Alfa Romeo GT, la tradition en héritage

Dévoilée en avant-première au Salon de Genève en mars 2003, l’Alfa Romeo GT est commercialisée depuis le début de l’année 2004. Elle reprend avec bonheur une longue tradition de Grand Tourisme typées initiée par la Giulietta Sprint, il y a cinquante ans.

sommaire :

Le coupé GT : digne héritière d’une lignée

le 14/04/2004

Partagez

réagir

Le nouveau coupé Alfa Romeo GT renoue avec une longue tradition de coupés sportifs dont la marque avait perdu le secret, depuis les années cinquante et soixante avec les Giulietta et Giulia Sprint.

D.R
Une succession difficile

Depuis l’Alfetta coupé de 1974 (souvent appelé GTV), il faut bien l’avouer, Alfa Romeo avait eu du mal à répéter les deux coups de dés gagnants des séries Giulietta et Giulia. Probablement faute d’avoir su renouveler en profondeur ses modèles, se contentant de les remettre à niveau au fil des générations. Si le passage de la Giulietta à la Giulia s’est fait avec succès, à la troisième génération, la magie n’opère plus. Malgré toutes les qualités du petit 4 cylindres double arbre, le coupé Alfetta, aurait mérité une mécanique plus noble, plus puissante et plus nouvelle aussi, en accord avec la modernité de ses lignes dues à Italdesign. Lorsque apparaît enfin le 6 cylindres 2,5 litres Alfa Romeo en avril 1979, la berline qui l’inaugure arbore une carrosserie lourde et banale. Cette fois c’est le V6, un vrai moteur Alfa bien dans la veine du 4 cylindres, à la fois docile, puissant et fougueux, qui mériterait une carrosserie digne de ses qualités. De son côté, le coupé a pris quelques rides et lorsqu’il reçoit le V6, il est remanié sans goût et perd sa grâce initiale, alourdi par des retouches et des accessoires de plastique noir. Plus tard, le coupé GTV et le Spider dévoilés simultanément au Salon de Paris en septembre 1994, n’arriveront pas non plus à retrouver la magie des Giulietta et Giulia, malgré l’originalité de leur ligne, signée Pininfarina.
Alfa Romeo Alfetta GT 1974
Alfa Romeo Alfetta GT 1974 Alfa Romeo
Alfa Romeo GTV
Alfa Romeo GTV Alfa Romeo

Un redressement spectaculaire

Le redressement se fera avec la 156, en 1997, une voiture bien dessinée avec une forte personnalité revendiquant une approche singulière de la berline de caractère, comme les berlines Giulietta de 1955. Ses lignes ont été tracées par le centre de style Alfa Romeo dirigé alors par Walter de’Silva, passé depuis directeur du style chez Seat. Les qualités dynamiques de la 156 ne font que confirmer l’impression visuelle, elle a du caractère. En 2000 viendra la 147, une berline trois ou cinq portes concurrente de la Golf, moderne prolongement de l’esprit Alfa Romeo, digne de succéder aux Giulietta. La marque retrouvait enfin sa place, concurrençant BMW et Audi, avec des produits bien typés. Le redressement commercial prouvait que le public suivait Alfa Romeo dans cette nouvelle voie. La présentation du magnifique concept car Brera d’Italdesign au salon de Genève en mars 2003, remettait également les pendules à l’heure en matière de style. Alfa Romeo avait retrouvé son statut et son image de marque sportive au style novateur et à l’esthétique réussie.
Alfa Romeo 156 Selespeed 1998
Alfa Romeo 156 Selespeed 1998 Alfa Romeo
Alfa Romeo 147 2001
Alfa Romeo 147 2001 Alfa Romeo
Une vraie gamme

L’idée de prolonger ce succès et d’élargir la gamme 156 avec un coupé et un cabriolet a bien sûr germé dans bien des esprits. Le coupé GT dévoilé au Salon de Genève en 2003 est le premier à faire son apparition. C’est une initiative du carrossier Bertone. Dérivé de la berline 156 dont il partage l’essentiel de la plate-forme, le coupé GT ne se contente pas de reproduire fidèlement le comportement de la berline donneuse, mais y ajoute un tempérament propre à tous les points de vue. Le travail sur la suspension avant a permis de renforcer le caractère très incisif de la direction, précise et directe, conférant une incroyable docilité à l’ensemble, comme si l’arrière suivait l’avant sur des rails. À ces qualités dynamiques exacerbées par une nouvelle définition du train avant, le coupé GT ajoute un style bien intégré à la gamme Alfa Romeo mais aussi très personnel, servi par une sobriété et un classicisme qui rappellent les qualités esthétiques des Giulietta et Giulia, devenues aujourd’hui des classiques indémodables dont les lignes ont passé avec succès les années.

Ce caractère intemporel correspond parfaitement à l’esprit de la marque. En principe une version cabriolet développé à partir de la plate-forme de la 156 devrait bientôt faire son apparition, mais ce ne sera pas un coupé décapité. Il s’agira d’une véritable création dont Pininfarina serait l’auteur. Quand on vous dit qu’Alfa Romeo a renoué avec ses meilleures habitudes. D’autant que se prépare un coupé haut de gamme inspiré lui de la Brera. Malheureusement, contrairement au prototype d’Italdesign, il ne recevra pas le V8 Maserati de 400 ch mais une nouvelle mouture d’un V6 3,2 litres.
Alfa Romeo 147 2001
Alfa Romeo 147 2001 Alfa Romeo
Alfa Romeo Ital Design Brera
Alfa Romeo Ital Design Brera Alfa Romeo
article suivant  Le style de la GT : retour aux sources

Page suivante
Le style de la GT : retour aux sources

Partagez

réagir

Commentaires