Town & Country 1941 CHRYSLER Town & Country 1941

A la place des habituelles formes aussi anguleuses que peu séduisantes des breaks woodies, la Town & Country 1941 bénéficie d'un design très réussi avec arrière fastback. Cette belle et étonnante poupe toute en rondeur se termine par deux portes battantes ouvrant sur un vaste espace de rangement. La carrosserie reçoit un bâti de bois en frêne avec panneaux plaqués d'acajou (véritable). A la différence des autres breaks woodies, la voiture est équipée d'un toit entièrement en acier.

Basée sur la Windsor Six, la Town & Country est toutefois dotée d'un empattement long de 139,5 pouces. Elle est motorisée par un six cylindres à soupapes latérales de 241 c.u. (3958 cm3), qui développe 112 ch à 3600 tr/mn. Moyennant supplément, le client peut opter pour le système Vacamatic, une transmission semi-automatique à quatre rapports.

Le design du millésime 1941 reprend en l'amendant légèrement celui de 1940. Les voitures reçoivent une nouvelle et superbe calandre, élargie et plus basse. Vendue près de 1500 dollars, la Town & Country est en 1941 l'une des Chrysler les plus chères du catalogue — si l'on excepte les très prestigieuses Crown Imperial. Elle sera diffusée à 997 exemplaires seulement.

Le modèle est reconduit tel quel en 1942 à la calandre et à quelques accessoires décoratifs près. Après la guerre, la nouveauté tient à ce que les modèles woodies ne se limitent plus aux breaks. Chrysler lance en 1946 un cabriolet Town & Country construit sur la base du haut de gamme New Yorker. Motorisée par un huit cylindres en ligne, cette voiture est la plus chère de toutes les Chrysler. Une berline est également proposée en deux versions de six et huit cylindres (Windsor et New Yorker) — près de 8000 berlines seront ainsi produites jusqu'en 1948. Toutefois, un matériau synthétique remplace désormais le bois véritable.

Après que le millésime 1949 a vu le lancement d'un nouveau design à la ligne ponton, l'année 1950 sonne la fin de l'ère des woodies avec notamment l'apparition d'un superbe coupé hardtop (sans montants) de la série New Yorker. Baptisée Newport et produite à 700 exemplaires, cette très exclusive et très coûteuse voiture (4000 dollars) sera le dernier coup d'éclat d'une génération de modèles représentatifs d'une époque. A partir de 1951, les Chrysler Town & Country seront des breaks tout acier.

CHRYSLER Town & Country 1941 CHRYSLER Town & Country 1941

Avis des propriétaires

Commentaires