Festival Automobile Historique 2005

Pour sa deuxième édition, le Festival Automobile Historique a joué de malchance avec la météo. Le public a pu néanmoins y admirer des modèles de grand intérêt par leur rareté ou leur importance historique.

sommaire :

TOYOTA 2000 GT

Gilles Bonnafous le 10/10/2005

Partagez

réagir

Outre une Formule 1, le village Toyota du Festival abritait une 2000 GT, une voiture particulièrement rare en France. Son intérêt tient à ce qu’elle apparaît comme la première GT nipponne.

Propriété de Toyota France, la 2000 GT présente à Saint-Cloud a toujours été française. Elle appartenait à un concessionnaire qui l’exposait dans son show-room. Au terme de sa vie professionnelle, il a préféré la céder à Toyota France plutôt que de la vendre à un quidam. La voiture est entièrement d’origine. Elle n’a jamais été restaurée ni même repeinte, ce qui ajoute à son intérêt.
TOYOTA
G. Bonnafous
TOYOTA
G. Bonnafous
Les responsables de Toyota ont à cœur de la préserver et de lui garder son cachet originel. Ils ne la sortent donc qu’avec parcimonie et seulement pour les grandes occasions. Elle était présentée au Mondial de l’Automobile 2004 dans le cadre de l’exposition sur la bande dessinée et l’automobile. Après que quelques travaux mécaniques ont été réalisés — freins refaits et embrayage changé —, la voiture fonctionne parfaitement. Elle est habituellement exposée au siège de Toyota France à Vaucresson.
TOYOTA
G. Bonnafous
TOYOTA
G. Bonnafous

La 2000 GT est un oiseau rare en France. Elle fut peu diffusée à l’époque dans notre pays, une demi-douzaine environ. Du reste, elle n’était pas vendue par l’importateur français, mais importée directement et au compte-gouttes par quelques concessionnaires.
TOYOTA
Toyota
TOYOTA
Toyota
Le concessionnaire Toyota d’Annemasse en avait conservé une pendant longtemps, qu’il a cédée récemment. Toyota France en possédait une seconde, blanche, qui a été acquise par un Belge passionné du modèle il y a quatre ans. La chanteuse Sheila a également roulé dans une 2000 GT.

Conçue pour servir de porte-drapeau au constructeur japonais, la Toyota 2000 GT a été développée à partir de 1963. Présentée au salon de Tokyo en 1965 à l’état de prototype, elle sera commercialisée deux ans plus tard. Sa conception tient beaucoup à la Lotus Elan, dont les Japonais ont copié le châssis poutre. Ceci vaut à la voiture une tenue de route remarquable. En fait, la 2000 GT a été réalisée par Yamaha pour le compte de Toyota.
TOYOTA
Toyota
TOYOTA
Toyota

La voiture est motorisée par le premier double arbre à cames en tête de la marque, un six cylindres en ligne dérivé de celui de la Toyota Crown — également préparé par Yamaha. Cette mécanique super-carrée de deux litres développe 150 ch. Quant à la robe de la belle GT, son design est clairement inspiré de celui de la Jaguar Type E. La paternité de cette ligne pleine de caractère est controversée. Elle revient pour certains à Albrecht Gœrtz, le célèbre designer allemand auteur de la BMW 507, pour d’autres elle serait due au Japonais Satoru Nozaki.
TOYOTA
G. Bonnafous
TOYOTA
Toyota
La 2000 GT connaîtra une carrière commerciale fort discrète en raison de son prix de vente exorbitant. Elle était en effet proposée à un prix supérieur à la Jaguar Type E et à la Porsche 911 S, sans offrir ni les performances, ni l’image de ces deux icônes des années soixante. Ce tarif la rendait pratiquement invendable en dehors du Japon. Et dans son pays d’origine, le marché pour une telle voiture n’existait pas encore.

Une version 2,3 litres sera proposée en 1970 sans plus de succès. Toyota cessera alors la production de la 2000 GT (après 337 exemplaires fabriqués) et se consacrera à sa nouvelle et plus économique Celica.

Signalons enfin que deux cabriolets 2000 GT ont été construits, dont l’un fut la vedette automobile du film « On ne vit que deux fois », un James Bond de 1967 avec Sean Connery. Cette rareté se trouve aujourd’hui au musée Toyota au Japon.
TOYOTA
D.R.
article précédent SUNBEAM Venezia

Page précédente
SUNBEAM Venezia

Partagez

réagir

Commentaires

avatar de poloci
poloci a dit le 11-10-2013 à 22:32
Il manque la toyota célica...