La Carrosserie Touring

ALFA ROMEO 8C 2900 B

Gilles Bonnafous le 17/01/2005

Partagez

réagir

Légèreté, sportivité, recherche aérodynamique, ligne somptueuse, voilà bien un parfait raccourci de la Carrosserie Touring. Cette synthèse, une voiture l’incarne magistralement, l’Alfa Romeo 8C 2900 B. Formidable cocktail d’élégance et d’efficacité né de l’association de Touring et d’Alfa Romeo, ce chef-d’œuvre présenté au salon de Milan 1937 exprime l’âge d’or des deux grandes maisons.
ALFA ROMEO
ALFA ROMEO
Baptisée « la plus rapide et la plus belle voiture de sport du monde », la 8C 2900 B campe sur l’Olympe automobile. Sa ligne illustre la recherche constante de formes de plus en plus aérodynamiques, qui, à fin des années trente, tend à intégrer les ailes dans une forme unifiée. Cette intégration est initiée par les ailes arrière de la 8C 2900 B.

Raffinement typique de la signature Touring, on notera que les courroies destinées à tenir le capot sont encastrées sur celui-ci. La voiture conserve encore un pare-brise en deux parties. Car si le premier pare-brise courbe apparaît sur des dessins de 1937 réalisés pour une berlinette Fiat 1500 Superleggera, il demeure irréalisable à cette époque. Il faudra attendre l’après-guerre pour le voir monté par Touring.
ALFA ROMEO

Apogée du design des années trente, l’Alfa Romeo 8C 2900 B constitue également un sommet technique avec une mécanique dérivée de la P3 de 1934. Le huit cylindres en alliage léger à deux arbres à cames en tête de 2905 cm3 développe 180 ch à 5200 tr/mn. Equipé de deux carburateurs Weber, il est suralimenté par deux compresseurs. Quant à la boîte de vitesses à quatre rapports, elle fait corps avec le pont arrière. La suspension et le système de freinage sont également empruntés aux monoplaces de course.
ALFA ROMEO
D.R
ALFA ROMEO
D.R
Son prix astronomique (le double de celui d’une 6C 2300 B) réserve la 8C 2900 B aux grandes fortunes de ce monde. Elle sera donc construite au compte-gouttes entre 1937 et 1939, trente exemplaires au total : vingt exemplaires sur châssis court et dix sur empattement long. Trois carrosseries sont réalisées par Touring : spider (châssis court), cabriolet quatre places (châssis long) et la berlinette, majestueuse sculpture de près de cinq mètres de long. Pinin Farina habillera également quelques spiders et cabriolets quatre places.

En 1942, Touring réalise une singulière version de la 8C 2900 B, commandée par le roi de Roumanie. Il s’agit d’une vraie quatre places au pavillon rehaussé, ce qui est plutôt étonnant pour un châssis de course ! Une innovation fait de cette voiture une sorte de concept car : les ailes avant sont à demi intégrées aux flancs, une première chez Touring. Il faudra attendre 1946 pour que ce trait stylistique soit généralisé.
8C 2900 B commandée par le roi de Roumanie.
8C 2900 B commandée par le roi de Roumanie. D.R

ALFA ROMEO
D.R
ALFA ROMEO
D.R
Terminée au printemps 1938 et construite sur le châssis court (tout est relatif) de 2,80 mètres d’empattement, la version compétition de la 8C 2900 B reçoit une carrosserie profilée selon la forme « J » de l’aérodynamicien hongrois Paul Jaray. Cette dernière vaudra à la voiture une vitesse élevée en ligne droite (220 km/h), qui sera pour beaucoup dans sa supériorité sur ses rivales. Son moteur de 2926 cm3 développe 220 ch à 5500 tr/mn.

La 8C 2900 B s’illustre d’abord en version spider aux Mille Milles de 1938. Elle y rafle les trois premières places, les vainqueurs étant Biondetti et Boninsegni. Préparée spécialement pour les 24 Heures du Mans, la berlinette aérodynamique pilotée par l’équipage Biondetti-Sommer domine toute la course avant d’être accablée par le sort (éclatement d’un pneu suivi d’une rupture de soupape). Elle se rattrapera en remportant les 24 Heures de Spa.
ALFA ROMEO
D.R
ALFA ROMEO
D.R
article précédent ALFA ROMEO 6C 2500 SS Villa d'Este

Page précédente
ALFA ROMEO 6C 2500 SS Villa d'Este

article suivant ASTON MARTIN DB4

Page suivante
ASTON MARTIN DB4

Partagez

réagir

Commentaires