Mondial de Paris 2004

ALFA ROMEO 147

Jean-François Destin le 25/09/2004

L'Alfa Romeo 147 est repassée en studio afin de capitaliser sur une carrosserie sympathique et sportive à laquelle adhèrent tous les Alfistes.

Au sein d'un groupe Fiat bien malmené, Alfa Romeo apparaît comme une pépite étincelante. Conscients d'avoir gardé l'âme d'une firme milanaise au passé prestigieux, les dirigeants actuels ont accéléré le mouvement. Quatre ans après son lancement, la 147 est repassée en studio. Il ne s'agissait pas de repartir d'une page blanche mais de capitaliser sur une carrosserie sympathique et sportive à laquelle adhèrent tous les Alfistes.

ALFA ROMEO 147 ALFA ROMEO 147

Certains estimeront qu'il fallait aller plus loin mais si on discerne sur la 147 du Mondial quelques traits stylistiques de la magnifique Brera de Giugiaro, le pari est déjà gagné. Sans toucher aux dimensions compactes appréciées, les designers ont surdimensionné la calandre, abaissé la pointe du capot et redessiné des projecteurs plus effilés et débordant cette fois sur les ailes. Agrandies aussi les entrées d'air sur le pare-chocs boucliers supportant les anti-brouillard. Sécurité passive oblige : le porte-à-faux avant a été allongé.

A l'arrière, peu d'améliorations. On constate seulement un nouveau dessin du hayon et des feux triangulaires soulignés par une garniture chromée. L'habitacle bénéficie d'une planche de bord bicolore, d'un nouveau graphisme de l'instrumentation et d'une sellerie « cannelée » des sièges et des panneaux de portes. Les appuis-tête ont été redessinés et abaissés pour accroître la visibilité vers l'arrière.

Au plan technique, l'Alfa Romeo 147 phase 2 propose un choix de 6 moteurs. En essence, les deux 1600 cm3 Twin Spark (double allumage) développant 105 ou 120 chevaux et le 2 litres 16 soupapes de 150 chevaux. En diesel subsiste le 1900 JTD en versions 100 et 115 chevaux avec en haut de gamme le puissant 1900 cm3 JTD 16v M-Jet (Multijet Multi-soupapes) qui se permet de livrer 150 chevaux et surtout un couple de 305 Nm dès 2000 tours/m.

La 147 inaugure une innovante transmission robotisée dans le prolongement de la perfectible Selespeed. Au travers d'un asservissement électro-hydraulique, les commandes d'embrayage et de passage des rapports s'effectuent sans heurt et le conducteur peut aussi opter pour un mode manuel ou tout automatique.

Alfa propose aussi une suspension « Confort ». En série sur les diesel 150 ch ou en option, elle se compose d'un quadrilatère à l'avant et du système Mc Pherson évolué à l'arrière. Elle favorise un meilleur ressenti de la route au niveau de la direction, une grande stabilité du châssis et un meilleur amortissement sur routes dégradées. Toutes les aides électroniques sont reconduites (VDC, ASR et ABS avec EBD) et des montes de pneus plus généreuses concernent la plupart des modèles de la gamme.

La nouvelle 147 est disponible depuis le 18 novembre 2004 à des prix à peine supérieurs à ceux du modèle précedant. La fourchette se situera entre 16.900 € et 26.650 €. A noter que la GTA (36.200 € et 37.700€) ne bénéficie pas de ce « face lift » et poursuit sa brillante carrière sans modifications notables.

ALFA ROMEO 147 ALFA ROMEO 147

Avis des propriétaires

Commentaires