Les 40 ans de la FFVE

Environ 300 voitures avaient fait le déplacement au Futuroscope de Poitiers pour célébrer les 40 ans de la FFVE les 15 et 16 septembre 2007.

sommaire :

GREGOIRE Sport Cabriolet 1958

Gilles Bonnafous le 18/10/2007

Partagez

réagir

Technologiquement hypersophistiqué, ce cabriolet Grégoire Sport de 1958 est aussi une voiture rare. Il n’a été construit qu’à quatre exemplaires…

La Grégoire Sport est la création de Jean-Albert Grégoire, célèbre ingénieur spécialiste et pionnier de la traction avant. Après avoir mis au point le joint homocinétique, il fonde la marque Tracta. Quelque peu amer après l’insuccès rencontré par son Hotchkiss Grégoire, Jean-Albert Grégoire décide en 1955 de construire sa propre voiture de sport. Elle sera conçue et fabriquée (pour la mécanique) dans les ateliers Tracta.
GREGOIRE
Gilles Bonnafous
GREGOIRE
Gilles Bonnafous
La Grégoire illustre les conceptions de l’ingénieur quant à l’automobile. Elle reprend les solutions techniques exigeantes et avant-gardistes, qu’il avait développées sur l’Hotchkiss Grégoire. Mécaniquement remarquable, elle sera condamnée par un prix exorbitant, conséquence des coûts de fabrication liés à sa conception et de sa diffusion confidentielle. Fille de l’ingénieur Quoirez, ami personnel d’Albert Grégoire, Françoise Sagan a pourtant prêté son concours au lancement de la voiture…

Grégoire nourrit des ambitions américaines pour sa nouveau-née. Invité à l’International Sports Car Show organisé en janvier 1956 dans le musée Ford de Dearborn, la voiture y sera révélée en première mondiale. Mais le prototype est accidenté peu avant le départ pour les Etats-Unis. Il sera finalement réparé en urgence par Chapron et pourra prendre le chemin de Detroit. Pour autant, les espoirs de l’ingénieur seront déçus, car la voiture est technologiquement complexe, donc difficile et chère à entretenir. Elle n’est pas adaptée au marché d’outre-Atlantique. Ce n’est pas non plus une 300 SL… De plus, Jean-Albert Grégoire aura un comportement assez maladroit à l’égard des Américains, qu’il prendra un peu de haut
GREGOIRE
Gilles Bonnafous
GREGOIRE
Gilles Bonnafous

Le dessin du cabriolet est dû à Carlo Delaisse et la construction est assurée par Chapron. La carrosserie est réalisée en acier avec les ouvrants en aluminium. La voiture reçoit des roues Robergel à rayons. Outre le prototype réalisé en 1955, quatre exemplaires seulement seront construits, dont un seul coupé. L’un sera d’ailleurs la voiture personnelle d’Albert Grégoire. Il est à noter que les cinq véhicules ont traversé le temps et ses vicissitudes.

La Grégoire Sport est naturellement une traction avant dotée de joints homocinétiques Tracta. Elle reçoit le moteur de l’Hotchkiss Grégoire, un quatre cylindres à plat à soupapes en tête de 2,2 litres installé en porte-à-faux avant. Alimentée par un carburateur double corps Solex et boostée par un compresseur Constantin monté pour en augmenter la puissance et améliorer le couple, cette mécanique développe la belle puissance pour l’époque de 125 ch à 4500 tr/mn. Ainsi gréée, la Grégoire file à 175 km/h. La boîte de vitesses possède quatre rapports.
GREGOIRE
Gilles Bonnafous
GREGOIRE
Gilles Bonnafous
Très high tech, le châssis se compose d’éléments coulés en alliage léger et boulonnés entre eux. Construite selon les brevets Grégoire, la suspension à quatre roues indépendantes est équipée de ressorts hélicoïdaux à flexibilité variable.

La Grégoire Sport présente aux 40 ans de la FFVE est la quatrième voiture fabriquée. Elle a été livrée en 1958 à un certain Monsieur Osorio et n’a eu, depuis, qu’un nombre limité de propriétaires. Son actuel et heureux possesseur l’a acquise il y a plus de 25 ans. Les freins assistés, dont est pourvue la voiture, ne sont pas d’origine, mais le servo a été monté sur les conseils mêmes d’Albert Grégoire lors d’une visite qu'il lui a rendue. La voiture a été restaurée par Dominique Tessier. Sa sellerie est toutefois d’origine. La Grégoire a été exposée à Rétromobile il y a quelques années.
GREGOIRE
Gilles Bonnafous
GREGOIRE
Gilles Bonnafous
article précédent DELAHAYE 135 MS Coupé Sport

Page précédente
DELAHAYE 135 MS Coupé Sport

article suivant PEUGEOT 402 Darl'mat

Page suivante
PEUGEOT 402 Darl'mat

Partagez

réagir

Commentaires

avatar de pounette
pounette a dit le 02-08-2017 à 16:04
superbe voiture tres rare! je poscède une voiture de 1934 hanomag cabriolet 4place et je cherche ce type de roue robergel ,diamètre 44,5cm fixé par 5boulons en étoile espace entre6,5cm enjoliveur diamètre 21cm si vous vous aviez une adresse? montée en pneus 550x16
avatar de Duser
Duser a dit le 02-10-2015 à 21:36
Grégoire Tracta? Vous voulez parler du modele Gregoire-Sport qui n'exista qu'à 4 ou 5 exemplaires? Si vous voulez presenter cette auto, voyez ici. http://forums.motorlegend.com/vb/showthread.php?t=20841&highlight=gregoire
avatar de JP 34 21
JP 34 21 a dit le 01-10-2015 à 17:20
Bonjour, Je suis propriétaire d'une Hotchkiss Grégoire. Le montage que vous décrivez correspond à celui de certaines Hotchkiss Grégoire à moteur sport. Le moteur d'origine de votre voiture à peut être été remplacé suite à une casse. Le montage du compresseur le fragilisait. Il doit vous manquer aussi la pipe d'admission spécifique. Bon courage dans votre recherche. Constantin où Cosette ? Je ne sais pas. JP
avatar de alfons
alfons a dit le 15-03-2015 à 17:02
Je vient d'acqeurier une Grégoire Tracta sport décapotable 1958. Il na plus son compresseur qui a été déposée .Qui a des informations a ce sujet? Actuellement il est montée avec deux carbus solex au deux extremes du moteur . J'aimerai beaucoup que qeulqun peut m'imformer quel type de compresseur constantin il faut chercher.