< retour

Rétromobile 2002

Compte rendu

Gilles Bonnafous le 10/02/2002

De la Rolland-Pilain de 1923 aux F1 Renault, en passant par le Mercedes Renntransporter et sa W 196, rêvons sur les exploits des pilotes et des mécaniciens.

Sujet aussi flatteur que prestigieux, la compétition a été retenue par Marc Nicolosi et son équipe comme thème fédérateur de Rétromobile 2002. Heureuse initiative qui, outre qu'elle donne à rêver sur les exploits des pilotes, ingénieurs et mécaniciens, permet d'offrir au public une grande diversité de machines. Une riche exposition s'offre ainsi au visiteur, qui mêle tous types de véhicules et toutes époques, depuis les cyclecars d'avant guerre jusqu'aux monstres modernes de la Formule 1, de la Rolland-Pilain de Grand Prix de 1923 aux F 1 Renault, en passant par le camion Mercedes Renntransporter et sa W 196. Autre avantage, tous les constructeurs existant aujourd'hui peuvent participer, ayant Atous à un moment ou à un autre de leur histoire donné dans la compétition. Sans parler des marchands, qui ne sont pas en reste pour dénicher quelques rares incunables…

La compétition, sujet béni pour Renault, qui fête avec brio son retour en Formule 1 (avec la R 202) en proposant un stand clair et des plus spectaculaires : la marque au losange a fait fort en présentant pas moins de sept monoplaces emblématiques de son engagement en F1 et de l'histoire du sport automobile tout court.

Compte rendu Compte rendu

Voitures de légende également chez Alfa Romeo, qui présente notamment deux magnifiques monoplaces : l'Alfetta, qui permit à Guiseppe Farina et Juan Manuel Fangio d'être sacrés champions du monde, et la Tipo 512 de 1940 à moteur 12 cylindres en position centrale arrière, jamais utilisée en course pour cause de la Seconde Guerre mondiale. Une exposition à relier à la Saga Alfa Romeo actuellement en cours sur Motorlegend.

Epopée bleue avec la Matra MS 11, évocatrice de l'époque glorieuse du V12 de Vélizy. A noter également la présence sur le stand du constructeur de la rare Bagheera U8. Peugeot expose la 301 des records de Miramas et le roadster 302 DS Darl'mat des 24 heures du Mans de 1937 et 1938. Quant au stand BMW, il permet de découvrir un coupé 30 CSL de course, modèle plusieurs fois champion d'Europe des voitures de tourisme, ainsi qu'une 2002 turbo Schnitzer de 380 ch .

Chez les marchands, le stand de Lukas Hüni, dédié à la course, expose quatre véhicules exceptionnels dont deux Bugatti : une rare Type 53 et une 35A, qui vit les débuts de Dick Seaman en 1933. La Galerie des Damiers propose, entre autres à ses clients sportifs, une Lotus 30 dans son jus et une barquette CG.

Ne manquez surtout pas le stand de Classic Car Associates, où Rudy Pass a rassemblé un exceptionnel trio de rarissimes et légendaires Pegaso. Jean-François Dumontant nous offre (c'est une façon de parler…) une magnifique Minerva carrossée par Labourdette, tandis que le stand ICC présente un superbe coupé-chauffeur Packard 1938 réalisé par Franay.

Célébrant les 80 ans de la fondation par William Lyons de la Swallow Sidecar Company, qui prendra ensuite le nom de Jaguar, la rétrospective consacrée au constructeur britannique ne manque pas d'évoquer les débuts de la firme : à côté d'un side-car Swallow et d'une moto Brough Superior, une dizaine de voitures représentatives de la marque sont exposées sur un podium. Citons une SS 100, la Type D vainqueur des 12 heures de Reims en 1956, le coupé XK 120 des records de Montlhéry en 1951 et une XJR 9.

Hors des sentiers battus, le visiteur découvrira sur le stand Delahaye un charmant autocar 140-103 de 1937, plus loin un DUCKW de l'armée américaine ou la voiture amphibie d'Ulysse Texier de la Caillerie. Quant à l'exposition consacrée aux motos, elle est centrée sur le thème des trois roues : side-car, triporteur, cyclecar, micro-car, etc.

Nous reviendrons longuement sur toutes ces merveilles rassemblées à la Porte de Versailles, qui font de ce Rétromobile 2002 un excellent millésime.

Compte rendu Compte rendu

Avis des propriétaires

Commentaires