Rétromobile 2002

La vente Christie's à Rétromobile 2002

Gilles Bonnafous le 10/02/2002

Partagez

réagir

La vente organisée par Christie's dans l'enceinte du salon Rétromobile proposera une quarantaine de voitures, dont 19 modèles de la collection d'Hans Lüscher et quelques raretés...

Pour sa première vacation en France Christie's fait fort. Lors de cette vente, organisée le 12 février 2002 à 19 H 00 dans l'enceinte du salon Rétromobile, une quarantaine de lots seront dispersés, dont 19 modèles de la prestigieuse collection d'Hans Lüscher (sans prix de réserve), parmi elles pas moins de cinq Cadillac d'avant-guerre, dont trois V16 et une V12 en excellent état. La plus ancienne voiture de la collection est une Mercedes 45PS Torpédo "Roi des Belges" datant de 1907. A noter également la présence de quatre Rolls-Royce Phantom I Springfield, d'une Duesenberg modèle J de 1932, d'une Hispano Suiza H6B de 1926, d'une Mercedes-Benz 500K cabriolet B de 1936 et d'une Bentley 3/4 ½ litres avec sa carrosserie Vanden Plas d'origine de 1926.

Les autres lots de la vente n'en présentent pas moins d'intérêt puisque Christie's nous proposera le prototype Maserati Boomerang 1972 d'Italdesign, motorisé et en parfait état de marche, un bateau racer Timossi-Maserati 450S de 1962, une Alfa Romeo TZ1 de 1964, une Voisin C28 "Chancellerie" de 1936, la F3 Dallara de Jean Alesi dans le championnat de France 1986 ainsi que trois Bugatti exceptionnelles : une Type 23 de 1922, une Type 37 de 1927 et une rarissime Type 51 Grand Prix de 1932.

 La vente Christie  La vente Christie

Lors de cette vente Christie's proposera deux Bugatti, une 37 et une 51, deux voitures de Grand Prix au palmarés connu.

La Type 37, équipée d'un 4 cylindres, a eu comme premier propriétaire Claude Renoir, le fils du célèbre peintre, Pierre-Auguste. Elle a été livrée par l'usine en septembre 1927, à la villa les Colettes de Cagnes-sur-Mer, propriété familiale des Renoir. Elle était le cadeau de Claude à son épouse Paulette. Malheureusement les époux Renoir connurent assez vite quelques déboires financiers qui les obligèrent à vendre de nombreuses toiles du maître. Mais la légende veut que Claude Renoir se soit séparé de la Type 37 parce qu'il était mort de peur quand sa femme la pilotait ! Jusqu'en 1963 la voiture changea de mains à plusieurs reprises, mais elle resta toujours dans le sud de la France. De toute sa carrière elle ne participa qu'à une seule compétition : la course de côte de Saint-Jacques, en avril 1933, qu'elle a d'ailleurs remporté. Son actuel propriètaire, qui a mis plusieurs années à la faire complétement restaurer, ne l'a jamais piloté depuis !

La Type 51 est l'ultime développement des Bugatti Grand Prix apparues en 1924. Elle succéda à la fameuse 35 B. Pendant trois ans, de 1930 à 1933, la type 51, équipé d'un 8 cylindres en ligne, occupa le devant de la scéne des Grand Prix. Le modèle proposé lors de cette vente du 12 février, est assez exceptionnel, puisqu'il s'agit de la voiture officielle de l'équipe Bugatti piloté par Achille Varzi. A noter qu'après 1933 Varzi continua de courir à son volant en tant que pilote privé. A cette époque les pilotes étaient payés en nature ! Lindsay Eccles, fut ensuite son second propriétaire, elle participa à plusieurs courses en Grande Bretagne. Au début des années 40 la voiture fut vendue au collectionneur George Milligen, qui ne participa qu'à des courses de clubs. L'actuel propriétaire a acheté la voiture à Milligen en 1978 et a entrepris une restauration qui dura 7 ans !

L'unique Maserati Boomerang
Cette vente proposera également une Maserati Boomerang, un prototype - modèle unique - dessiné par Giorgetto Giugiaro. Elle fut présentée sous forme de concept-car pour la première fois au salon de Turin de 1971, avant d'être transformée en modèle roulant l'année d'aprés. Elle est équipée d'un V8 Maserati de 4,7 litres issu de la compétition et développant 310 chevaux. La Boomerang inspira le dessin de plusieurs Maserati et de la Lotus Esprit toujours en production. Après une longue restauration elle fut présentée au concours d'élégence de Bagatelle (Paris) en 1990.

 La vente Christie  La vente Christie

Partagez

réagir

Avis des propriétaires

Commentaires