Rétromobile 2005

BENTLEY Cresta I et II

Gilles Bonnafous le 23/02/2005

La présentation des Bentley Cresta I et II sur les stands des Assurances ICC et de l'Amicale Facel Véga a constitué l'un des événements de Rétromobile 2005.

La présentation de deux Bentley Cresta sur les stands contigus des Assurances ICC et de l'Amicale Facel Véga a constitué l'un des événements de Rétromobile 2005. Il s'agissait de la Cresta I, construite par Facel pour Bentley, et de la Cresta II, exemplaire unique et voiture personnelle de Jean Daninos.

La Cresta I doit son existence à l'initiative de Jean Daninos et de Rolls-Royce, décidé à produire des coupés quatre places Bentley d'allure sportive et de style moins rigide pour sa clientèle continentale. Ceci permettra en même temps de tester le marché pour le futur programme Continental — qui sera fabriqué par H.J. Mulliner.

BENTLEY Cresta I et II BENTLEY Cresta I et II

Construite sur le châssis de la Bentley Mk VI, la Cresta I est fabriquée chez Facel sur un dessin des Stabilimenti Farina de Turin. Assez classique et un peu lourde, la ligne se caractérise par un arrière fastback. Deux prototypes ont été réalisés avec une calandre large, au look modernisé. Mais elle ne sera pas du goût de Bentley, qui demandera que l'on revienne à une calandre verticale plus traditionnelle. Le premier prototype est présenté au salon de Paris de 1948 (BM 1948), il porte le logo F/F (Farina/Facel).

De 1948 à 1951, une petite série de 17 exemplaires de la Cresta I sera fabriquée par Facel et commercialisée par la Franco-Britannic. La voiture exposée à Rétromobile est probablement le prototype BM 48 transformé en BM 1950 (châssis B 323 CD). Elle appartient à Yvan Mahy et est exposée au musée Autoworld de Bruxelles.

Bien différente apparaît la Cresta II. Exercice de style de Jean Daninos, qui en fera sa voiture personnelle, elle fait figure de prototype de la première Véga. Egalement réalisé sur la base de la Bentley Mk VI (un châssis de 1950 n°B98 KM), ce coupé deux/trois places à la ligne surbaissée annonce ce que seront les Facel Véga. Dotée d'un pavillon ballon, la voiture reçoit une poupe reprise des Simca Sport construites par Facel.

L'habitacle jouit d'une finition digne des futures Facel Véga : cuir Connolly, vitres électriques, valises sur mesure, écritoire, etc. Peint à la main en imitation de la ronce de noyer, le tableau de bord arbore un compteur demi-lune à l'image de celui des Simca. A l'arrière, un siège transversal préfigure celui du prototype Véga.

La Cresta II effectue ses premiers tours de roue en janvier 1951. Après de nombreux essais, elle est fin prête au mois d'octobre suivant. D'abord peinte en noir, elle reçoit ensuite une livrée vert d'eau, avant d'être dotée d'une couleur vert nuit, très proche du noir (son état actuel).

Après s'en être servi jusqu'en 1956, Jean Daninos confie la Cresta II au garage Inskip, de New York, avec mission de la vendre. Elle est acquise en 1957 par un chef pilote d'American Airlines, Thorn Kissel, qui la revend deux ans plus tard à une starlette, Helen K. Hollander. En 1963, la voiture passe entre les mains d'un cardiologue du Connecticut amateur de Bentley, le Dr Helsey G. Bullen, qui entame une restauration.

Elle sera rachetée en 1984 par un commissaire-priseur, Arlan Ettinger, qui la revendra en 1994 au marchand suisse Lukas Hüni. La Cresta II étant en mauvais état, ce dernier la fera restaurer en Angleterre par un spécialiste reconnu, P & A Wood — qui malheureusement ne respectera pas le tableau de bord d'origine en supprimant le compteur demi-lune. La voiture a récemment intégré la collection de Keith Meehan, lequel possède également une Cresta I.

Avis des propriétaires

Commentaires